Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Archive for January 2016

0

Flash Info — Avenir de la filière contrôle : les grandes orientations sont données

Barre de saut à la perche

Le SNCTA se bat, depuis longtemps déjà, pour faire prendre conscience à tous des enjeux qui attendent la filière contrôle. L’administration semble avoir pris la mesure du travail à accomplir en présentant, en plénière protocolaire, un plan extrêmement ambitieux.

Une fois certaines mesures inacceptables retirées, il restera un travail important à réaliser pour protéger les conditions de travail des contrôleurs, gage de sécurité, en cadrant le périmètre des évolutions nécessaires.

Les chantiers sont nombreux : organisation du travail, gestion des effectifs, renouvellement des mentions d’unité et linguistique, parcours d’experts et management, fin de carrière et retraite.

Le SNCTA est prêt à les aborder. Avec le soutien des contrôleurs, il saura poser les limites à ne pas franchir et ira chercher les contreparties sociales indispensables pour un accord.

Le SNCTA est prêt à engager des négociations. Néanmoins, une question cruciale s’impose : l’administration a-t-elle les moyens de ses ambitions ?

Flash Info — Avenir de la filière contrôle : les grandes orientations sont données (1.2 MiB)

0

Composition du bureau national

Bureau national SNCTA

À l’issue du comité national des 25 et 26 janvier 2016, la composition du bureau national est la suivante :

  • Nicolas Bertolissio, Bâle-Mulhouse ;
  • Antoine Boulet, Le Bourget ;
  • Jérôme Lautrette, Aix-en-Provence ;
  • Stéphane Lonné, Bordeaux ;
  • Xavier Pretat, ÉNAC ;
  • Roger Rousseau, Tahiti Fa’a’ā ;
  • Philipe Uséo, Brest.
0

Briseur de grève ? Carton rouge !

Arbitre siflant un carton rouge

Les sections SNCTA, SNNA-FO, SPAC-CFDT et USAC-CGT dénoncent l’atteinte au droit de grève portée à Orly le mardi 26 janvier 2016.

En effet, les personnels de J3 n’étaient plus protégés par les régulations pré-tactiques, levées sur une déclaration préalable du chef de tour, sans même solliciter les agents concernés.

L’USAC-CGT et SNNA-FO avaient pourtant relayé l’appel à la grève de leurs confédérations, le SNCTA ayant pour sa part déposé un préavis spécifique.

Pour rappel, la déclaration préalable n’existe pas au sein de l’aviation civile. Nous ne tolérerons pas une nouvelle démarche de ce genre.

Grève — carton rouge ! (198.8 KiB)

0

Flash Info — Registre des heures : nul... et non avenu !

Personnage au milieu de caméras

Une nouvelle fois, l’ensemble des organisations syndicales s’est opposé en CT DO au projet de note de service sur le registre électronique des heures.

Une nouvelle fois, le SNCTA a rappelé que cette note était sans rapport avec l’audit de l’EASA : le support actuel, avec éventuellement des adaptations mineures, répond parfaitement aux exigences de l’EASA et de la DSAC.

Une nouvelle fois, le SNCTA a rappelé les propos du DSNA lors de la plénière du 15 décembre appelant à discuter de la vérification des heures de contrôle dans le cadre du protocole.

Une dernière fois, le SNCTA a indiqué que cette note était à la fois inapplicable, inutile et a demandé au DO de la retirer.

La DO est restée sourde à l’argumentaire déployé par les organisations syndicales unanimes. Son espoir de mise en œuvre de la note est maintenant repoussé au 1er juin. En l’absence de nouveaux travaux, dans le cadre des négociations en cours, cet espoir sera assurément déçu !

Flash Info — Registre des heures : nul... et non avenu ! (1.2 MiB)

0

Communiqué du comité national

Comité national

Le Comité national s’est réuni à Lyon les 25 et 26 janvier 2016.

  • Le Comité national dénonce avec la plus grande fermeté le double discours de l’administration qui consiste à prôner le dialogue social comme élément indispensable à toute évolution alors que dans le même temps, elle tente d’imposer, sans concertation, des mesures inadaptées sur le suivi des heures de contrôle ou la vérification des compétences linguistiques. Le Comité national voit, dans le lancement précipité d’une campagne de recrutement des évaluateurs contrôleurs, sans aucun cadre, le symbole de l’impréparation et de la mauvaise gestion de la DGAC. Cette pratique d’exclure les contrôleurs aériens des processus de décision n’a jamais marché et ne marchera pas. Le Comité national confie au Bureau national le soin de mettre, dans ces domaines, tout en œuvre pour que ces initiatives qui vont à l’encontre des bonnes pratiques opérationnelles, ne voient jamais le jour ;
  • sur les reprises d’approches, le Comité national dénonce l’inertie de la direction des opérations qui communique peu, ne respecte pas les plannings qu’elle a elle-même fixés, et, par voie de conséquence, ne respecte pas ses agents qui sont, depuis déjà trop longtemps, dans l’attente de savoir de quoi sera fait leur avenir professionnel ;
  • après l’échec du SWAP, le Comité national s’interroge à nouveau sur la gestion des espaces FABEC. Le projet FOCS, notamment, semble évoluer au détriment des intérêts de la DSNA, particulièrement en termes de perte d’espaces au profit de prestataires voisins. Le Comité national demande une remise à plat de ce projet avant toute décision, tant du point de vue du contenu que du management.

Concernant le conflit et les négociations sociales en cours :

  • le Comité national se félicite de la participation massive de la profession à cette journée d’action du 26 janvier 2016 ;
  • le Comité national ne peut que constater l’écart d’analyse concernant la situation de la DGAC entre d’une part, des personnels qui vivent la réalité du terrain et d’autre part, des pouvoirs publics hostiles et une direction impuissante qui ne proposent aucune vision porteuse d’avenir pour les contrôleurs aériens ;
  • dix mois après le rapport d’audit de M. Jean-Michel Verhnes, neuf mois après la définition du cadre et de la méthode de la négociation sociale, huit mois après l’ouverture officielle des négociations par le directeur général, les chantiers de la réforme et de la modernisation de la DGAC, nécessaires, initiés par l’administration sont bien minces. Le Comité national considère que cette lenteur endémique de la DGAC ne permettra toujours pas aux contrôleurs aériens d’assurer leurs missions dans les meilleures conditions cet été, ce qui se traduira encore par une performance médiocre de la France dans ce domaine ;
  • le Comité national prend acte du fait que rien ne bouge en dehors du conflit et mandate donc le Bureau national pour reprendre, dès qu’il le jugera utile et sous la forme la plus appropriée, le mouvement d’ampleur initié en novembre 2015 et qui avait dû être suspendu.

Adopté à l’unanimité

Communiqué du Comité national (106.6 KiB)

0

Suite GT effectifs

Conditions de travail dégradées

Absence de recrutement

Toujours plus d’efforts

Vous en avez assez ?

Vous êtes fatigués ?

Vous êtes en colère ?

Alors faites vous entendre !

Tous en grève le 26 janvier

com usac/sncta greve 26/1 (133.2 KiB)

12

Flash Info — Pour la défense de nos retraites : tous en grève !

Couple de retraites vidant une tirelire presque vide

Le SNCTA exige :

  • la revalorisation du taux de remplacement des contrôleurs ;
  • la publication immédiate du décret CIT*, conformément aux engagements du Gouvernement.
Tous en grève du 26 janvier au 27 au matin

*  CIT : Complément Individuel Temporaire basé sur l’ATC et publié dans la loi ICNA depuis le 29 décembre 2014.
Sans la publication du décret d’application conforme aux négociations, de nombreux ICNA, dont aucun de ceux nés après 1980, ne pourront partir avec une retraite complète.

Flash Info — Pour la défense de nos retraites : tous en grève ! (1.4 MiB)

0

Flash Info — Pour la revalorisation de nos salaires : tous en grève !

Avion en billets de 20 euros

Gels indiciaire et indemnitaire, suppression de l’IEC-CSG…, autant d’attaques qui ont dégradé le pouvoir d’achat des fonctionnaires.

Bénéfices records des compagnies aériennes : 31 milliards d’euros* dont un pour Ryanair.

Le SNCTA revendique :

  • une revalorisation des salaires compensant la baisse du pouvoir d’achat ;
  • un juste partage des gains de productivité dégagés par les contrôleurs et contribuant aux bénéfices des compagnies ;
  • une meilleure reconnaissance de l’expertise des contrôleurs et de leur apport sur les postes d’encadrement ;
  • la mise en place d’une négociation annuelle obligatoire sur les rémunérations.

Tous en grève du 26 janvier au 27 au matin

Source : IATA

Flash Info — Pour la revalorisation de nos salaires : tous en grève ! (1.3 MiB)

0

Flash Info — Pour la gestion des ressources humaines : tous en grève !

Deux hommes regardent une courbe creuver le plancher

Moyen terme : le SNCTA exige la stabilisation des effectifs ICNA. Pour atteindre cet objectif, il exige la définition d’une politique de recrutement pluriannuelle.

Court terme : le SNCTA exige de l’administration l’annonce d’une stratégie en matière de ressources humaines pour faire face à nos missions pour les cinq prochaines années.

Défendons les effectifs !

Tous en grève du 26 janvier au 27 au matin.

Flash Info — Pour la gestion des ressources humaines : tous en grève ! (960.2 KiB)

0

Résultats GT effectif

Propositions
SNCTA UNSA CGT Adm.
LFRR 24 15 37 14
LFBB 24 14 12 07
LFEE 24 00 32 16
LFMM 24 33 24 12
LFFF 24 20 32 12
LFPG 24 20 24 18
LFPO 10 08 04 02

Au cours de ce GT effectifs, le SNCTA a refusé de jouer le jeu de l’administration qui consiste, à travers les propositions de chaque OS, à cautionner sa gestion calamiteuse des effectifs à la DGAC.

Le SNCTA ne peut rester sans réaction alors que :

  • aucun plan de recrutement n’est discuté ;
  • aucune revalorisation des salaires et des retraites n’est étudiée ;
  • le décret CIT n’est pas paru dans les termes acceptés par le cabinet pendant la conciliation de juillet 2015.
Pour toutes ces raison, le SNCTA appelle à la grève tous les contrôleurs mardi 26 janvier.

Breizhinfo 23 01 2016 (1.4 MiB)

Pages:123