Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Archive for March 2018

0

Effectifs : le travail paye

Janvier 2018 : Suite au préavis du SNCTA, l’administration centrale se met au travail et prend enfin la mesure de la situation désastreuse de l’effectif du CRNA/SE.

15 février 2018 : Grâce au travail et à la coordination de nos sections au niveau national, nous obtenons 30 postes pour Aix en 2018 au GT effectifs alors que seulement 48 ICNA sortiront de l’ÉNAC cette année.

28 mars 2018 : Après 3 mois de réflexion sur le maintien des équilibres nationaux, le DSNA accepte enfin de confirmer dans un courrier les perspectives d’affectations des deux prochaines années.

« Je peux ainsi vous confirmer que le scénario du GT Effectifs s’appuie sur l’affectation de plus de 90 ICNA sur la période 2018-2020 au CRNA Sud-Est. »

Les garanties sont enfin arrivées. La coordination nationale du travail du SNCTA ainsi que le nombre conséquent de sorties enac dans les deux années à venir font que plus de 90 ICNA seront affectés au CRNA/SE sur la période 2018-2020.

FI Effectifs - Le Travail Paye ! (0.7 MiB)

0

Postes ouverts à la CAP de juin 2018

Les AVE ainsi que les profils correspondants sont disponibles sur le site du SNCTA ou sur l’intranet de la DGAC rubrique Bravo Victor / Vie pratique / Mobilité.

Quelques rappels

Pour qu’une candidature soit valable, il faut absolument :

  • l’envoyer sous sa responsabilité avant la date limite du 20 avril 2018 via l’outil SIRh (anciennement CASIMIRh), muni de vos identifiants ;
  • par ailleurs, pour les postes d’encadrement, le SNCTA vous conseille vivement de prendre contact avec l’encadrement local et d’adresser une lettre de motivation ;
  • quelques critères ont été modifiés. Veuillez en prendre connaissance dans notre communiqué.

Les dates à retenir

Fin du dépôt des candidatures : 20 avril à minuit. ATTENTION MODIF –> report au 23 avril 

Les CAP se tiendront aux dates suivantes :

  • CAP à recouvrement : 7 juin ;
  • CPE : 18 juin ;
  • CAP de corps : 22 juin.

Par ailleurs, les candidatures ne pourront être annulées que jusqu’aux dates suivantes :

  • pour la CAP à recouvrement : le 5 juin à 23 h 59 ;
  • pour la CAP de corps : le 20 juin à 23 h 59.

Afficher le CDA

CDA Sortie De Postes Vd2 (1.5 MiB)

Liste AVE ICNA Printemps 2018 (1.6 MiB)

0

Communiqué du comité national

Comité national

Roissy, le 20 mars 2018

Le comité national du SNCTA s’est réuni à Roissy les 19 et 20 mars 2018.

Un premier bilan de l’hiver laisse présager une nouvelle saison record en matière de trafic aérien. Alors que s’ouvrent aujourd’hui les assises du transport aérien sous le signe de la performance, le comité national sera vigilant tout au long des débats. Le SNCTA y défendra notamment un service public sûr et efficace ainsi que les moyens financiers nécessaires aux futurs recrutements et à la modernisation indispensable des systèmes de contrôle aérien.

Le comité national déplore le nombre insuffisant de sorties ÉNAC disponibles pour le GT Effectif et le GS 32 heures, conséquence d’un niveau de recrutement bien trop faible pour faire face aux départs en retraite et à la croissance du trafic.

Le comité national note que, dès l’an prochain grâce au protocole 2016, les affectations dans les CRNA et les approches permettront d’amorcer la décrue du sous-effectif, devenu criant dans certains centres. Il appelle à ce que les travaux de définition des effectifs opérationnels dans les CRNA et les approches aboutissent d’ici le prochain GS 32 heures. Il attend, en outre, une nouvelle méthode pérenne d’affectation, basée sur des prévisions précises d’effectifs sur plusieurs années.

Le comité national se fait le relais des besoins des centres et des contrôleurs : il demande la parution rapide des notes d’information technique liées aux textes déjà validés sur la mention restreinte en unité et sur le temps partiel de droit. Il requiert également la nomination attendue des experts opérationnels, plus-value essentielle pour apporter l’expertise des contrôleurs dans les grands programmes de modernisation technique.

Le comité national exprime son soutien aux contrôleurs aériens du CRNA Sud-Est et déplore les tensions suite au passage en force d’un tour de service inadapté et socialement inacceptable. Il enjoint à l’administration de rouvrir la concertation afin de mettre en place un tour de service adapté et protecteur des conditions de travail pour faire face à l’été qui arrive.

Alors que les autres prestataires européens de la navigation aérienne ont des systèmes de contrôle de nouvelle génération, le comité national attend avec impatience la mise en place de l’ALISEP et de la surveillance enrichie (mode S descendant) dans tous les CRNA et à Roissy.

Le comité national, qui s’interroge encore sur la conduite des projets à la DSNA tant les résultats en la matière sont sans appel, s’inquiète également du bon fonctionnement des systèmes actuels. Il réclame la parution au plus tôt de l’audit sur les systèmes techniques que le SNCTA a obtenu lors du CT DSNA du 12 janvier 2018.

Adopté à l’unanimité

2018-03-20 Communiqué CN (69 KiB)

0

Flash info — Ouverture des assises du transport aérien

#AssisesAerien

Le 20 mars seront officiellement ouvertes les assises du transport aérien. Elles sont placées sous le signe de la performance qu’elle soit économique, environnementale ou sociale, au service des territoires ou des passagers. Si ces cinq thèmes seront abordés sous forme de tables rondes au cours des prochains mois, l’objectif principal est de trouver des solutions pour que le « pavillon français » retrouve sa place tant sur les vols nationaux qu’internationaux.

En effet, alors que le trafic aérien est en forte hausse en Europe et en France, l’activité des compagnies aériennes françaises progresse peu, réduisant mécaniquement la part de celles-ci dans l’activité globale.

Plusieurs pistes sont régulièrement évoquées par les dirigeants des compagnies ou par différents rapports rédigés ces dernières années pour expliquer cette situation : taxe de solidarité dite « taxe Chirac », cotisations sociales élevées, coût de la sûreté à la charge des compagnies, redevances aéroportuaires, etc.

Avec un taux de redevance bien inférieur à ceux des grands pays européens, le coût du contrôle aérien français n’est de toute évidence pas un facteur à l’origine du manque de compétitivité des compagnies françaises. Le SNCTA saura le rappeler et, comme en 2014, il saura défendre le budget de la navigation aérienne s’il était attaqué.

La capacité du réseau aérien français sera probablement au centre des discussions lors de la journée consacrée à la performance de la navigation aérienne prévue le 13 avril. Le SNCTA y pointera deux freins à la croissance du trafic aérien : des systèmes de contrôle inadaptés et un sous-effectif s’aggravant encore jusqu’en 2020 ! Cette situation dégradée est le résultat de lobbying et de politiques publiques menées sans discernement. Les remèdes arriveront prochainement grâce aux recrutements du protocole 2016 et à des budgets d’investissement qu’il faut pérenniser. Il faudra cependant du temps pour réparer les erreurs du passé.

Le SNCTA participera aux assises du transport aérien pour y défendre un service public de qualité et les moyens financiers nécessaires aux futurs recrutements et à la modernisation cruciale des systèmes de contrôle.

FI 2018-03-19 - Assises Du Transport Aérien (0.7 MiB)

0

Communiqué de section SNCTA du CRNA-SE du 15 mars 2018

Débat

La section SNCTA du CRNA-SE s’est réunie le 15 mars 2018.

La section locale valide le choix d’une affectation massive d’AVE au GT Effectif 2018 comme solution permettant d’initier au plus tôt la remontée de l’effectif. Elle valide également la vision pluriannuelle des effectifs permettant de donner des perspectives aux contrôleurs et réaffirme son entière confiance en son bureau national pour que ces prévisions minimales de 90 affectations sur trois ans se concrétisent, dans la continuité du travail accompli jusque-là sur les effectifs. Elle demande que des courbes réalistes soient établies sur cette base et présentées par l’administration.

Par ailleurs, sans perturber les équilibres inter-centres, la section locale mandate son bureau national pour que les AVE actés au GT Effectif 2018 soient en majorité répartis sur la CAP Printemps afin d’atteindre, selon les futurs départs en CAP, l’étape des 12 PC par équipe en 2020.

La section locale SNCTA du CRNA-SE réaffirme sa forte opposition aux tours de service inadaptés de l’administration. Une gestion sereine de la salle ainsi que des secteurs est indispensable pour protéger les contrôleurs et assurer la sécurité du trafic. Les tours de service imposés par l’administration et non validés les contrôleurs mettent en péril ces objectifs.

La remontée de l’effectif n’étant visible qu’à partir de 2020, la section locale insiste sur le fait que ce sujet doit être déconnecté de la problématique à court terme de l’été à venir. Elle considère que des tours de service adaptés et décidés par les contrôleurs sont nécessaires pour pouvoir faire face à l’été 2018 dans les conditions les moins dégradées possible.

Le débat sur nos conditions de travail doit désormais avoir lieu. Bien qu’ayant largement mandaté le bureau de section pour présenter aux contrôleurs aixois des expérimentations, la section locale n’est pas dogmatique ; elle souhaite également mener une réflexion dans le cadre de l’arrêté de 2002. L’objectif de la section est avant tout de trouver une solution acceptable pour l’été 2018 : elle invite tous les contrôleurs qui sont dans cette logique à la rejoindre pour travailler.

La section locale SNCTA revendique :

  • une reprise du dialogue sur les tours de service ;
  • la prise en compte des fonctions spécifiques des CDS et de la continuité de la gestion de la salle ;
  • le rétablissement de l’ensemble des JRH pour les ACDS et les détachés ;
  • l’étude par l’encadrement de mesures ATFCM appropriées permettant d’assurer en amont la protection des secteurs. Au vu du sous-effectif du CRNA-SE et de la forte demande de trafic, ces mesures seront nécessaires quel que soit le tour de service en vigueur.

La section locale appelle tous les contrôleurs partageant ces idées à la rejoindre dans sa réflexion sur la préparation de l’été 2018.

Communiqué De Section SNCTA CRNA-SE (50 KiB)

0

Nos congés : la carotte et le bâton !

Le CRNA-Nord est aujourd’hui le seul CRNA où sont gravés dans le marbre des droits à absence limités à l’extrême : 20 % en période de charge, 20 % +1 en dehors.

Ce vestige de la feuille de route de 2008 sert aujourd’hui de levier pour un chantage à la performance de plus en plus grossier.

L’objectif de notre administration est qu’il n’y ait « pas de régul. ». Les innovations dans la gestion du trafic de ces dernières années se sont d’ailleurs révélées payantes et il n’est pas question pour elle de revenir en arrière. Alors aujourd’hui elle nous incite insidieusement à la performance : « faites passer le trafic, vos congés seront signés ». Et… sinon ?…

Le SNCTA refuse ce système malsain et productiviste qui au final ne fera qu’entériner la baisse de notre effectif en nous en faisant payer le prix le plus fort : celui de notre sérénité sur les secteurs. Il soutient les chefs de salle qui seront immanquablement amenés, lorsque les équipes seront à leur maximum d’absences, à imposer des limitations sur le trafic.

Pour le SNCTA, l’un des objectifs du GT tour de service qui s’ouvre ce jeudi doit être de garantir un niveau d’absences supérieur à ce qui est défini actuellement. Ces nouveaux chiffres de congés et absences devront ensuite être traduits par note de service.

LFFF18-0313 Congés Et GT TDS (0.7 MiB)

1

Flash Info — Nouvelle phraséologie : le travail continue

Suite à l’action du SNCTA, un retour d’expérience sur la mise en place de la nouvelle phraséologie liée à l’implémentation du SERA C avait été annoncé en CT DO. Le SNCTA a ainsi pu souligner les dysfonctionnements survenus et y dénoncer à nouveau les incohérences qui déstabilisent les contrôleurs.

Certains aspects de la phraséologie en anglais ou en français peuvent encore évoluer sous réserve de validation par la DSAC et la DTA. Un GT national dédié, impliquant les organisations syndicales, se réunira à partir d’avril.

Le SNCTA, fort du travail de fond et de l’expertise de sa commission responsabilité, œuvrera aux modifications nécessaires. Il invite les contrôleurs à faire part de leurs remarques à comres@sncta.fr.

Concernant l’épellation des chiffres en français, la dérogation actuelle n’est que temporaire et prendra fin le 31 décembre 2018. L’objectif du SNCTA est la mise en place d’une dérogation permanente que la DSAC devra aller défendre auprès de l’EASA dans les prochains mois. Si le SNCTA considère ce dossier comme prioritaire, cela ne doit pas occulter les autres modifications nécessaires pour améliorer encore la sécurité des vols.

Sur le fond, le SNCTA rappelle ses exigences :

  • une véritable prise en compte de l’expertise des contrôleurs ;
  • l’intégration des arguments de sécurité démontrés par les centres ;
  • la reconnaissance de la compétence française en matière de phraséologie, en particulier en français.

La mise en place de la nouvelle phraséologie a suscité de vives réactions, sur la forme et sur le fond. Le SNCTA porte la voix des contrôleurs et de leur expertise pour faire évoluer le texte dans le bon sens.

Objectifs : sécurité et efficacité !

FI 2018-03-07 - Nouvelle Phraséo Le Travail Continue (1.7 MiB)