Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Archive for November 2018

0

VOUS VALORISER

Ce 3e thème de campagne est dévoilé aujourd’hui :

Redistribuer les fruits de la croissance

Un nouvel été record s’achève. Jamais l’espace aérien français n’a autant été survolé. Jamais les compagnies aériennes n’ont autant transporté de passagers.

Dans l’aéronautique, la crise est bien derrière nous ! Les résultats opérationnels des compagnies aériennes, les perspectives d’embauches des pilotes et les carnets de commande des avions atteignent des niveaux exceptionnels.

La DGAC se porte bien elle aussi ! En moins de 5 ans, elle a réussi à revenir à son niveau d’endettement d’avant 2008 et à multiplier sa trésorerie nette par 7 !

Retrouvez une vidéo de présentation de cette thématique et des informations détaillées sur sncta2018.fr.

Venez vous informer et parlez-en autour de vous !

Rendez-vous dès maintenant sur sncta2018.fr !

0

Réforme horaire : « cadre » protecteur ou régression ? (5/6)

FI - Cadre Protecteur Ou Régression (5 6) - 64h Supplémentaires (0.9 MiB)

0

Vous renforcer à Reims

Chaque semaine, le SNCTA aborde au cours de la campagne, une thématique spécifique. La section se propose de décliner chacun de ces thèmes au niveau local.

Augmenter, sécuriser et former les recrutements de contrôleurs est probablement le défi majeur à relever collectivement en ce moment. À ce jour, le nombre déjà limité de ressources qualifiées continue de diminuer partout alors que le trafic augmente significativement. Le CRNA Est est déjà particulièrement touché par ce sous-effectif. Notre profil de centre du Nord à faible attractivité accentue ces problèmes alors que nos besoins n’ont jamais été aussi élevés.

Les premiers recrutements du protocole 2016 (315 ICNA sur 3 ans) négociés par le SNCTA seront affectés en centre dès 2019. Quand ils seront qualifiés, le nombre de PC par équipe repartira enfin à la hausse. En attendant, le SNCTA continue d’agir ! Les actions de la section locale et du bureau national du SNCTA ont permis cette année d’affecter 15 sorties ÉNAC sur 48 disponibles (31 % du total). L’USAC CGT n’a pas jugé bon de se déplacer en GT Effectif cette année pour défendre les dernières ressources issues du protocole 2013 dont elle est pourtant signataire. L’UNSA ICNA de son côté, défendait en séance l’affectation de 2/3 des sorties ÉNAC dans le Sud et l’Ouest de la France. La force de conviction du SNCTA a été décisive.

L’an prochain, la section locale demandera plus de sorties ÉNAC et veillera à ce que la subdivision instruction soit dimensionnée pour accueillir cette charge de formation supplémentaire.

Il devient impératif de définir un effectif de référence (comprendre : qualifié) afin de quantifier le sous-effectif. Pour le moment, le seul ordre de grandeur à disposition reste l’objectif décrit par le DSNA en janvier dernier de 17 à 18 PC par équipe à horizon 2023. Le SNCTA ne peut se satisfaire d’une fourchette arbitraire qui ne tient pas compte des hausses continues de trafic que le CRNA Est connaît depuis 2010.

Les spécificités du CRNA Est, avec sa charge d’instruction, son turn-over important et son temps moyen de qualification significativement plus élevé qu’ailleurs devront être prise en compte dans une nouvelle méthode fiable de dimensionnement. La section s’en assurera !

Votez SNCTA les 4, 5 et 6 décembre prochain, pour porter nos spécificités rémoises et peser dans les arbitrages.

FI LFEE - Vous Renforcer À Reims (0.8 MiB)

0

Quand le mieux est l’ennemi du bien

Depuis peu, les cinq CRNA disposent de l’EnHanced Surveillance ou mode S descendant. Cette nouvelle fonction ODS permet d’afficher directement sur les écrans radar les informations de cap, vitesse et niveau sélectés par l’équipage. On comprend aisément pourquoi cette évolution est très attendue des contrôleurs de CDG : le gain en termes de sécurité et de confort de travail est majeur.

Vu la similitude des systèmes entre CDG et le CRNA Nord, on pourrait s’attendre à un simple portage : c’est d’ailleurs ce qui était demandé par Roissy. Hélas, c’était sans compter sur les décideurs de la DSNA… Bien loin des considérations des opérationnels, on s’apprêterait à mettre un coup d’arrêt au projet de « réutilisation » simple et rapide du système du CRNA Nord, au profit d’une redéfinition complète du système pour les approches (avec des délais et des coûts indéterminés).

Il est révoltant de constater, qu’une fois encore, ce soit l’échelon central qui choisisse ce qui est utile ou pas aux contrôleurs. Cette amélioration, initialement prévue pour 2019, est nécessaire à CDG. Chaque jour à Roissy, ce sont jusqu’à 1 900 vols qui se croisent : appareils au départ et en vent-arrière, avions interceptés sur des axes parallèles non séparés, trafic des terrains voisins, etc. Bien souvent, la séparation ne repose que sur l’altitude. Pouvoir identifier qu’un équipage n’est pas au bon calage, ou n’a pas sélectionné la bonne altitude, serait un gain colossal de sécurité et d’efficacité.

Le bureau de section tient à souligner qu’il serait impensable qu’une décision soit prise, qui repousse aux calendes grecques une amélioration tangible et immédiate de la sécurité. Ce serait un non-sens tant opérationnel que stratégique.

LFPG FI Quand Le Mieux Est L'ennemi Du Bien (0.6 MiB)

Pages:1234567