Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Archive for March 2019

0

Résolution générale

Résolution générale 2019

Le SNCTA se félicite des résultats des dernières élections professionnelles qui ont renforcé sa position de syndicat majoritaire des contrôleurs aériens.

Le SNCTA défend le service public et s’oppose vigoureusement à tout projet dogmatique de sortie de la Fonction publique.

Face à tous les projets de réformes initiés par les Pouvoirs publics, aux plans de performance RP3 et aux enjeux liés à la forte croissance du trafic aérien, le SNCTA saura défendre les contrôleurs et s’opposera à toute évolution contraire à leurs intérêts.

Le SNCTA revendique une meilleure reconnaissance de l’expertise des contrôleurs qu’ils soient opérationnels ou dans l’encadrement.

Le sous-effectif et la hausse durable du trafic aérien nécessitent l’augmentation dès 2020 des recrutements de contrôleurs. Le SNCTA exige la définition d’un effectif opérationnel pour tous les organismes et la mise en place d’une stratégie nationale pluriannuelle. Il s’oppose aux pratiques actuelles basées sur des objectifs de gestion non concertés.

La diminution du temps de qualification est un enjeu stratégique. Le SNCTA travaillera à cette évolution en s’appuyant sur l’expertise de l’ÉNAC tout en garantissant la qualité actuelle de la formation.
Par ailleurs, le SNCTA est pleinement conscient du défi lié à la charge de formation engendrée par les transformations techniques. Face à de nécessaires aménagements des plannings, il veillera à négocier un cadre protecteur pour les contrôleurs.

Le SNCTA exige que tout soit mis en œuvre pour que le calendrier 4-Flight soit respecté. Concernant la modernisation des systèmes des tours et des approches, il appelle à un sursaut salvateur.

Le SNCTA réaffirme être le syndicat de tous les contrôleurs aériens. À ce titre, il revendique une amélioration des conditions d’emploi des contrôleurs TSEEAC pour les faire converger vers celles des ICNA.
Les conditions de sécurité dans lesquelles est rendu le service du contrôle sur l’aérodrome de Dzaoudzi justifient à elles seules l’acharnement que met le SNCTA à veiller sur les intérêts de ceux qui veillent sur le ciel.

À la lumière des débats de son XXXIIe congrès, le SNCTA est prêt à entrer en négociation.

Adoptée à l’unanimité
à Marseille, le 22 mars 2019

Résolution générale du 32e congrès (0.1 MiB)

0

Comité national

Comité national

À l’issue du XXXIIe congrès qui s’est tenu à Marseille du 18 au 22 mars 2019, ont été élus au comité national et au bureau national du SNCTA :

StéphanieBigotLFST
PhilippeBiolÉNAC
ThierryBuissonnetLFBB
MichelCoz-ElleouetLFRR
SimonDezeixLFRR
JérémyDuchatelardLFEE
GuilhemFaraldoLFMN
GuillaumeHeiderijkLFPG
TarikHouariLFRR
MathildeJolyLFBO
VincentLabonneLFRS
Jean-DenisLarrèreLFEE
JérômeLautretteLFMM
TiphaineLemaireLFFF
StéphaneLonnéLFBB
XavierMarieLFPM
YannickMartyLFBB
AlexandreMonnetLFEE
LoïcParisiLFPG
CharlesPatissouLFRS
MatthieuPedrosaLFFF
ThomasPerrotLFMT
AudePraudLFPB
StéphaneRozalenLFML
BenjaminSintesLFMM
GuillaumeSintesLFMM
BenoîtVan HeckeLFBI
CyrilleVincentLFMN
XavierWirthLFFF
0

Consultation : fin de la récréation

65 personnes se sont déplacées il y a 6 semaines pour s’opposer à la poursuite de l’XP.

Le SNCTA prend acte de ces votes mais refuse de laisser une minorité décider pour la salle de contrôle.

En ce sens, nous refusons clairement de remettre au vote l’arrêt de l’XP comme demandé par l’UNSA-ICNA.

Le temps n’est plus à se trouver des excuses pour s’opposer aux choix des personnels.

La démocratie, ce n’est pas demander à refaire le vote tant que le résultat ne convient pas.

Le SNCTA prendra encore une fois ses responsabilités en refusant de remettre sur la table une question déjà tranchée par salle.

Nous appelons donc l’UNSA à nous rejoindre sur une consultation claire et simple :

le TDS XP amendé 1 (sur proposition du SNCTA)

le TDS XP amendé 2 (sur proposition de l’UNSA-ICNA)

 

2019-03-18 FI Fin De La Récréation (0.9 MiB)

0

GT GPSC du 8 mars 2019 : Tout ça pour ça !

Météo sociale : peu nuageux

Le GT GPSC – Groupe de Travail sur la Gestion des Personnels en Salle de Contrôle réunissant administration, organisations syndicales et représentants d’équipes – est parvenu à un accord sur la proposition d’XP de l’UNSA prenant en compte les orientations jugées indispensables par celle-ci pour ne pas qu’ils s’opposent à la poursuite de l’XP. 

Il en résulte une proposition alternative légèrement différente de celle proposée au vote deux mois plus tôt : 

Une demi équipe de S1 monte 1h plus tôt pour donner 30 min de pause en équipe entière en J2. 

Bien que le SNCTA puisse entendre que cette proposition vienne dans le débat, il regrette le réveil tardif de l’UNSA et la menace associée d’une mise en place du TDS Séminaire cet été ainsi que le manque de visibilité pour les agents. 

Il appartiendra maintenant aux personnels de choisir au sein d’une nouvelle consultation qui aura lieu fin mars.

Autres décisions du GT GPSC  :

  • Nombre de détachés :

le chiffre passe de 27 à 29 (+1 Sub CO / +1 Electra). Le CRNA-O reste le centre français avec le moins de détachés.

  • CDS filière raccourcie : 

l’administration dit ne pas vouloir proposer cette possibilité aux agents cette année, les remplaçants des CDS partant en retraite jusqu’en 2022 ayant déjà été retenus.

L’UNSA s’étant maintenant engagée à suivre l’avis de la consultation qu’elle contribuera à organiser, la tension qui montait en salle de contrôle depuis l’annonce par la CGT, la CFDT et l’UNSA qu’elles ne suivraient pas l’avis de la salle, devrait diminuer.

Malgré la lassitude que peuvent engendrer de multiples consultations, le SNCTA invite les personnels à se rendre une fois de plus aux urnes et à faire entendre leurs voix.

Quel que soit le résultat, le SNCTA le respectera.

GT GPSC 08:03:19 (0.5 MiB)

 

0

Flash Info Provence — « Petit Prince » : ça avance !

Logo de l'application

Depuis plusieurs années, Lyon dispose d’une plateforme de présentation des documents de référence du centre, qui sont mis à la disposition de tous, sous la forme d’un site intranet. Afin de mettre en service un site adapté à nos fonctionnalités, la Sub Contrôle a travaillé sur le développement d’une interface équivalente. Elle permettra de stocker et consulter notamment le Manex, les NDS, les LOA et l’agenda opérationnel (missions photos, travaux…). Aussi, cette interface permettra de diffuser rapidement des informations qui ne nécessitent pas forcément une note.
Le site contiendra également tous les liens nécessaires pour accéder à d’autres sites intranet (GRR, GLPI) mais aussi web (Météo France, SIA,…). L’interface est évolutive, ce qui permettra de faire des ajouts ou des amendements, au fil du temps.
Le SNA a fait l’achat de serveurs et de tablettes (iPad) qui permettront de consulter les informations, directement sur les positions de contrôle. Le serveur devrait être installé pendant la première quinzaine de mars, avec installation d’une borne wifi. Le site sera consultable depuis tous les ordinateurs bureautiques ainsi que depuis 6 iPads (3 à la vigie et 3 en sous-vigie).
Montpellier, qui a installé une version presque identique à celle de Lyon, commencera son expérimentation en février. Après déploiement du site et chargement de tous les documents, le système devrait être utilisable courant avril à Provence.

Il s’agit d’un premier pas vers la modernisation technologique. Nous vous tiendrons au courant des
prochaines étapes. Si vous avez des questions ou des idées : lfml@sncta.fr

FI LFML - Petit Prince - 04 Feěvrier 2019 (0.6 MiB)

0

Flash Info Provence — GT TdS : quelques chiffres

Sablier presque vide

Voici un tableau comparatif en PJ entre les volumes horaires en 2002 et en XP.

Toujours favorable au débat d’idées, le SNCTA cherche à offrir le choix pour notre futur TdS, via une consultation individuelle. Nous souhaitons que vous puissiez l’exercer en connaissance de cause.

FI LFML - GT TDS Volumes Horaires (0.6 MiB)

0

Flash Info Provence — GT TDS : la saisonnalité

Les statistiques (provisoires) de trafic montrent une saisonnalité à Provence :
– forte pour les VFR :
entre le mois le plus faible (novembre : 3814 mouvements) et le mois le plus élevé (juillet : 9179) → + 141%
– modérée pour les IFR :
entre le mois le plus faible (janvier : 8653) et le mois le plus élevé (juillet : 12660) → + 46%
Concernant les mouvements équivalents (Meq), entre le mois de janvier et celui de juillet → + 62,1%.

 

FI LFML - GT TDS - Trafics Mensuels (0.6 MiB)

0

Quelles perspectives au CRNA Est ?

L’année précédente a été celle de tous les records : celui du trafic d’abord, avec plus de 960 000 vols contrôlés, en hausse de 4,3 % ; celui des départs en CAP ensuite, avec 26 mutations dont les conséquences ne se feront vraiment ressentir qu’après l’été 2019. Le trafic continue d’augmenter et Reims subit une tension de plus en plus forte. Il est urgent pour l’administration de réagir…

Un recrutement à la hauteur

À la demande du SNCTA, le GT Effectifs est enfin piloté selon une méthode de prévision des effectifs à long terme, avec des données d’entrées telles que le nombre moyen de mutations annuelles, le nombre de qualifications et leurs temps moyens, le taux d’échec en formation, les départs en retraites. Malgré cela, le CRNA Est a connu l’an dernier une vague de départs en CAP sensiblement plus élevée qu’anticipée. Cet écart devait être corrigé !

Ce sont au final 30 sorties ÉNAC qui seront affectées au CRNA Est pour les trois prochaines promotions 17 A, B et C. La section se satisfait du niveau des prochains recrutements qu’elle a d’ailleurs activement porté. Ce n’est d’ailleurs qu’une fois qualifiées, que ces nouvelles ressources permettront à l’effectif opérationnel du centre de remonter.

De nouveaux départs à prévoir

Le SNCTA a toujours prôné le droit à la mobilité et ne renoncera pas à ce droit. Sa mission première reste cependant de tout mettre en œuvre pour assurer de bonnes conditions de travail aux contrôleurs en salle.

Comment dès lors, maintenir un effectif opérationnel suffisant et éviter que les conditions de travail se dégradent avec un nombre significatif de postes attractifs ouverts en CAP ? Il n’existe qu’une seule solution socialement acceptable pour limiter le flux des départs et inciter les agents à rester : des mesures de fidélisation et d’attractivité !

Le CRNA Est ne pourra pas se permettre une nouvelle vague de départ de la hauteur de celle de l’an dernier sans altérer considérablement la qualité du service rendu et les conditions de travail des contrôleurs.

Les ambitions de la DSNA

La DSNA semble coûte-que-coûte vouloir aller au terme du Protocole actuel (2016-2019) avant d’engager de nouvelles discussions. Le SNCTA en prend acte et proposera en CT Local de reconduire à l’identique les expérimentations, conformément à la volonté de ses adhérents. Il soutiendra également toutes les mesures de protection qui seront inévitablement implémentées pour assurer un haut niveau de sécurité.

Le nouveau plan stratégique dévoilé en CT DSNA le 15 février laisse toutefois entrevoir les prochains axes de négociations protocolaires. Plusieurs points méritent l’attention des contrôleurs du centre :

  • Formation initiale : étude d’une « organisation plus efficiente » ;
  • 4-FLIGHT : « transformation pour la mise en œuvre des nouveaux systèmes, tout en garantissant un bon niveau de service pour gérer le trafic aérien »  ;
  • Déplafonnement de la FIR : « étude de la généralisation du déplafonnement […] au FL195 pour optimiser la capacité de l’espace aérien ».

Le SNCTA prévient que ces dossiers nécessiteront l’assentiment des personnels et devront faire l’objet de discussions avancées pour espérer aboutir !

Des projets locaux plein la tête

Lors de ses premiers vœux aux personnels, le chef de centre a fait part de sa volonté de mettre en place une mention d’unité intermédiaire. La philosophie du SNCTA est de ne jamais être a priori contre et étudie donc très attentivement ce dossier. Il est au travail et se prononcera en temps voulu selon l’évolution et la pertinence du projet.

De même, le projet de déplafonnement de la FIR a été relancé. Ce projet espace devra être profitable aux contrôleurs et notamment ne pas générer de complexité supplémentaire. Il enjoint à la DO de bien tenir compte de l’avis des contrôleurs experts du CRNA Est, sans quoi ce projet, comme tant d’autres avant, sera condamné.

Le CRNA Est sera une fois de plus au cœur des prochaines négociations protocolaires qui tardent à démarrer. En attendant, le SNCTA saura trouver les mesures de protection nécessaires si l’administration n’est pas à la hauteur de ce rendez-vous décisif pour l’avenir du contrôle français.

CDA LFEE Quelles Perspectives Au CRNA Est (0.1 MiB)

0

Dispositif été 2019 : l'accord obtenu par le SNCTA

Dans l’optique du CT du 7 février, le SNCTA poursuit sa logique de gagnant-gagnant et a négocié des avancées pour les contrôleurs bordelais malgré un contexte particulièrement contraint.

Un dispositif équilibré et proche de celui adopté en 2018 sera présenté au prochain CT le 7 février : les expérimentations RH seront poursuivies du 1er avril 2019 au 31 mars 2020. Les congés ont été sécurisés (voire améliorés à certains moments), le tour de service aménagé permettra une meilleure gestion de la salle, un ensemble accompagné de 3 jours de récupération horaire annuels supplémentaires ET pérennes, dont un à poser pendant l’hiver aéronautique.

La recherche d’un équilibre entre contraintes et récupérations a été longue mais les résultats a été longue mais les résultats sont là : les contrôleurs bordelais voient leur nombre de reculs été doublés dans le cadre expé !

Les points clés à retenir

Les congés :

La proposition globale est très proche de celle de 2018. Un plafonnement de nombre de présents a été mis en place à certaines dates pour les équipes à 17 lorsqu’un congé supplémentaire a été obtenu pour les équipes à 18 ou 19.

Période à J0:

14 cycles dont :

  • 8 à 8 J0
  • 6 à 9 J0

cela reste identique à 2018

Tour de service :

3 Récups été (JRH) supplémentaires soit 6 recups été au total (dont 1 à poser pendant l’hiver aéronautique), pérennes, en contrepartie de :

  • 2 J2C de 16h à 00h30 pour tenir compte du dépassement d’UCESO sur ce créneau horaire;
  • 2 J4C de 12h à 19h30 pendant la période à 9 J0 et de 11h à 19h30 pendant la période à 8 J0;
  • Tour de service été cadre Arrêté 2002 12 jours en amont et 30 jours en aval de la période J0.

Hors-salle:

Modalités inchangées

Le résultat des négociations entre le SNCTA et l’administration offre une ossature proche de celle de 2018 : congés, nombre de J0/PC et enchaînement des cycles. Les évolutions du tour de service contribuent à anticiper des difficultés de gestion de salle, tout en garantissant par la même occasion la multiplication par deux du nombre de récupérations, de manière durable, au moment même où celles liées à EEE arrivent à leur terme…

SLLFBB_2019_01_31_LFBB CDA_Vdef

0

XP ou TDS Séminaire ? 1 mois de sursis

Afin d’éviter que les personnels en salle de contrôle ne subissent dogmatiquement le TDS « séminaire » toujours non assumé par les organisations syndicales l’ayant initié, le SNCTA a accepté que le déploiement de l’XP amendée se fasse dans un 1er temps uniquement du 31 mars au 30 avril 2019.

Ce compromis porté au vote est assorti d’un certain nombre d’étapes calendaires qui doivent permettre à l’UNSA-ICNA de proposer ses modifications au TDS expérimental.

Résultats du vote en CT du TDS XP amendé pour un mois :

SNCTA-POUR, UNSA-ABSTENTION, CGT-CONTRE, CFDT-CONTRE

Et maintenant, quel calendrier pour la salle ?

  • GT GPSC prévu le 8 mars 2019 permettant d’étudier la nouvelle proposition de travail de l’UNSA.
  • En cas de solution validée par toutes les parties, l’UNSA accepte l’organisation conjointe d’une consultation exigée par le SNCTA, et s’engage à en respecter le résultat.
  • CT le 3 avril : un nouveau vote viendra formaliser les positions officielles des Organisations Syndicales sur les TDS expérimentaux proposés.

Un mois après une consultation au résultat pourtant sans ambiguïté, la CGT et la CFDT continuent de renier le vote des personnels.

Le SNCTA prend acte de la possibilité supplémentaire octroyée à l’UNSA de proposer son amendement de l’XP, possibilité qui permet à la salle d’éviter temporairement le TDS Séminaire. Nous restons néanmoins vigilants quant aux annonces faites, l’expérience nous obligeant à rester prudents.

2019-02-26 FI Sursis XP (0.5 MiB)

Pages:12