Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Author: BN SNCTA

4

49,84 % : Merci !

Résultat des élections CAP 2014

Pour ces élections professionnelles, les ICNA, à une très large majorité, viennent d’apporter leurs suffrages au SNCTA. Alors que la représentativité de toutes les autres organisations syndicales stagne ou est en baisse, c’est le projet porté par le SNCTA qui est aujourd’hui plébiscité. La moitié des ICNA soutient un syndicalisme de proposition, actif et sans concession seul à même de garantir le succès de la DSNA et le respect de la place centrale des ICNA dans la DGAC.

Par leur vote, les contrôleurs ont renforcé le SNCTA et légitimé son combat. Fort de ce soutien, le bureau national poursuivra et intensifiera la mission qu’il conduit depuis plusieurs mois. Cette mission, qui consiste à exiger une meilleure prise en compte des besoins d’évolution et de modernisation de la DSNA, vise, en tout premier lieu, à obtenir de l’administration et des pouvoirs publics une réelle reconnaissance des spécificités des métiers des contrôleurs et des ICNA plus particulièrement.

Conformément à ses engagements et dans la suite des travaux de la Mission RP2, le SNCTA ira chercher, en 2015, un accord social qui corrige les lacunes du Protocole 2013 et permette à la DSNA de répondre aux enjeux cruciaux des cinq prochaines années.

Le SNCTA sait qu’il peut compter sur la majorité des ICNA, mais, au-delà, il veut rassembler tous ceux qui savent que l’avenir n’est pas un risque mais une trajectoire qu’il faut piloter ensemble pour permettre aux contrôleurs d’assurer leurs missions de service public dans les meilleures conditions.

Voix 2014 Sièges 2011
SNCTA 1 606 49,84 % 07 40,93 %
USAC CGT 679 21,07 % 02 25,58 %
UNSA ICNA 647 20,08 % 02 22,40 %
SPAC CFDT 134 04,16 % 00 05,63 %
SNNA FO 0 094 02,92 % 00 02,03 %
SNAC CFTC 0 062 01,92 % 00 03,42 %
Exprimés 3 222 80,81 % 11
Votants 3 272
Inscrits 3 987
1

Élections au CT DSNA : les contrôleurs positionnent le SNCTA en haut de la pile !

CT DSNA

Les personnels de la DSNA se sont exprimés : sur 6 006 suffrages exprimés, le SNCTA en obtient 1 629 et la CGT 1 637. L’ensemble des UNSA aligne 1 388 suffrages, Force Ouvrière 703, la CFDT 455 et la CFTC 194.
Le bureau national remercie l’ensemble des personnels qui ont accordé leur confiance au SNCTA. Fort de ce soutien, il mettra tout en œuvre pour porter haut les intérêts de la DSNA.

Voix 2014 Sièges 2011
CGT 1 637 27,3 % 03 29,6 %
SNCTA 1 629 27,1 % 03 22,5 %
UNSA 1 388 23,1 % 03 24,7 %
FO 703 11,7 % 01 10,8 %
CFDT 455 07,6 % 00 07,9 %
CFTC 194 03,2 % 00 04,5 %
Exprimés 6 006 81,3 % 10
Votants 6 164
Inscrits 7 390
1

DSNA, pays en voie de développement

Engrenages

Le retard technologique criant de la DSNA doit être rattrapé. La mobilisation de la profession au premier semestre 2014 par le SNCTA a permis de vaincre les blocages financiers. Cependant, d’autres menaces pèsent sur le bon déroulement des grands programmes de modernisation : l’absence de prise en compte de l’expertise des contrôleurs et la désorganisation de l’administration. Par ailleurs, le maintien en condition opérationnelle ainsi que l’amélioration des outils existants sont impératifs en attendant l’aboutissement encore lointain des grands programmes.
Read more

0

Tracez votre voie avec le SNCTA

Flèches Past / Future

Après un protocole 2013 au goût amer pour les contrôleurs, le pré-rapport de la mission RP2 rappelle l’évidence : la DSNA a besoin d’eux ! Mais au-delà, il fait la preuve que les besoins en contrôleurs, en salle et hors salle, vont aller en s’accroissant. Recherche et développement, utilisation d’outils plus pointus, trafic plus variable, responsabilités accrues des CdT / CdS, le champ de compétence des contrôleurs s’accroît. Valoriser ces compétences par des avancées professionnelles et sociales, c’est la mission du SNCTA.
Read more

0

Flash Info — Flexintox

Ne les laissons pas brader nos conditions de travail

  • Depuis deux ans l’administration impose, ou tente d’imposer dans certains centres, des modifications de tableaux de service. Dans un proche avenir, tous les organismes seront touchés, quelle que soit leur taille. Le SNCTA s’y oppose !
  • L’an dernier, l’administration a réussi à obtenir, avec le soutien d’une majorité de syndicats représentant à peine 30 % des ICNA, le principe d’une modification de leurs conditions de travail. Le SNCTA s’y oppose !

 

Ce principe est inscrit au Protocole 2013, notamment page 24 :

« […] étudier les modalités d’évolution des conditions d’emploi des ICNA permettant une meilleure adaptation des effectifs en salle […] améliorer le potentiel de performance de la gestion des effectifs opérationnels […] en préservant un rythme moyen de travail de 1 jour sur 2 […] et […] en mettant en œuvre une deuxième vacation complémentaire à compter du 1er janvier 2015 ».

Aujourd’hui, l’adaptation des conditions d’emploi des contrôleurs est devenue une monnaie d’échange du protocole DGAC. Le SNCTA s’y oppose !

Le SNCTA a repris la main en juin dernier en mettant en place, avec le ministère, un espace traitant spécifiquement des problématiques contrôle.

Quel syndicat a, depuis toujours, eu la capacité et la force de garantir par la négociation les meilleures conditions d’emploi pour les contrôleurs ?

Alors pas d’intox ! le SNCTA est le syndicat qui a défendu, qui défend et qui défendra les contrôleurs, c’est sa seule raison d’être !

Faites entendre votre voix :
le 4 décembre, votez SNCTA.

Flash Info — FlexotnI (1.9 MiB)

0

Flash Info — Transformer l’essai

Mêlée de rugby

Pour un accord DSNA en 2015

Dire ce que l’on fait, faire ce que l’on dit

Après l’échec des négociations protocolaires, le SNCTA s’engageait, dans son communiqué du 3 septembre 2013, à trouver les vecteurs lui permettant de porter haut l’intérêt des contrôleurs et de la navigation aérienne (1). Rejoint sur une courte période par une autre organisation syndicale qui, finalement, fit le choix, dès décembre 2013, de jouer seule sa partition, le SNCTA a poursuivi la mission que les contrôleurs lui ont confiée depuis près de cinquante ans : défendre leurs intérêts et assurer la promotion de leur profession.

Après avoir informé et mobilisé les contrôleurs au premier semestre 2014, le SNCTA leur a proposé en juin de s’engager avec lui dans une démarche innovante et prometteuse. Cette démarche, c’est la mission RP2.

Au vu de l’ensemble des avancées obtenues fin juin, les contrôleurs ont alors massivement fait le choix de faire confiance au travail et à la force de négociation du SNCTA, plutôt que de suivre un mouvement à l’issue incertaine. Cette confiance engage le bureau national et les équipes du SNCTA. Le SNCTA ira donc chercher un accord pour la DSNA au premier semestre 2015, comme il s’y est engagé devant les contrôleurs en septembre 2013.

Obtenir un accord nécessaire à la DSNA et respectueux des spécificités des contrôleurs

Le protocole 2013 n’est qu’un plan de restructuration qui ne prend en compte ni les spécificités des contrôleurs ni les enjeux de la DSNA. Prenant cet accord pour alibi, les pouvoirs publics et la direction voulaient dérouler le plan de performance DSNA et remettre en cause les conditions d’exercice de nos métiers et de renouvellement de nos licences (cf. audit EASA).

  • Le SNCTA est allé chercher seul les financements des activités de la navigation aérienne par une augmentation de la redevance de 6,5 % alors que la direction prônait, en 2013 devant le Parlement, la stabilisation des tarifs de la DSNA (2).
  • Avec votre soutien, le SNCTA ira chercher les conditions d’un accord qui permettra à la DSNA et aux contrôleurs d’aborder l’avenir dans les meilleures conditions.
(1) ↑ CDA no 687 du 3 septembre 2013
(2) ↑ Projet de loi de finances 2014 – Programme 612

Faites entendre votre voix :
le 4 décembre, votez SNCTA.

Flash Info — Transformer l'essai ! (1.6 MiB)

0

Flash Info — Rapport d’étape de la mission sur les métiers ICNA

Mission RP2

Comme il s’y était engagé, M. J.-M. Vernhes, chargé de piloter la mission RP2, vient de nous transmettre le rapport d’étape qu’il a remis au ministre.

Ce rapport fait les états des lieux technique, RH et organisationnel de la DSNA. M. Vernhes fait certains constats et propose quatre axes de travail pour la Mission RP2 :

  • faisant le constat d’un manque de confiance de la part des ICNA dans le respect des échéances et des spécifications techniques, il propose de consolider le management des programmes de modernisation technique et engage la DSNA à mieux partager l’information sur les risques et la façon dont ceux-ci sont appréhendés par les gestionnaires de projets. S’il indique que les moyens prévus sur la période RP2 permettent de financer l’ensemble des investissements et d’assurer le maintien en conditions opérationnelles des systèmes, il tient, à juste titre, à pointer le risque financier ;
  • faisant le constat d’un défaut d’utilisation de l’expertise technique des contrôleurs, il propose d’étudier un nouveau mode d’organisation générale du travail hors salle des ICNA qui permette de disposer au mieux de leur expertise opérationnelle ;
  • faisant le constat de l’impossibilité, à court et moyen termes, d’offrir suffisamment de potentiel sur les pointes de trafic, il propose d’étudier les conditions permettant l’adéquation de la ressource aux besoins liés à la variabilité du trafic. Il indique que toute étude sur une nouvelle organisation du travail devra respecter les principes généraux en vigueur permettant de garantir la notion de cycle et le travail en équipe notamment. Il souhaite consolider le rôle et les missions des chefs de salle ou de tour. Il précise enfin que ces évolutions, négociées et acceptées socialement, doivent bénéficier tout autant aux usagers qu’à la sérénité du travail du contrôleur ;
  • faisant le constat de la nécessaire évolution du management de la DSNA et de l’utilisation insuffisante du potentiel ICNA sur les postes de management, il propose une meilleure gestion de leurs profils de carrière.

Enfin on parle sérieusement des enjeux et de l’avenir du contrôle aérien !
Ce que le protocole DGAC n’a su ou voulu faire, la Mission RP2 peut le faire !
Pilotons notre avenir, et travaillons ensemble à la construction d’un accord qui sécurise nos conditions d’emploi et fasse progresser notre profession.

Flash Info — Rapport d’étape de la mission sur les métiers ICNA (0.5 MiB)


Rapport d'étape de la table ronde sur les métiers ICNA (0.3 MiB)

6

Aiguilleurs du ciel, nous rendons le ciel plus sûr

Aiguilleurs du ciel – Nous rendons le ciel plus sûr

Défendre une profession c’est préparer l’avenir, s’opposer aux politiques publiques néfastes, qu’elles soient nationales ou européennes, contrer l’action des lobbies ou les excès d’une certaine presse. Mais ce n’est pas tout. Pour le SNCTA, il est important de promouvoir une image positive de notre profession, d’amener le grand public à mieux comprendre notre métier, le service que nous rendons, lui faire toucher du doigt nos contraintes et lui montrer notre performance collective.

Ainsi, le SNCTA a réalisé et distribue sur les réseaux sociaux un clip vidéo valorisant la profession de contrôleur aérien.

Découvrez-le, partagez-le sans modération par le biais de vos comptes Facebook, twitter, etc.

Il est disponible sur Vimeo, YouTube et Dailymotion.

0

Communiqué de presse ATCEUC

L’ATCEUC est la coordination européen des syndicats de contrôleurs aériens, dont le SNCTA est membre fondateur. Elle interpelle les autorités russes au sujet de la brutalité et du caractère contre-productif de la procédure pénale qui s’est abattue sur les contrôleurs aériens suite à l’accident ayant entrainé la mort de M. de Margerie, PDG de Total, et de son équipage.

ATCEUC Press Release 5th November (0.4 MiB)

0

Flash Info — Traçons notre voie !

Gomme d'un crayon sur un labyrinthe

Depuis le 18 novembre et jusqu’au 4 décembre, vous pouvez apporter votre suffrage à l’une des organisations syndicales de la DSNA. Votre choix sera déterminant. Ces élections sont un rendez-vous majeur pour participer à la construction de votre avenir professionnel.

Voter, c’est privilégier une direction plutôt qu’une autre, c’est exprimer et rendre visible ses attentes. Ne laissons plus le doute bénéficier à une administration qui profite de la dispersion des forces des contrôleurs.

Les contrôleurs aériens sont les premiers exposés aux assauts des politiques européennes, ils subissent également les orientations gouvernementales qui frappent la fonction publique.

Complices d’une direction qui a échoué, les syndicats qui ont fait le choix de signer le protocole le plus inutile de tous les temps ont donné quitus à l’administration pour sa gestion passée.

Le SNCTA, par son travail et la fermeté de son action, a obtenu, malgré la forte opposition des compagnies aériennes et de la commission européenne, une augmentation historique de la redevance de route de 6,5 % dès 2015. Mais plus encore, après des mois de travail, il a pu convaincre les pouvoirs publics de la nécessité de reconsidérer les orientations prises par la direction générale pour la DSNA.

Le SNCTA a su créer l’occasion unique qui pourra redonner à la DSNA les couleurs qu’elle a perdues en permettant de construire les bases d’un accord dès 2015.

À l’heure ou chacun d’entre nous doit se prononcer, le choix de saisir ou non cette occasion vous appartient. En soutenant le SNCTA lors de cette élection, vous soutenez l’idée que cette autre voie est possible, vous refusez la résignation, vous dites non à l’opposition stérile.

Faites entendre votre voix :
le 4 décembre, votez SNCTA.

Flash Info — Traçons notre voie ! (0.8 MiB)