Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte
Flux RSS de cette catgorie

Brest - LFRRLe blog de la Section Locale du CRNA Ouest, basé à Brest.

Brest LFRR

0

Et maintenant ?

Alors que son projet avait été accepté par notre administration locale, l’UNSA-ICNA a, jusqu’à présent, toujours refusé de le proposer à la consultation.

Alors que, malgré l’appel au boycott de la CFDT, de la CGT et de l’UNSA-ICNA, 150 ICNA sont venus exprimer leur choix, ces mêmes OS ont empêché la mise en place d’une expérimentation, temporaire et rémunérée pour cet été au CRNA-Ouest, malgré la garantie d’une nouvelle consultation des personnels dès que l’une d’entre elles aurait une alternative à proposer.

Ces syndicats ont donc, plutôt que d’accompagner un choix démocratique, préféré entériner une dégradation sans précédent de nos droits à absences simultanées et des règles concernant les recyclages, promettant à qui voulait l’entendre, que notre administration n’appliquerait jamais son projet.

Qui souhaite encore continuer aveuglément dans le dogmatisme, quitte à détériorer irrémédiablement nos conditions de travail (droit de grève, droits à absences simultanées, etc.) ?
Est-il besoin de rappeler que la proposition du SNCTA repose sur le principe de « l’expérimentation » ?
Nous n’avons jamais eu la prétention de décider de ce qui était bon ou mauvais pour notre quotidien. Pour cela, le SNCTA a fait le choix de proposer des évolutions dans un cadre précis, limité dans le temps, en associant l’ensemble des contrôleurs (consultation, comité local de suivi de l’expérimentation).

Après Reims, Roissy et Nice, Bordeaux vient d’ailleurs d’acter en CT la poursuite d’une expérimentation pour cet été, plébiscitée par un vote sans appel : 84 % de votants et plus de 75 % de OUI.

Pour le printemps, c’est malheureusement trop tard, mais on peut encore sauver l’été 2017 au CRNA Ouest si les autres os ont des propositions et souhaitent les soumettre aux contrôleurs, c’est maintenant ! Le SNCTA est favorable à une nouvelle consultation, rapidement, pour respecter le choix des ICNA.

Et maintenant? (349.8 KiB)

0

Un préavis de grève incompréhensible, une réaction des pouvoirs publics qui l’est tout autant !

La section locale SNCTA du CRNA Ouest vient d’apprendre la volonté de l’administration d’augmenter de manière sensible le nombre de secteurs ouvrables dans le cadre du service minimum (+2) en astreignant plus de personnels pendant la semaine du 6 au 10 mars 2017 qui fait l’objet d’un préavis de grève de l’UNSA ICNA.

Certes ce préavis pose de nombreuses questions à la fois par son ampleur (5 jours reconductibles), par son périmètre (grèves locales sur des revendications locales et contradictoires aux CRNA Ouest et Sud-Ouest rejoints in extremis par la section locale UNSA ICNA du CRNA Sud Est sur 3 jours seulement) mais aussi et surtout par ses motivations, que chaque ICNA est libre de juger. Tout cela dans un contexte où notre droit de grève est violemment attaqué de toute part depuis plusieurs mois.

Néanmoins, et même si la section locale du SNCTA n’appelle évidemment pas à la grève, elle s’élève avec la plus grande vigueur contre cette remise en cause de notre droit de grève et appelle l’administration à respecter le schéma d’ouverture actuel en cas de mouvement social.

Concernant le droit de grève des ICNA, le bureau national du SNCTA, syndicat majoritaire et responsable, a depuis plusieurs années proposé au gouvernement et à la DGAC de rouvrir ce dossier complexe pour clarifier son fonctionnement et son organisation. Il reste ouvert à la discussion mais ce dossier ne peut faire l’objet de décisions unilatérales sur le coup de l’émotion ou de la pression de lobbies français ou européens.

Communiqué service minimum (107.1 KiB)

0

Expérimentation : game over ?

Game over – try again ?

Faisant fi de la consultation et des 150 personnes qui y ont participé, trois organisations syndicales se sont associées pour faire barrage au projet du SNCTA.

En toute connaissance de cause, elles choisissent donc d’imposer à la salle le projet de l’administration consistant essentiellement en une baisse importance des droits à absences simultanées. Triste épilogue…

L’opposition pour seul horizon

En se cachant derrière les résultats des élections professionnelles et alors que plusieurs d’entre elles avaient affiché leur volonté de consulter la salle de contrôle sur un tel sujet, ils prétendent aujourd’hui représenter plus de 60 % de la salle de contrôle, affirmant par la même occasion que toute personne qui a voté pour l’un de leur syndicat est par définition opposée au principe d’expérimentation ; que tous ces contrôleurs, pourtant tous différents dans leurs contraintes familiales, priorités individuelles, organisation personnelle, voteraient comme un seul homme contre le projet du SNCTA. Voilà une affirmation bien hasardeuse. Qu’en savent-ils ?

La fin justifie-t-elle les moyens ?

Incapables de proposer une alternative à la salle, ils n’ont alors eu comme seul objectif que de dénigrer notre projet. Et force est de constater qu’ils n’ont pas lésiné sur les moyens :

  • multiples tracts au lendemain du dernier GT7 trouvant subitement tous les défauts au projet du SNCTA, pourtant connu depuis des mois ;
  • consultation de la salle qualifiée d’illégitime ;
  • annonce de l’inutilité de la consultation de la salle puisque le résultat des élections professionnelles de 2014 suffirait ;
  • annonce avant même le déroulement de la consultation qu’ils ne reconnaîtront pas le résultat et ne se sentent aucunement engagés par ce que la salle pourrait leur dire ;
  • vote CONTRE en CT annoncé à l’avance ;
  • et pour finir, appel au boycott de la consultation.

Ces trois OS ont effectivement voté CONTRE la seule alternative présentée au plan de l’administration et imposent de facto à la salle une bien triste (et bien fatigante) année 2017.

Ces gesticulations tardives ne masquent ni leurs échecs à proposer d’autres alternatives gagnant-gagnant, ni à empêcher la mise en place fin mars d’une restriction massive des droits à absences simultanées.

Ils en portent la responsabilité

D’autres projets que celui du SNCTA existaient pourtant, mais ils ont choisi de ne pas les mettre sur la table. Ou comment priver la salle d’une option supplémentaire afin d’ensuite reprocher le manque de choix.

Peur de perdre dans les urnes ? Mettre leurs projets au vote les aurait obligés à en accepter le résultat. Nous nous y étions engagés ; il faut croire que ce n’est pas leur genre. Sans doute inacceptable pour ceux qui ont fait de l’opposition leur fond de commerce. Mais quelle vision simpliste ! Peu importe qui gagne ou qui perd : aujourd’hui, ceux qui prétendent parler au nom de la majorité sans l’avoir vérifiée sur ce sujet, font volontairement payer à 100 % de la salle les conséquences de leurs postures syndicales primaires.

Nous sommes le seul syndicat qui ne s’est pas contenté de l’avis de ses adhérents ou de ses chiffres aux élections professionnelles pour décider. Nous avons voulu faire les choses dans le respect des différences, mais nos principes ne sont pas partagés par tous.

Ne nous le cachons pas, les prochains mois vont être difficiles et nous savons grâce à qui.

Une expérimentation avec une date de fin et des clauses de revoyure n’engageait pourtant pas à grand-chose. Certains prétendent chercher encore une solution ? Soit, qu’ils continuent à la chercher. Mais dans cette attente, valait-il mieux passer les mois à venir avec nos droits à absences amputés à ce point ou tester l’expérimentation valorisée qui réduisait le temps de travail et préservait nos congés ?

Le SNCTA reste convaincu que nous pouvons tous passer l’été 2017 de manière moins pénible. Mais le SNCTA seul n’a pas ce pouvoir : un CT sur la mise en place d’une expérimentation pour cet été peut être convoqué rapidement si au minimum 50 % des représentants du personnel le demandent. Aux autres organisations syndicales de décider…

Expérimentation : game over ? (132.4 KiB)

0

Breizh Info — Et si nous pensions d’abord aux contrôleurs du CRNA Ouest ?

Sablier presque vide
  • Dans deux jours, le tour de service de l’administration, rejeté par tous en CT le 1er février, sera légal quoi que nous fassions si nous ne nous mettons pas d’accord sur autre chose.
  • C’est peut-être notre dernière chance de mettre de côté certains dogmes ou clivages syndicaux pour nous concentrer exclusivement sur la seule chose qui soit en jeu aujourd’hui : comment allons nous passer le printemps et l’été 2017 ?
  • Le SNCTA proposera de nouveau son projet de tour expérimental en CT et s’engage, comme il l’a déjà dit, à réunir à tout moment le comité de suivi en cas de difficultés et à organiser de nouveau une consultation si une autre proposition venait à être faite par une organisation syndicale.

Nos guerres intestines ne profitent qu’à l’administration. En attendant que d’autres pistes aboutissent, gardons la main avec un tour proposé et accepté par un grand nombre d’ICNA, fût-il dans un cadre expérimental qui ne séduit pas certains.

Breizh Info — Et si nous pensions d’abord aux contrôleurs du CRNA Ouest ? (350.5 KiB)

0

Résultats de la consultation TdS

Décompte Pourcentage en suffrages exprimés
Choix 1 option « matinées » 76 54,68 %
Choix 2 option « classique » 60 43,16 %
Choix 3 « administration » 03 02,16 %
Blanc ou nul 11  —

Le SNCTA portera donc le choix 1 (matinées) lors du CT TdS du 1er février.

Le SNCTA remercie les 150 votants d’avoir exprimé leur choix et d’avoir participé à un acte démocratique.

Résultats Consultations TDS (1.3 MiB)

0

Effectifs au CRNA-Ouest : des besoins avérés

Nul doute que la stabilisation des effectifs ICNA à l’horizon de ce protocole 2016 constitue une avancée significative dans un contexte fonction publique de réduction aveugle.

Mais cela ne constitue aucunement une fin en soi, notamment au CRNA-Ouest qui voit son trafic augmenter fortement (6,5 % cette année) du fait du déplacement des flux de trafic, conjugué à l’explosion des low-cost. Notre administration devra en tenir compte lors des prochains GT Effectifs.

Protocole 2016 : des effectifs à l’horizon 2022

La section locale SNCTA se félicite de la stabilisation des effectifs obtenue par son bureau national dans le dernier protocole.

Néanmoins, cela ne résout aucunement nos problèmes à court terme. En effet, ce protocole fixe le nombre d’ICNA recrutés sur la période 2017-2020. Le temps de qualification moyen étant de 5 ans, cet effectif ne sera donc opérationnel en salle de contrôle qu’en 2022-2025 !

De plus, le nombre d’ICNA sortant de l’ÉNAC cette année, entériné dans le protocole 2013, non signé par le SNCTA, n’est que de 60 nouveaux ICNA (pour 120 départs en retraite). Pas suffisant pour satisfaire l’ensemble des besoins dans un contexte de forte croissance dans l’ensemble des CRNA.

Enfin, les nouvelles ressources affectées au CRNA-Ouest lors du prochain GT Effectifs du 25 janvier n’arriveront au plus tôt qu’après l’été 2017 ; elles ne seront probablement pas qualifiées avant début 2019 et ne permettront en aucun cas de faire face au trafic lors des 2 voire peut-être 3 prochains étés.

Effectifs vs expérimentations ?

Affirmer à la salle de contrôle que l’affectation de nouveaux effectifs au CRNA-Ouest lors du prochain GT Effectifs permettrait de ne pas toucher au tour de service actuel est totalement simpliste et mensonger.

Affirmer à la salle de contrôle qu’un changement de tour de service donnerait à notre administration une occasion unique de n’affecter personne au CRNA-Ouest pendant plusieurs années l’est tout autant.

Aucun tour de service, expérimental ou pas, ne saurait répondre durablement à ce contexte de croissance.

L’affectation de nouvelles ressources n’est donc pas une lubie syndicale mais bien un besoin durable.

Néanmoins, dans l’attente de nouvelles ressources qualifiées, pour la section locale SNCTA, il s’agit avant tout et de manière urgente de sécuriser nos conditions de travail et nos droits à congés.

De plus, le DSNA a spécifié en séance plénière que l’affectation des nouvelles ressources ira en priorité aux centres ayant réalisés un effort d’adaptabilité de leur tour de service.

En effet comment justifier un besoin de recrutement dans un centre où le tour de service serait sous-capacitif ?

Inacceptable en ces temps de vaches maigres !

GT effectifs du 25 janvier : des attentes

L’administration doit donc prendre en compte la croissance importante du trafic depuis 3 ans au CRNA-Ouest lors du prochain GT Effectifs.

En revanche, opposer les centres les uns contre les autres par le dépôt de préavis locaux, comme l’a fait par le passé l’UNSA-ICNA à Aix-en Provence ou la CGT à Athis est une politique que nous avions fermement condamné à l’époque et qui ne saurait en aucun être celle du SNCTA.

La section locale SNCTA exige de notre administration qu’elle prenne en compte l’augmentation importante du trafic au CRNA-Ouest lors du prochain GT Effectifs du 25 janvier, tout en étant parfaitement consciente des besoins d’autres centres et de la faiblesse des effectifs disponibles.

Elle appelle tous les ICNA du CRNA-Ouest à participer à la consultation organisée du 23 au 31 janvier. Le résultat de ce vote montrera à notre administration les efforts importants consentis par la salle de contrôle du CRNA-Ouest, comme l’ont déjà fait nos collègues de Reims, Bordeaux et Roissy qui ont localement validé la mise en service d’une expérimentation RH.

Communiqué SNCTA LFRR CDA018 21012017 (121.2 KiB)

0

Breizh Info — La baisse des droits à congés : une avancée sociale ?!

Une nouvelle version de l’application mobile du SNCTA est disponible.

Pensez à faire la mise à jour en suivant cette procédure un peu particulière.

L’administration a sorti le tableau d’absences qu’elle imposera lors du prochain CT en cas d’impossibilité de mise en place d’un nouveau tour de service fin mars au CRNA-Ouest. L’administration fait donc le choix de réduire fortement nos droits à congés, confortée en ce sens par certaines OS qui estiment qu’une baisse de nos droit à congés serait inéluctable, voir même souhaitable.

Le SNCTA propose à la consultation un tour de service expérimental valorisé permettant de maintenir nos droits à congés actuels.

BI2 TDS Janvier2017 (1.7 MiB)

0

Nouveau tour de service. Consultation : mode d’emploi (bis)

Une nouvelle version de l’application mobile du SNCTA est disponible.

Pensez à faire la mise à jour en suivant cette procédure un peu particulière.

Le chef de centre a annoncé que le prochain CT local se déroulera le 1er février prochain avec, à l’ordre du jour, la mise en place d’un nouveau tour de service au CRNA-Ouest. Plus de report possible ! Comme il s’y était engagé, le SNCTA organisera donc une consultation entre le 23 et le 31 janvier afin de recueillir l’avis des contrôleurs.

Conformément à ce qui avait été décidé lors du GT GPSC du 3 novembre dernier :

  • ne pourront être présentés au vote que les projets officiellement validés par l’administration lors du prochain GT GPSC du 20 janvier. Pour cela, les projets devront être totalement finalisés et comprendre a minima un tour de service, un tableau d’absences associé, et toutes les mesures complémentaires prévues (vacations complémentaires, recyclages dirigés, règles de dépôt de congés, tour de service « grève »…) ;
  • l’ensemble de ces documents sera alors affiché en salle de contrôle afin que tout le monde puisse les consulter avant le vote ;
  • le vote se fera à la majorité absolue donc pas de 2nd tour si une proposition fait plus de 50 % au premier tour ;
  • pourront voter tous ceux qui ont une mention d’unité valide, les stagiaires, et les inaptes temporaires ;
  • pourront voter par procuration uniquement les personnes en congé maternité, congé parental, congé maladie, disponibilité, ou celles qui sont en vacances (ou en remplacement officiel) entre le 23 et le 31 janvier (partiellement ou en totalité). Les personnes concernées devront pour cela se rendre au service exploitation à partir du 10 janvier afin de remplir leur procuration. Chaque personne ne pourra être détenteur que d’une seule procuration.

Au-delà de toute considération syndicale, le choix d’un nouveau tour de service est avant tout un choix personnel. Le SNCTA estime que ce choix doit être partagé par le plus grand nombre et œuvre en ce sens depuis le début. Il invite donc à nouveau les autres organisations syndicales à se joindre à cette consultation.

1er tour : du 23 au 26 janvier
2nd tour : 27, 30 et 31 janvier
Horaires du bureau de vote : 10 h – 12 h 30 / 14 h – 16 h

LFRR CDA n° 017 — Nouveau tour de service. Consultation : mode d’emploi (bis) (121.1 KiB)

0

Tour de service au CRNA Ouest : où en est-on ?

Une nouvelle version de l’application mobile du SNCTA est disponible.

Pensez à faire la mise à jour en suivant cette procédure un peu particulière.

Le GT7 chargé d’étudier des alternatives aux expérimentations décrites dans le protocole s’est réuni pour la troisième fois le 14 décembre. Ce GT devait être conclusif. Il n’en a rien été. Voici donc un compte-rendu de la semaine passée.

Nationalement

L’UNSA ICNA a quitté la table des négociations au bout de 25 minutes, reconnaissant enfin que les idées mises sur la table lors du GT7 précédent étaient inacceptables.

Dès leur présentation le 24 novembre, l’ensemble des autres organisations syndicales avaient d’ailleurs dénoncé ces cadres alternatifs, source d’individualisation et de fatigue, dans lequel l’UNSA-ICNA avait annoncé vouloir « voir comment les propositions de tour de service des sections locales UNSA pouvaient y rentrer ».

Les autres organisations syndicales signataires du protocole (SNCTA, CFDT, FO) ont fait le choix de rester, notamment la CFDT qui souhaite à présent rentrer dans un autre cadre alternatif multipliant les vacations complémentaires.

Les discussions vont donc continuer pendant les prochains jours et devront avoir abouti avant le prochain GT7 prévu le 17 janvier.

Localement

Le chef de centre a annoncé que le prochain CT se tiendra le 1er février avec à l’ordre du jour le vote sur un nouveau tour de service et son tableau d’absences associé.

Il a également annoncé que, dans le cadre d’une consultation des personnels, l’administration ne proposera aucun tour de service en son nom lors de celle-ci. En revanche, en cas d’échec d’un accord lors du CT, l’administration a annoncé reconduire « pour un an le tour de service actuel assorti d’une baisse d’un congé, voire plus sur certaines périodes… » ( le service ne nous a, pour l’instant, pas fourni de document précis) ; ce nouveau tour de service ainsi que son tableau d’absences sera mis en place le 1er avril 2017.

Favorable à ce que les contrôleurs disposent du plus grand choix possible, le SNCTA repousse donc la consultation à après le 17 janvier. Mais il regrette le faible délai entre le vote en CT de ce nouveau tour de service et son application au 1er avril, générateur d’inconfort pour les personnels de la salle de contrôle, et dû à une administration et des organisations syndicales bien tardives à se mettre au travail.

Le SNCTA organisera une consultation entre le 23 et le 31 janvier 2017. Il invite une fois encore toutes les autres organisations syndicales qui le souhaitent à s’y associer.

LFRR CDA n° 016 — Tour de service au CRNA Ouest : où en est-on ? (134.3 KiB)

0

Breizh Info — GT7 et tour de service à Brest : quel moment pour le choix ?

Nœud de routes dans le brouilard, panneaux interrogatifs
Une nouvelle version de l’application mobile du SNCTA est disponible.

Pensez à faire la mise à jour en suivant cette procédure un peu particulière.

Le temps du changement. On le sait depuis longtemps, notre tour de service évoluera en 2017. Les contrôleurs ont besoin de savoir suffisamment à l’avance quel sera leur nouveau tour de service afin de pouvoir prendre leurs dispositions.

La question de la consultation des PC ne fait plus débat pour le SNCTA : le choix d’un nouveau tour, dans un contexte local particulier, doit dépasser les dogmes et les clivages syndicaux.

Quels choix auront les PC ? La question reste ouverte. Face au tour de l’administration, il n’y a que le tour du SNCTA qui soit validé… pour le moment. Les autres OS ont jeté l’éponge ou veulent mener une négociation au sein du GT7 pour proposer un cadre innovant valorisé. Le SNCTA veut laisser le temps à ceux qui travaillent d’offrir une autre perspective aux PC. Encore faut-il que ce ne soit pas du temps perdu, du temps qui nous fera défaut pour anticiper et nous organiser, du temps qui manquera aux équipes pour se configurer et gérer leur fonctionnement.

Lors du premier GT7, aucune nouvelle proposition n’a été présentée. Lors du second GT7, l’administration avancera ses pistes… Elles pourront peut-être susciter un intérêt chez certains. Cela permettra-t-il d’aboutir à un accord pour le troisième GT qui aura lieu le 14 décembre ? Le SNCTA ne peut pas l’exclure et priver ainsi, pour quelques jours, les PC du CRNA-Ouest d’un choix potentiel.

Le report : Le SNCTA veut bien décaler la consultation à après ce troisième GT. Mais il ne faut pas que cela fasse perdre du temps aux PC : il faut que toutes les OS s’engagent à en suivre le résultat, qu’elles aient présenté un tour ou pas, sans attendre le CT que le service devra aussi accepter de repousser. Autrement, ce ne serait que du temps perdu inutilement.

Le SNCTA est d’accord pour repousser la consultation, si les autres OS acceptent de suivre le choix de la majorité des PC. Dans l’intérêt des contrôleurs, y sont-elles prêtes ? En tout cas, le SNCTA est à leur disposition pour en parler !

Le SNCTA annule sa participation à l’AG du 28 novembre.

BI 2016-11-24 — GT7 et tour de service à Brest : quel moment pour le choix ? (412.4 KiB)

Pages:1234