0

Communiqué de la section SNCTA de CDG

CDG le 28 novembre 2017,

La section locale SNCTA s’est réunie ce jour à Roissy pour évoquer les problématiques locales des contrôleurs aériens de l’organisme de CDG.

La section locale SNCTA ne peut que se féliciter d’avoir insisté pour la mise en place du Comité de suivi des expérimentations. En effet, cette instance de dialogue a permis aux ICNA de faire évoluer les expérimentations qui sont devenues leur quotidien. Il est d’ailleurs possible d’améliorer encore certains items.

Beaucoup des évolutions adoptées jusqu’à présent ne concernent que les ICNA en équipe. Néanmoins, la section locale SNCTA a dès le début fait attention et insisté sur le fait que tous les ICNA de Roissy sont concernés et que, par conséquent, les efforts doivent être répartis entre tous. Aussi, il convient de chercher des réponses aux problématiques de chacun : des stagiaires aux encadrants.

Dans cette optique, la section SNCTA de CDG souhaite que soient débattues les conditions de travail et d’emploi des stagiaires et notamment des QICA. En effet, les échanges réguliers avec eux nous ont amenés à prendre conscience que certaines choses doivent au minimum être améliorées, voire largement repensées.

Il ne faut pas perdre de vue que les QICA, et les stagiaires de façon plus générale, sont notre avenir et que tout ce qui ralentit ou perturbe leur formation est complètement contre-productif.

En effet, les expérimentations ne sont qu’une méthode transitoire de gestion d’un effectif inférieur de presque 20 % au BO officiel du centre. L’objectif reste toujours d’augmenter l’effectif PC du centre pour revenir à une situation stable et saine.

C’est pourquoi nous souhaitons aujourd’hui interpeler notre encadrement sur les points suivants :

  • les QICA ne peuvent pas être la variable d’ajustement de l’effectif journalier. Les cas d’équipes à moins de 10 présents le jour J vont sans aucun doute augmenter. Il n’est pas selon nous envisageable de supprimer systématiquement l’instruction en salle IFR pour utiliser les stagiaires en tour. L’armement en tour centrale sur les vacations de J2 et J7 reste pour le SNCTA une éventualité à privilégier ;
  • nos discussions avec les QICA font apparaître un manque récurrent de densité dans la programmation quotidienne des stagiaires en salle IFR, notamment en fin de formation.

La section locale SNCTA se tient encore une fois à la disposition de la subdivision instruction afin de réfléchir conjointement à une meilleure gestion des ressources QICA et à l’amélioration du processus de formation des stagiaires.

La section locale SNCTA a étudié la proposition de tour de service issue du projet TDS. Celle-ci impliquerait une gestion opérationnelle en multi-sites, demanderait des efforts accrus aux QICA et hors salle et instaurerait la mise en place d’une vacation complémentaire pour les ICNA en équipe. Cette proposition ne saurait être satisfaisante. La section locale SNCTA propose donc la reconduction des expérimentations jusque début 2019 et affirme être contre leur pérennisation, pour permettre aux ICNA de continuer à décider de leurs conditions de travail.

Adopté à l’unanimité

Communique Section CDG 28 Nov (70 KiB)

Click to share thisClick to share this