1

DSNA, pays en voie de développement

Engrenages

Le retard technologique criant de la DSNA doit être rattrapé. La mobilisation de la profession au premier semestre 2014 par le SNCTA a permis de vaincre les blocages financiers. Cependant, d’autres menaces pèsent sur le bon déroulement des grands programmes de modernisation : l’absence de prise en compte de l’expertise des contrôleurs et la désorganisation de l’administration. Par ailleurs, le maintien en condition opérationnelle ainsi que l’amélioration des outils existants sont impératifs en attendant l’aboutissement encore lointain des grands programmes.

Budgets en hausse

La Commission technique du SNCTA (Comtec) se félicite de la hausse du taux de redevance et de la garantie du financement des investissements des outils de contrôle obtenus par le SNCTA suite aux préavis du premier semestre. Ces budgets supplémentaires ont déjà un impact positif sur les projets travaillés à la DTI et ont permis d’augmenter les budgets consacrés au maintien en condition opérationnelle (MCO) des systèmes existants.

Calendriers : halte aux dérapages

  • EEE, Bordeaux et Brest : formation des contrôleurs en cours et mise en service opérationnelle fin 2015.
  • 4-Flight : une version intermédiaire est en cours de déploiement dans les services techniques d’Aix et Reims. La mise en service dans ces centres est prévue à l’hiver 2017-2018.
  • SYSAT : le programme « SYStèmes pour les Approches et les Tours » va faire l’objet d’appels d’offres début 2015, pour une mise en œuvre en 2017-2018.

Suite à l’engagement du Gouvernement, la Comtec sera attentive à ce que ces projets soient mis en service aux échéances et avec les spécifications prévues.

Risque de glissement : manque d’expertise contrôle

La Comtec s’inquiète de la trop faible présence des contrôleurs dans les équipes participant à ces projets. Elle considère qu’il est indispensable d’augmenter l’expertise opérationnelle des contrôleurs dans ces différents projets à tous les niveaux hiérarchiques aussi bien dans les centres opérationnels qu’à la DTI et la DO. Ce principe essentiel est défendu par le SNCTA dans le cadre des négociations en cours (Mission RP2). Cette inquiétude est partagée par le pilote de cette mission. Le risque identifié par le SNCTA est que les expressions de besoins (EB) transmises aux industriels se résument à des EB techniques au détriment des EB opérationnelles, ce qui amène à des développements de produits inadaptés, qui nécessitent alors des modifications, lesquelles génèrent des retards.

2e risque de glissement : manque d’organisation

La Comtec approuve la création, annoncée au séminaire 4F du 6 octobre, d’équipes intégrées (design authority, équipe intégrée validation, équipe intégrée définition) qui permettront d’améliorer notre capacité collective à mettre en place de nouveaux systèmes en temps et en heure. L’organisation incroyablement complexe DSNA / DO / DTI / CRNA / SNA reste par contre un frein malgré la bonne volonté des acteurs concernés.
La Comtec espère que l’expérience 4F servira aux nouveaux programmes avec la création d’équipes décisionnelles pouvant faire appel à des experts dès les phases de définition et d’appel d’offres.

L’ASM / ATFCM

La Comtec veillera à ce que l’engagement de la DO auprès du SNCTA sur l’actualisation des CPR à une minute (contre trois actuellement) soit concrétisé. Le développement d’outils ATFCM est impératif, les centres pilotes devront pouvoir profiter de l’été prochain pour en valider les prototypes.

VRP ou SYSAThis ?

La Comtec rappelle que l’échéance prévue pour la version Région Parisienne de 4-Flight est d’un an postérieure à celle de la Vbase et considère qu’il est urgent d’impliquer davantage les experts détachés du CRNA-Nord dans les réflexions globales.

MCO et nouveaux outils

Vu le retard technologique accumulé dans les approches et les tours de contrôle, le SNCTA revendique qu’outre SYSAT et outre le MCO (gonio., implantation des ILS…), les centres bénéficient d’une amélioration substantielle de l’ordinaire (taille des écrans radars, portées radio, portées radar, ADS-B, WAM…) voire le déploiement d’outils nouveaux : visu sol, Atis automatiques, etc., etc., etc.

DSNA, pays en voie de développement (1.2 MiB)

Click to share thisClick to share this