1

Flash Info — Organisation du travail

Stop

Un constat amer

Le constat est amer et implacable. La direction de notre administration a profité de l’affaiblissement sans précédent de la représentativité des contrôleurs au sein de la DGAC pour avancer dans des voies qu’elle n’avait jusqu’ici jamais osé explorer. Aidée en cela par certaines organisations syndicales confédérées, elle conduit ces dernières années un dialogue social se détournant des enjeux de la navigation aérienne avec pour conséquence la fragilisation de la DSNA.

La DSNA a raté son rendez-vous technologique, nous le constatons partout. Elle s’apprête maintenant à louper son rendez-vous ressources humaines. C’est une certitude, si nous laissons la direction poursuivre sa politique de non-gestion des effectifs, les contrôleurs seront les premières victimes. Avec au minimum 170 ICNA en moins sur les positions de contrôle à l’horizon 2020 (5 % de l’effectif opérationnel), les conséquences directes seront inévitablement la dégradation de la qualité du service rendu et une détérioration sans précédent des conditions d’emploi des contrôleurs.

Le protocole 2013 ne respecte pas la représentativité des ICNA, pour le SNCTA, il n’existe pas. En conséquence, le SNCTA ne reconnait ni n’accepte les mesures spécifiques ICNA qui y figurent, qu’il s’agisse de l’annualisation du « 1 jour sur 2 » ou de la seconde vacation complémentaire.

Par son action et la mission qu’il a obtenue du ministre, le SNCTA a replacé les contrôleurs et la DSNA en haut de l’estrade pour garantir le succès de la navigation aérienne et pérenniser sa structure. La Mission RP2 est aujourd’hui la seule opportunité légitime pour aborder les problématiques touchant aux aspects ressources humaines pour les ICNA.

Avec votre soutien, le SNCTA négociera l’accord qui permettra à la DSNA de disposer des moyens humains et matériels nécessaires à l’accomplissement de ses missions.

Faites entendre votre voix :
le 4 décembre, votez SNCTA.

Flash Info — Organisation du travail (2.9 MiB)

Click to share thisClick to share this