La retraite des ICNA toujours en question

Carrière courte, taux de remplacement le plus faible de la fonction publique, pas de possibilité de report de l’âge de départ, interdiction de cumuler un emploi avec les compléments de retraites au-delà de 57 ans. On le voit, les ICNA, loin d’être privilégiés, restent extrêmement fragiles quand arrive la fin de leur carrière.

Les pouvoirs publics et l’administration ont fermé, sur les retraites, toutes les portes aux ICNA lors des négociations protocolaires. Une agression de plus contre la profession des contrôleurs, victime de clichés savamment distillés contre lesquels le SNCTA s’insurge.

CDA n° 712 — La retraite des ICNA toujours en question (1.6 MiB)

Click to share thisClick to share this