0

Lancement sans concertation, sans négociation des formations d’évaluateurs linguistiques

Ni les statuts, ni les modalités, ni les accompagnements sociaux ne sont cadrés pour les ECL. Si l’administration nous donne l’occasion de prendre une place que nous ne laisserons pas à d’autres, la démarche reste inédite et insuffisamment préparée. Le SNCTA dénonce l’excès de zèle de l’Europe qui fait fi d’une formation qualifiante qui a depuis longtemps fait ses preuves.

Exigences du SNCTA face à cette situation

  1. L’évaluateur est un ICNA détenteur d’une mention d’unité.
  2. L’évaluation doit se faire en situation réelle de contrôle.
  3. La formation actuelle en anglais doit être pérennisée.
  4. La construction du statut d’évaluateurs doit s’accompagner d’une reconnaissance sociale due aux nouvelles contraintes imposées.
  5. Des possibilités de recours, de contestation doivent être garanties.
  6. Les critères de sélection des candidats devront être concertés avec les OS.
La note de service d’appel à candidature pour les formations des évaluateurs est sur le point d’être publiée au CRNA/SO. Si nous déplorons le manque d’anticipation et les méthodes de nos dirigeants, nous appelons les ICNA à candidater pour ces formations. Nous ne laisserons personne d’autre que des contrôleurs évaluer nos compétences et nous veillerons à ce qu’aucune évaluation ne se déroule sans que le statut des évaluateurs, en cours de négociation (protocole notamment), ne réponde à nos exigences.

SLLFBB1mars16ECL (1.9 MiB)

Click to share thisClick to share this