Le droit de grève des contrôleurs en danger

Ce matin s’est tenue la réunion de crise que nous avons exigée pour dénoncer la gestion inacceptable tentée par la DSNA suite au préavis de grève déposé à Marseille. Sous couvert d’un mandat présidentiel lui demandant de permettre le bon déroulement de « Marseille, capitale de la culture », elle persiste à tenter d’ouvrir une brèche dans les modalités d’application du service minimum.

Tous les syndicats ont manifesté leur opposition déterminée aux pratiques qu’elle souhaite mettre en place. L’avancée obtenue lors de cette réunion se limitant au retrait de deux astreints sur la journée du dimanche, les syndicats, sauf la CGT, n’ont donc pas participé au GT pré-protocolaire organisé l’après midi (déclaration liminaire ci-contre). Seule la CGT a donc préféré parler indemnitaire et protocole plutôt que de défendre le droit de grève des contrôleurs ! Pour elle, la logique protocolaire vaut bien la perte de notre droit de grève !

Declaration liminaire 10/1/2013 (0.5 MiB)

Click to share thisClick to share this