0

LFBB FI — ETE 2020 : LE CT DSNA SEME LE TROUBLE

Le CT local du jeudi 18 juin devait présenter, sans vote, l’organisation de la salle de contrôle pour l’été dans le cadre du Plan de Reprise d’Activité (PRA). Il a été pollué par la tentative, lors du CT DSNA du 16 juin, d’inclure des dispositifs RH inacceptables en l’état, sans concertation, impactant de surcroît la période post-crise sanitaire dont nous ne sommes pas officiellement sortis ! Le SNCTA n’a eu d’autre choix que de dénoncer le PRA local et de prévenir de la crise sociale sous-jacente.

Le PRA discuté initialement prévoyait :

  • un maintien du rythme M/J/N avec le décalage de deux binômes de la vacation de Soirée en journée (8h30-16h et 11h-18h30) ;
  • un temps de tenue de poste augmenté ;
  • la possibilité de basculer vers un TDS hiver « 2002 », conditionné à un préavis de 15 jours ;
  • le maintien de la Réserve Opérationnelle (RO).

C’est bien ce dernier point qui a interpellé l’ensemble des organisations syndicales. Le SNCTA a accompagné le dispositif PRA apparu au milieu d’une crise sanitaire majeure, dans un contexte de vigilance renforcée, de protection de la santé des agents et de besoin de traçabilité.

En revanche, tout projet de gestion RH plus profond doit être a minima discuté avec les représentants syndicaux des contrôleurs aériens. Le SNCTA ne peut cautionner de telles méthodes. Pour cette raison, pour tenir compte de l’amélioration de la situation sanitaire mais aussi des prévisions à la hausse du trafic à partir de début juillet, le SNCTA a demandé le retour au TDS hiver 2002 au 1er juillet et l’arrêt du dispositif de RO à cette date.

Le Chef de centre assume de dérouler le PRA initialement prévu avec un TDS PRA amendé au 24 juin pour répondre à une situation sanitaire toujours sous surveillance et ce, contre l’avis des trois OS siégeant en CT. Le SNCTA déplore la confusion organisée autour de la gestion RH des contrôleurs. Si la DSNA est en gestion de crise, les mesures doivent rester exceptionnelles et écrites comme telles. La provocation de la DSNA ne créée que défiance et crispation.

La stratégie et le timing choisis par l’échelon central sont à l’opposé des besoins qui se profilent et qui nécessitent l’adhésion des personnel. Le SNCTA en appelle à la lucidité de nos managers nationaux et à une clarification rapide du cadre de la période post-crise actuelle. Quant aux ambitions plus long terme de la DSNA sur la gestion RH des ICNA, rien ne sera possible sans les contrôleurs.

LFBB—FI ETE 2020 (0.5 MiB)

Click to share thisClick to share this