0

LFEE CDA - Un GT Effectif sous haute surveillance

Demain, le GT Effectif puis le GS 32 heures détermineront combien de sorties ÉNAC et d’AVE alimenteront les centres opérationnels de la DSNA. Dans le contexte de fortes tensions dans lequel le CRNA Est évolue depuis la phase du PRA, le SNCTA attend que ces instances de dialogue social apaisent le climat actuel !

La crise sanitaire ne donne pas carte blanche à l’administration. Le report des postes sous BO lors de la campagne de mobilité de printemps était compréhensible vu le contexte. Les Rémois attendent désormais le retour à un fonctionnement nominal, c’est-à-dire :

  • des recrutements dans le Nord et notamment à Reims qui permettront de faire face au trafic de 2024-25, prévu d’être du niveau de celui de 2019 ;
  • des AVE ouverts dans les organismes attractifs pour la campagne de mobilité d’automne.

Malgré le désordre actuel, les contrôleurs du CRNA Est continuent de faire preuve de professionnalisme. Ils s’investissent complètement dans la formation initiale sur simulateur, décuplée depuis des mois, ainsi que dans la transformation 4-Flight. Sans perspective mardi, la DSNA assumera de briser le fragile équilibre du centre.

Rester à Reims doit être un choix. Avec la crise, la DSNA se prive de la fidélisation, outil efficace pour inciter les contrôleurs qualifiés à rester plus longtemps. L’attractivité dépend aussi des conditions de travail et donc en partie, des effectifs. Si la DSNA ne souhaite pas gérer les conséquences d’un mécontentement social massif, elle doit préserver les équilibres nationaux.

 

2020-07-20 FI LFEE Un GT Effectif Sous Haute Surveillance (0.4 MiB)

Click to share thisClick to share this