Redevances, le nerf de la guerre

Sans moyens pour entretenir ou développer les outils indispensables au contrôle, la DGAC :
‣ Retarde les investissements
‣ Continue de dégrader la compétitivité de la DSNA déjà bien mise à mal
‣ Creuse toujours plus sa dette (365 M€ en 5 ans)
‣ Dégrade les conditions d’emploi des contrôleurs et détruit tout espoir d’amélioration pour cette décennie

Évolution des redevances

Avec une masse salariale représentant plus de 50 % du budget, et des investissements inévitables, quel poste sera d’après vous amputé ?

La pression sur les personnels ne fait que commencer !

Avec une baisse des coûts de 5,1 % par an, qui d’après vous sera en mesure de gagner cette guerre ?
Click to share thisClick to share this