0

Reniements et engagements non tenus

Il faut croire que l’action syndicale est un éternel recommencement : comme on enfile des perles, ces derniers jours, les mauvaises nouvelles sont succédées. Ainsi, entre renoncements, flous artisitiques et pressions adverses, des batailles que l’on croyait gagnées ne le sont pas si sûrement. Voici le panorama peu reluisant.

Nouvelle charge de la CE sur les taux

Expés rémoises enlisées

Retraite : ubuesque et pathétique

RIFSEEP : attaque sur nos primes

Négociations protocolaires : OUI ou NON ?

Le grand bazar de la grogne généralisée des OS

Pour toutes les raisons invoquées plus haut, le SNCTA a déposé, en coordination avec FO, un préavis les 2 et 3 juillet.

Faute de pouvoir tracer une ligne directrice claire et solide et en s’enlisant dans des tergiversations sans fin, les pouvoirs publics mécontentent tout le monde. Si nous ne faisons pas reconnaître nos revendications dans ce moment charnière, si nous acceptons que l’état revienne sur tous ses engagements avec mépris et/ou désinvolture, tous nos efforts depuis 2 ans, auront été vains. Nous ne pouvons et ne devons lâcher prise. Nous respectons l’état, l’état doit nous respecter. Nos conditions d’emploi, nos conditions de travail pour les années à venir en dépendent.

Les 2 et 3 juillet, tous en grève !

2015-06 25Com Grève Juillet Vmodif (0.9 MiB)

Click to share thisClick to share this