RP2 : ça ne va pas mieux !

Réuni le 12 décembre, le Comité national du SNCTA a rejetté une fois de plus fermement les objectifs de performance RP2 annoncés par la Commission européenne. Le lobby inacceptable des compagnies aériennes amène aujourd’hui les technocrates de Bruxelles à proposer aux États une régulation qui conduira au démantèlement rapide des ANSP européens.

En conséquence, le SNCTA demande aux pouvoirs publics de s’opposer sans ambiguïté aux orientations voulues par la Commission lors du prochain comité ciel unique. Il exige que soient garanties les capacités de financement qui permettront à la DSNA de procéder à la modernisation nécessaire de ses systèmes et à l’accompagnement des contrôleurs lors de ces évolutions.

Les engagements pris par les ministres des transports français et allemand en juin dernier doivent maintenant être concrétisés par le rejet des États d’une régulation économique dogmatique, inadaptée et nuisible aux activités de navigation aérienne.

Ce rejet doit être exprimé dès le prochain comité ciel unique, sans quoi le SNCTA appellera l’ensemble des contrôleurs à une action de grève de grande ampleur pour faire échec aux projets de la Commission européenne.

Communiqué du Comité national (0.2 MiB)

Click to share thisClick to share this