Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte
Flux RSS de cette catgorie

Aix — LFMMLe blog de la Section Locale du CRNA Sud-Est, basé à Aix-en-Provence.

Bannière LFMM

0

Flash Info — Mise à jour du STIP

En juin 2018, la mise à jour du STIP s’était soldée par la perte des plans de vols durant toute une journée au CRNA/SE, heureusement compensée par le professionnalisme des agents en poste ce jour-là. 

En avril 2019, une seconde tentative de mise à jour avait été effectuée une fois de plus sans succès.

Un nouvel essai était initialement prévu le 4 juin 2019 afin de s’assurer que la mise en place de 4-Flight à venir ne soit pas impactée, cette mise à jour étant nécessaire pour les certaines étapes. Lors du CT DO de mai, le SNCTA, conscient des enjeux, demande et obtient la mise en place de mesures ATFCM adéquates pour accompagner cette mise à jour et protéger les contrôleurs en cas de plantage du système. 

Malgré cela, le DO décide finalement de reporter la mise à jour du STIP à la deuxième quinzaine de septembre, empêchant ainsi une nouvelle tentative dans un délai raisonnable si celle-ci échoue à nouveau.

Le SNCTA demande à l’administration de s’assurer que le  report de la mise à jour du STIP ne créera pas de délai supplémentaire dans la mise en service de 4F.

FI Mise à Jour STIP (0.6 MiB)

0

Flash Info — Tour de service Été : "soutien CDS"

Le 17 juin prochain entrera en vigueur le TDS été.

Dès leur mise en place forcée en CT le 28 août 2018, le SNCTA s’est opposé à ces TDS issus du relevé de conciliation des grèves 2018. Outre le fait qu’il est désormais de la responsabilité des chefs d’équipe (et non plus de l’administration) de veiller au respect des textes relatifs au temps de travail, le SNCTA dénonçait alors l’absence de définition du « soutien CDS » introduit au TDS été.  

Sans nouvelle ni de l’administration, ni de l’UNSA-ICNA, co-auteurs de ces TDS qui ne satisfont qu’une minorité, le SNCTA n’abandonne pas les contrôleurs et assume ses responsabilités en travaillant malgré tout à ces TDS. Il réitère sa demande de clarification en CT le 25 octobre 2018 puis le 26 mars 2019 : il est inconcevable et dénué de tout professionnalisme qu’un contrôleur doive assumer une fonction nulle part définie !

Lors du CT du 28 mai 2019, le SNCTA prend finalement les devants sur le sujet en le rajoutant à l’ordre du jour. Grâce à son travail, le SNCTA a finalement fait valider sa définition de cette fonction, à une quinzaine de jours de sa mise en place…

Après 10 mois de relances vaines, le SNCTA fait approuver in extremis sa définition de la fonction « soutien CDS », cruciale mais manifestement délaissée par ses auteurs.

FI Soutien CDS (0.8 MiB)

0

GT Effectif 2019 : 30 affectations pour Aix

Une gestion nationale et pluriannuelle des effectifs. En janvier 2018, le SNCTA a convaincu l’administration d’adopter une nouvelle méthode de répartition des effectifs basée chaque année sur les projections à cinq ans des qualifications, départs en retraite ou CAP, indisponibilités, etc. 

Un plan d’affectation pour Bordeaux et Aix. Cette méthode a conduit à prévoir sur les GT Effectif 2018/2019/2020, 64 affectations à Bordeaux et 91 à Aix (répartis en 30/34/27).
Les 30 premières affectations ont été actées au GT Effectif de février 2018.

Pourquoi 30 affectations et non 34 ? Les 91 affectations obtenues par le SNCTA ont bien été reprises dans le relevé de conciliation signé par l’UNSA-ICNA suite à ses mouvements sociaux de 2018. Cependant, cette dernière y a également ajouté un mécanisme correcteur pouvant engendrer un ajustement à la baisse en fonction de l’écart entre le prévu et le réalisé.
Les CAP 2018 ont compté 7 départs de moins que les prévisions, impliquant ainsi la différence entre les 34 ressources prévues et les 30 obtenues : l’administration applique, en deux temps, ce mécanisme correcteur, qui ne change pas la cible des 13 PC par équipe mais ralentit la convergence vers celle-ci.

Le SNCTA souligne le résultat satisfaisant de 30 affectations pour Aix mais déplore le manque de ressources disponibles lors de ce GT Effectif.

Le SNCTA poursuit son travail en défendant une vision nationale des effectifs tant en termes de recrutement que de répartition.

Rejoignez-nous : lfmm@sncta.fr

2019-02-21 - FI GT Effectif 2019 (0.7 MiB)

 

 

 

Budget 2013-2015 : ce qui nous attend !

Nous connaissons les principales réformes auxquelles la DGAC s’est engagée en échange de l’attribution de ressources humaines et financières. Mais…

Que reste-t-il alors à négocier aux syndicats dans un protocole ?

CDA n° 660 — Dossier spécial : Budget (7.3 MiB)

Le contrat MNAM-ATC, pour la sécurité des contrôleurs

Après avoir négocié la création du contrat MNAM-ATC, le SNCTA vérifie avec la MNAM si son amélioration est possible.

Read more

Pour la DGAC, « Un nouvel élan », pour le SNCTA, juste du vent !

C’est à un CT bien décevant auquel le SNCTA a assisté : un ordre du jour trop pauvre, des discussions affligeantes, aucune ambition ni début de stratégie affichées par la DGAC malgré la proximité de l’échéance du budget triennal. Et une DGAC outrageusement maquillée pour charmer les confédérés.

Pour le SNCTA, peu importent les ronds de jambes, l’important reste l’avancée de ses revendications. Sans quoi ce seront les avions qui feront des ronds.

Rendez vous le 13 septembre, date du premier GT Retraite ICNA, pour voir si les engagements pris par le ministère, et remis en cause par les confédérés, ont une valeur !

CDA n° 658 — Pour la DGAC, « Un nouvel élan » ? Pour le SNCTA, juste du vent ! (4.0 MiB)

Retraites ICNA : Le SNCTA suspend son alarme sociale

Suite aux différents entretiens au ministère et aux deux lettres reçues du ministre et de son cabinet mandatant la DGAC sur un GT spécifique retraite ICNA (cf. articles ci-dessous), le SNCTA suspend son alarme sociale, dans l’attente des premiers travaux du GT.

Suspension d'alarme sociale retraite ICNA (0.2 MiB)

Retraites ICNA : La lettre mandatant la DGAC pour un GT spécifique

Ci-dessous la lettre du cabinet de Monsieur Frédéric Cuvillier, ministre délégué chargé des transports de la mer et de la pêche, donnant mandat à la DGAC de travailler sur le dossier de la retraite des ICNA.

Lettre du cabinet du ministre du 2 aout 2012 (0.3 MiB)

Retraites ICNA : La réponse du ministre

Ci-dessous la lettre de Monsieur Cuvillier, ministre délégué chargé des transports de la mer et de la pêche, au SNCTA et nous annonçant son intention de privilégier le dialogue social ainsi que la lettre de son cabinet mandatant la DGAC sur le sujet des retraites ICNA.

Lettre du ministre délégué aux transports au SNCTA 1 aout 2012 (0.2 MiB)

Retraites : Les raisons d'un conflict

Devant le mépris de la parole donnée affiché par l’administration, devant la méconnaissance des spécificités des ICNA en matière de retraite, devant enfin la dégradation de plus en plus importante de la retraite des ICNA programmée par la Loi Fillon, le SNCTA se prépare a déposer un préavis de grève, probablement seul côté syndical, mais plus que jamais déterminé !

CDA n° 656 — Les promesses n'engagent que ceux qui y croient (2.4 MiB)

Retraites : Les spécificités des ICNA

Le protocole 2004 prenait en compte les spécificités des ICNA en matière de retraite. Un âge limite du corps fixé à 57 ans pour des raisons de sécurité rendant difficile, pour ne pas dire impossible aux ICNA de cumuler le nombre de trimestres de plus en plus élevé requis par la Loi Fillon. Ceci, cumulé à la structure de rémunération des ICNA (environ 50 % de primes) entraîne un véritable massacre du taux de remplacement, pourtant déjà parmi les plus faibles de la fonction publique !

Retraites : Le contexte d’un conflit

Non monsieur le secrétaire général, les ICNA et le SNCTA ne sont pas des « autistes isolés dans leur bulle » ! Ils sont au contraire très conscients de la crise environnante, mais également des conséquences de celle-ci sur leur quotidien. C’est même pour tenir compte de ce contexte que le SNCTA a toujours privilégié le dialogue !

Retraites : Les promesses n’engagent que ceux qui y croient

Lors de la réunion de concertation faisant suite à notre alarme sociale, le SG nous a fait part en termes « choisis » de la décision de l’administration de ne pas honorer sa signature sur ce sujet au prétexte que le contexte aurait changé depuis 8 ans, que plusieurs protocoles ont été signés depuis… bref, chaque nouvel accord effacerait les précédents.

Non contant de se renier, le SG n’a même pas pris la peine d’étudier les pistes que nous lui avions présentées 15 jours plus tôt !