Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte
Flux RSS de cette catgorie

Nice — LFMNLe blog de la section locale de Nice

bandeau lfmn

0

Compte-Rendu CT d’Hiver 2018

Le CT d’automne s’est tenu le 30 octobre dernier. Le bureau de section vous propose de revenir sur les sujets abordés en cours de séance.

Élections professionnelles

Un point a été fait sur les élections professionnelles qui se dérouleront les 4, 5 et 6 décembre prochains. Il y aura 3 scrutins :

  • Comité technique ministériel (CTM). Vote à l’urne le 6 décembre uniquement ;
  • CT DSNA ;
  • CAP ICNA.

Il y aura deux façons de voter :

  • vote à l’urne. Uniquement les 4, 5, 6 décembre ;
  • vote par correspondance par voie interne. Jusqu’au 6 décembre à 16 h.

Les listes électorales sont affichées depuis le 2 novembre au SNA. Nous vous recommandons d’aller vérifier qu’elles sont à jour. Le matériel de vote devrait être distribué aux agents dans les jours qui viennent. Nous comptons sur votre mobilisation !

Périodes BBR

Pour l’année 2019, les périodes BBR ont été définies comme suit :

  • périodes bleues :
    • du 1er janvier 2019 au 11 avril 2019,
    • du 11 octobre 2019 au 31 décembre 2019 ;
  • périodes blanches :
    • du 12 avril 2019 au 10 mai 2019,
    • du 3 juin 2019 au 20 juin 2019,
    • du 2 septembre 2019 au 6 octobre 2019 ;
  • périodes rouges :
    • du 11 mai 2019 au 2 juin 2019,
    • du 21 juin au 1 septembre 2019.

Malgré nos demandes de couvrir la première semaine des congés de printemps par de la période bleue, l’administration refuse, inquiète du peu d’effectif théorique disponible en fin de journée en TDS période creuse et des statistiques de trafic du mois d’avril 2018. Toutefois, des facilitations de congés pourront être accordées par le service sur le weekend du 12-13-14 avril si besoin et essentiellement en J1 et J2.

XP RH

Le service exploitation a communiqué les résultats du comité de suivi des XP RH (cf. CR comité de suivi des XP du 17/10/2018). Un nouveau GT TDS doit se réunir le 13 novembre pour commencer à travailler sur un nouveau tour de service qui devra prévoir un renforcement de la capacité sur le soir.

SYSAT, l’arlésienne…

Comme d’habitude, le point sur l’avancée du projet SYSAT débute par l’annonce d’un recul : le glissement du déploiement vers 2024, en raison d’un manque de ressource à la DTI, semble certain. C’est consternant. Pendant ce temps-là, les travaux préparatoires au sein de la zone fonctionnelle Sud-Est avancent : Un poste de chargé d’affaire SYSAT groupes E et F a été créée au sein de la zone fonctionnelle sud-est. 3 candidats TSEEAC issus de terrains du sud-est ont postulé. Une modélisation en 3D/réalité virtuelle d’une vigie provisoire située au 7e étage du fût de la vigie sera réalisée en 2019 pour identifier les limitations physiques d’une telle tour (piliers, masques divers) et voir si elles sont surmontables ou pas. Les contrôleurs seront tous appelés à expérimenter la simulation de réalité virtuelle pour valider ou non cette solution de vigie provisoire au 7e étage. Les travaux de redimensionnement des salles énergie devraient commencer en 2019.

Un comité social SYSAT, auquel participera le SNCTA, aura lieu au mois de décembre.

CDM@Nice

La mise en service du CDM devrait avoir lieu courant printemps 2019. La liaison ACA/SNA et les terminaux des deux côtés ont été testés. Au niveau du SNA, la formation des contrôleurs vient de débuter. Les procédures sont toujours en cours de discussion entre la subdivision C et l’ACA. Les platines devraient être installées en vigie et en salle IFR fin 2018. Le service table sur une UOP en semaines 3 et 4 et une « accréditation CDM » par NMOC avant l’été  019.

Travaux ILS

Après le passage en mono-piste Sud le 26 novembre, les travaux de génie civil préalables au changement d’ILS débutent. L’ILS n’est démonté qu’à partir du 7 janvier. Le GP sera alors reculé de 67 m pour prendre en compte le seuil décalé créée par la RESA en début de piste 04L. Le LLZ sera également changé. La réouverture de la piste nord est prévue le 31 mars 2019 après un contrôle en vol. Le changement de l’ILS04R est prévu pour l’hiver 2019/2020. Cependant contrainte budgétairement, la DTI n’est pas sûre de pouvoir acquérir un radôme pour protéger le LLZ. Cet élément est indispensable compte-tenu de l’exposition aux éléments du localiser. Ainsi, les travaux pourraient être retardés le temps de pouvoir acheter un abri. No comment!

Grand Arénas, retour à la case départ…

L’architecte du projet a changé, la cohabitation entre l’état et le privé au sein d’un même immeuble est trop compliquée juridiquement. Bref, la solution de l’implantation d’un nouveau radar sur le toit d’un immeuble du Grand Arénas, pourtant défendue et argumentée pendant des années par le SNA/SE semble définitivement avoir du plomb dans l’aile. Bien qu’une décision définitive doive encore intervenir, la chef du SNA/SE nous explique que des pistes alternatives sont activement recherchées par le SNIA, la DO et localement le ST. Parmi les sites géographiques étudiés, on trouve le Mont Chauve, le Mont Agel, la zone sud de l’aéroport ou encore l’emplacement du radar actuel, ainsi que l’ancien : on repart donc bien à zéro pour la réponse à long terme au problème de détection radar engendré par la construction de l’ensemble immobilier Grand Arénas, la solution transitoire restant le WAM. La chef du SNA/SE quittant prochainement ses fonctions, c’est le nouveau chef du service technique (absent du CT), qui la remplace en tant que chef du projet. Certes, ce poste de chef de projet reste au SNA/SE, mais cette maigre annonce ne saurait masquer qu’une fois encore un projet complexe recule pour des raisons autres que techniques. Pourtant c’est bien au service technique que descend hiérarchiquement la maîtrise du projet… Le SNCTA s’inquiète de l’avenir de la couverture radar du premier aéroport de Province, remise en cause par un projet immobilier très proche de celui-ci, sans garantie du maintien du niveau actuel à long terme. À ce titre, il exige d’être reçu par le nouveau chef de projet après la prochaine réunion du 21 novembre 2018.

Obligation d’emport GNSS.

L’obligation d’emport RNAV pour Nice sera effective le 1er janvier 2019. Le SNA et la DSAC ont fait un énorme travail de communication auprès des usagers de la plateforme pour préparer l’arrivée de cette contrainte. L’action du SNA auprès du NMOC a été aussi concluante puisque tous les plans de vol des avions non-RNAV contenant Nice en destination ou terrain de déroutement seront systématiquement rejetés. Cependant, des dérogations seront possibles notamment dans le cas de la venue de l’Antonov 124.

Parking de la cour ouest.

Lors du dernier CT, l’administration avait présenté les projets du gestionnaire quant à l’avenir de la cour ouest et ses limitations d’accès supplémentaires. Ceux-ci sont suspendus au moins pendant la durée des travaux d’extension du T1, nous apprend-on. Le SNCTA a fait part de son mécontentement concernant le manque d’information sur le sujet, problème récurrent dès lors que la délégation est impliquée pour gérer des sujets concernant les personnels du SNA/SE. Depuis 20 ans le SNCTA Nice est habitué à défendre, au-delà des intérêts des contrôleurs, ceux de tous les personnels DGAC concernant le stationnement sur le site aéroportuaire. Nous avons su obtenir un retour au parking A avec un nombre de places suffisantes et un accès spécifique, nous continuerons à défendre un accès simple et sécurisé aux personnels de nuit, à leur relève de J1, aux deux-roues et bien sûr aux personnes à mobilité réduite. Afin que chacun s’en rappelle, nous n’avons jamais soutenu les stationnements sauvages perturbant les manœuvres des camions, mais toujours exigé de conserver nos 8 places de stationnement voiture pour les quatre agents de service de nuit ainsi que quatre agents qui les relèvent. Le parking deux-roues mériterait d’être agrandi mais en aucun cas relocalisé sur un parking public déjà complet nuit et jour. Le SNCTA a demandé d’être associé aux discussions entre les différentes parties concernant le règlement intérieur de cette cour ouest. Nous attendons donc d’être contactés rapidement à ce sujet !

LE SNCTA A TOUJOURS ÉTÉ PRÉSENT À VOS CÔTES AUX NIVEAUX LOCAL ET NATIONAL POUR DÉFENDRE VOS INTÉRÊTS. ALORS LES 4, 5 ET 6 DÉCEMBRE 2018, VOTEZ SNCTA !

LFMN - CDA 44 - CT HIVER 2018 (0.2 MiB)

0

La DSAC passe la marche arrière !

Pour les contrôleurs niçois, les trois derniers mois d’utilisation de l’ASMGCS ont permis de valider opérationnellement un socle d’alertes essentielles.

Le travail de la DGAC amène aujourd’hui a désactiver ces aides précieuses et donc à priver les contrôleurs et les usagers d’un filet de sécurité qui s’est déjà avéré décisif.

ASMGCS de niveau 2, un outil indispensable à la sécurité plébiscité par les contrôleurs

L’ASMGCS de niveau 2 a été mis en évaluation opérationnelle début mars avec l’incrément 1. Cette version permet de générer des alertes sonores et visuelles contre un atterrissage ou un décollage sur une piste occupée ou fermée. Une paille !..

S’appuyer sur les contrôleurs pour développer et faire évoluer leurs outils au moyen d’« Utilisations Opérationnelles Programmées » est une réussite. Pour l’ASMGCS, cette méthode a permis de conserver ce qui est efficace — les alertes de l’incrément 1 — et de renvoyer à plus tard ce qui nécessite d’être amélioré — les alertes de l’incrément 2 entre plusieurs mobiles — et enfin d’optimiser l’outil en fonction des retours de la salle (outil PTF, POP, RWY…).

Le 10 juin, retour au niveau 1 !

Le 10 juin, le radar sol a été remis au niveau 1. Par conséquent, les contrôleurs se retrouvent privés d’autres fonctionnalités importantes :

  • suppression totale des alertes ;
  • suppression de l’outil « plateforme » qui permet au CDT d’afficher en temps réel les portions de piste ou de taxiways fermées. ;
  • annulation des évolutions progressives de la POP.

Pourquoi cette situation ?

Il semblerait que ce soit dû à un « besoin de correction de documents de sécurité logiciel »… la DSAC ne signe donc pas l’étude de sécurité. Et faisant fi du bon sens et alors que la saison estivale débute sur les chapeaux de roues, on débranche un outil indispensable à la sécurité du trafic ! UBUESQUE !

Encore une fois, et alors que sa mission est d’assurer la sécurité du trafic aérien, la DSAC s’illustre par son manque de connaissance des nécessités opérationnelles. L’EURO2016 vient de commencer, la période de charge estivale arrive, et on choisit là de se priver d’un outil de sécurité qui fonctionne.

Comment expliquer à l’extérieur que des « difficultés documentaires » nous empêchent d’utiliser tous les moyens à notre disposition pour garantir aux usagers le plus haut niveau de sécurité possible ?

La DSAC passe la marche arrière ! (0.1 MiB)

0

Aux grands maux, un seul remède : les régulations de sauvegarde... et la prière

Téléphone SOS sur fond noir

Le contexte : Printanier

Le premier jour d’un week-end prolongé, une belle journée marquant le début du fort trafic des semaines à venir avec le début du Festival de Cannes et du Grand Prix de Monaco.

Les causes : Inconnues

Mais vraisemblablement techniques et liées à la vétusté de nos matériels. Seuls les symptômes sont visibles :

  • L’image radar du séquenceur figée ;
  • Le réglage des écrans IRMA des ITM bloqué ;
  • DISCUS/SIGMA/OLGA/Imprimantes : serveurs en panne.

Les consequences : Quasi-catastrophiques

Des positions de contrôle non-dégroupables, les vols non-activables, les terrains satellites bloqués, des pointes de trafic gérées en situation dégradée, etc.

Le jugement

La notion de « patinage » existe bel et bien dans les systèmes techniques niçois. Seule la mise en œuvre des mesures de régulation de trafic a permis d’alléger la charge soumise aux systèmes et protégé tant bien que mal les usagers face aux défaillances techniques.

Par ailleurs, les pannes de ce weekend sont de nature à altérer durablement et de manière importante la confiance que les contrôleurs accordent à l’un des piliers essentiels de leur organisation, les systèmes techniques… alors que débute la période de charge du trafic.

La condamnation : Sans appel !

Face au syndrome « Windows 3.1 », c’est-à-dire l’utilisation de systèmes techniques dont l’obsolescence n’est plus à démontrer, nous condamnons nos dirigeants pour n’avoir exercé aucune veille technologique au cours des décennies passées, pour n’assumer aucune des responsabilités qui sont les leurs aujourd’hui, et tout simplement pour mettre en danger la vie d’autrui.

La peine : la régulation systématique

La section locale du SNCTA enjoint aux chefs de tour de protéger les contrôleurs ainsi que l’ensemble des usagers par l’application systématique de mesures dites : « régulations de sauvegarde ».

LFMN — Aux grands maux, un seul remède : les régulations de sauvegarde... et la prière (0.8 MiB)

0

Petits arrangements entre ennemis...

Météo sociale : orageux

Comment deux syndicats qui prétendent défendre les contrôleurs aériens ont poignardé dans le dos la profession… Affligeant !

LFMN-CDA N°38 - Petits Arrangements Entre Ennemis (0.1 MiB)

3

ICNA ne nous laissons pas dicter notre avenir

Les bases d’un nouveau dialogue social ont été jetées, mais rien n’est fait car il faut que toutes ces promesses se confirment. Restons mobilisés car certains vont tout faire dans les prochains jours pour remettre en cause toute cette démarche. Restons maître de notre avenir !

FI N°5 Ne Nous Laissons Pas Dicter Notre Avenir ! (0.5 MiB)

0

Mobilisation générale

Pour l’ouverture de négociations spécifiques pour les ICNA, tous en grève les 8 ET 9 AVRIL 2015. La négociation, c’est maintenant !

LFMN CDA 4 (0.1 MiB)

0

SYSAT... Suite

D’un petit coup de baguette magique la DSNA a décidé de modifier en catimini le périmètre des lots de SYSAT… sans en parler avec les représentants des personnels bien évidemment ! Et en plus i l faudrait avoir confiance, après tout le passif sur l’ATIS synthétique, le radar sol… et bien non, le bureau de section Nice demande à ce que touts les protagonistes du dossier viennent en discuter très rapidement. SINON…

FI n° 2 (0.5 MiB)

0

SYSAT, l’arlésienne niçoise

Alors que le programme SYSAT est découpé depuis le début en trois groupes et que les démo-éval ont été organisées autour de ceux-ci, la DSNA a décidé d’y intégrer les approches de CDG et d’Orly et d’en profiter pour regrouper l’ensemble des autres centres dans un seul lot. Aucune explication, et comme toujours pour les approches, il y a la région parisienne et le reste de la France…

CDA35 - SYSAT L'Arlésienne (0.6 MiB)

0

À votre service

Depuis près de trois ans la section locale du SNCTA Nice a été en pointe de tous les combats, tant sur le plan social, que sur celui des conditions de travail et des problématiques opérationnelles.

À l’heure du choix, les ICNA n’ont pas à hésiter : les 2, 3 et 4 décembre, VOTEZ SNCTA !

CDA33 - A Votre Service ! (0.7 MiB)

1

Niveau de sécurité SSLIA : une bonne salade niçoise !

Depuis plusieurs mois, les pompiers de l’aéroport sont en conflit ouvert avec le gestionnaire de la plateforme niçoise. Au fil du conflit, le niveau de sécurité s’est retrouvé, à plusieurs reprises, abaissé pour quelques heures ou une journée entière… 30 déclassements en 6 mois dont 12 rien que début octobre.

Les usagers et les contrôleurs se retrouvent pris en porte-à-faux !

CDA 31 Niveau Sécurité SSLIA (1.6 MiB)

Pages:12