Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte
Flux RSS de cette catgorie

Roissy — LFPGLe blog de la section locale de Roissy-CDG

concorde

0

Un GT Capa d’utilité

Le GT Capa ne fonctionne pas. Nous avons demandé à maintes reprises à l’encadrement que son fonctionnement soit revu. Il semble que l’organisme veuille une remise à plat des très nombreuses réunions qui ont lieu au sein du service : voici l’occasion de rappeler la position du SCNTA sur un GT primordial dans le quotidien et l’avenir de la plateforme. Le GT Capa doit être réformé, où CDG 2020 sera un échec.

CDA LFPG 172 - GT Capa D'utilité (0.8 MiB)

0

CDG 2.0

Choississez votre chemin : échec ou succès

La conduite de projet est défaillante à CDG. Faute de résoudre cette lacune, aucun projet ne peut voir le jour dans de bonnes conditions. À l’aube des changements colossaux de la feuille de route CDG 2020, il faut absolument changer d’approche et définir une méthode qui marche.

CDA LFPG 171 - CDG 2.0 (0.8 MiB)

0

Communiqué intersyndical RECAT #2

Non

L’intersyndical a présenté un front uni en CT CDG/LB face à l’administration. SNNA-FO et l’UNSA-UTCAC ont rejoint l’intersyndicale et soutiennent les revendications.

C’est donc à l’unanimité que les organisations syndicales du CT ont voté contre le projet RECAT tel que présenté.

Communiqué intersyndical RECAT #2 (0.3 MiB)

0

Communiqué intersyndical RECAT

Les sections locales de l’UNSA-ICNA et de l’USAC-CGT s’associent au SNCTA suite à son tract sur RECAT.

Communiqué intersyndical RECAT (0.2 MiB)

0

Débrouille-toi tout SOL...

Chronomètre

Énième changement au sol à CDG, qui met en lumière les loupés de plus en plus fréquents en sub. Une telle accumulation n’est pas un phénomène « pas de chance », mais bel et bien la conséquence d’un service qui va mal. Pas de management, pas d’organisation, pas de conduite de projet : les problèmes sont devant nous, et ils sont préoccupants.

LFPG15-0917 CDA170 - Débrouille Toi Tout SOL (0.8 MiB)

0

RECAT : Hors sujet

Sans issue

Au mois de décembre 2015, une nouvelle pépite attend CDG : comme pour Grenelle ou cœur de nuit, derrière une idée plutôt pertinente, on nous prépare du grand n’importe quoi.

Le SNCTA refuse la détérioration technique de nos conditions de travail. Nos outils sont obsolètes et nous interdisent les développements technologiques ? Ce n’est pas la faute des contrôleurs. Nos effectifs sont en diminution et on ne pourra donc pas mieux former les contrôleurs ? Ce n’est pas de leur faute non plus. Notre organisation est incapable de mener efficacement un projet d’envergure ? Les contrôleurs font chaque fois le tampon, maintenant ça suffit.

Les ICNA de CDG ont déjà dû gérer DMAN et son avalanche de strips, Grenelle et sa formation bâclée, cœur de nuit et ses procédures ratées, AMAN et son système de calcul vérolé : ils ne feront pas RECAT, le projet hors-sujet.

Cependant, il est dans le sens de l’histoire de faire évoluer les normes de turbulence de sillage et nous ne voyons aucun inconvénient à participer à l’effort national spécifique à CDG, de soutenir Airbus et l’A380. C’est pourquoi, fidèles à nos valeurs et sachant que les intérêts de chacun s’y retrouveront, nous faisons la proposition suivante :

  • RECAT ne sera pas mis en place en décembre, les catégories JHML seront conservées ;
  • en aucun cas RECAT ne sera mis en place sous environnement CAUTRA ;
  • les réductions de turbulence de sillage derrière l’A380 seront adoptées par consigne opérationnelle conformément aux évaluations RECAT ;
  • la QS sera mandatée pour établir des statistiques précises pour mesurer et éclairer les risques de transgression de la norme et leurs implications ;
  • un chef de projet RECAT en charge de coordonner le travail de toutes les subdivisions sera nommé ;
  • les séparations RECAT seront confrontées aux résultats du projet HIRO ;
  • les calculs de gains de capa attendus seront refaits en tenant compte des problématiques de dégagement de piste et notamment en fonction des résultats du projet HIRO ;
  • les calculs de gains de capa attendus seront explicités en détails aux personnels et à leurs représentants ;
  • en fonction de ces nouveaux calculs, la pertinence du projet RECAT sera réévaluée ;
  • si le projet RECAT reste finalement d’actualité, il sera recherché dans SYSAT des solutions techniques pour limiter l’impact cognitif sur les contrôleurs ;
  • une étude de sécurité locale sera menée par une entité indépendante de la subdivision contrôle, en charge de la réalisation et de la subdivision instruction, en charge de la formation. Cette proposition, résultat d’une longue argumentation, n’est finalement que le processus qui aurait naturellement dû être organisé pour un tel projet. Faute de cela, nous constatons une fois de plus que l’incompétence de la DSNA à la conduite de projet persiste et suspectons fortement que les lobbys aéronautiques soient les seuls à prévaloir aux décisions.
Face à ce constat, ne doutez pas que nous mettrons toute la puissance syndicale en œuvre pour défendre les contrôleurs des errances de leurs supérieurs.

Cda LFPG 169 RECAT Hors Sujet (0.8 MiB)

0

Nominations : le grand flou

Après le capharnaüm de l’an dernier, l’administration a finalement lancé un GT pour travailler à l’établissement de nouveaux critères pour la sélection et la désignation des CA/CT.

Ces fonctions sont particulièrement importantes dans l’organisation de notre quotidien professionnel et nous exhortons sans cesse l’encadrement à la transparence et à la pédagogie sur cette question. Malheureusement il a encore du mal avec ces concepts.

Le SNCTA demande donc au service d’agir avec clarté, pédagogie et discernement. Sans clairvoyance, la situation désastreuse que nous avons connue l’an dernier a toutes les chances de se reproduire. Il y a là à la fois une opportunité et une nécessité de convaincre les personnels qu’ils sont écoutés et respectés. Nous tendons donc la main pour une reprise du dialogue responsable et efficace.

Cda LFPG 168 Nominations Le Grand Flou (0.8 MiB)

0

Instruction en détresse

Game over – try again ?

Forte charge de formation, difficulté dans le suivi des stagiaires, retards dans les évaluations : nombre de ces sujets sont déjà abordés en GRFI. Malheureusement la liste est loin d’être exhaustive et on a appris récemment que la situation est bien pire. Une fois encore, les agents vont devoir compenser la médiocrité de leur encadrement. Une fois encore, il faudra mettre les bouchées doubles.

Le SNCTA est las de voir se répéter sans-cesse la même ritournelle. CDG va affronter des challenges sans précédents et la situation en interne est très détériorée. À l’heure du changement, les responsables devront assumer les conséquences de leur mauvais travail. À l’heure du changement, certaines choses ne se feront probablement pas.

Cda LFPG 167 Instruction En Detresse (0.8 MiB)

0

Effectifs : chronique d’un fiasco

La COT 73/c/11, qui n’a donc de temporaire que le nom, a fêté ses 3 ans en décembre dernier. cette consigne instaurait le TDS « patch », pour une durée d’un an maximum, le temps que les travaux du GT TDS aboutissent et que les équipes soient effectivement à 17. Le fameux « 17 dont 12 » devant être la solution à tous nos problèmes de tour de service, tour de service construit sur un 12 présents minimum.

Cette COT a déjà vu passer 3 chefs de subdivision contrôle, et les travaux du GT TDS ayant été ajournés, car l’encadrement refuse de le re-ouvrir depuis plus de 2 ans, il y a tout lieu de penser qu’elle a encore de belles années devant elle…

Quand on vous dit que l’organisation du travail est attaquée de toute part : mobilisons-nous les 8 et 9 avril prochains !

LFPG15-0404 CDA166 (0.7 MiB)

0

Faisons nous respecter

Apres les événements tragiques de ces derniers jours, le sncta décide de reprendre en main la destinée de notre profession et va déposer un premier préavis de grève de deux jours les 8 et 9 avril prochains. Si ce premier préavis de deux jours n’est pas suffisant pour obtenir l’ouverture de négociations, le SNCTA déposera ensuite deux autres préavis de trois et quatre jours.

En effet, les ICNA sont les oubliés du dernier protocole mais les premiers à qui on tente d’imposer de nouvelles obligations (vérification des 200 h, tests d’anglais, blocs de secteurs pour les MU, vacations complémentaires…) : si nous ne nous mobilisons pas aujourd’hui, qui sait de quoi notre avenir sera fait ?

Les 8 et 9 avril tous en grève !

LFPG15-0402 CDA165 (0.8 MiB)

Pages:1234567