0

Planification RH : stratégie ou négligence ?

Une nouvelle version de l’application mobile du SNCTA est disponible.

Pensez à faire la mise à jour en suivant cette procédure un peu particulière.

La problématique a venir de l’inadéquation évidente entre la charge de formation planifiée et la capacité de formation du département ATM reste entière. Malgré nos relances, l’administration semble laisser venir, comme si elle ne savait quelle direction suivre.

Hier

L’ÉNAC et le département ATM en particulier ont fait preuve ces dernières années d’une véritable capacité d’anticipation et de clairvoyance : REEF, IR ATCO, environnement électronique En- Route, MUAC, etc. Ces avancées n’ont été possibles que grâce au volontarisme de tous : personnels comme encadrement. Nous avons su nous mettre en ordre de bataille et nous adapter, nous proposons maintenant des formations initiales et continues qui sont à la pointe des formations européennes. Tout ce travail a été accompli dans un cadre contraint, avec un effectif en baisse constante. Pour mémoire, l’effectif ICA est passé en quelques années de plus de 50 à une trentaine…

Aujourd’hui

Ces années « charnières » ne doivent pas nous laisser croire que la tempête est derrière nous. De nouveaux défis nous attendent : à long terme SYSAT et les conclusions à venir du GT Formation. Mais demain ce sont les montées en puissance et de façon simultanée des formations ICNA et MUAC ! Trois promotions ICNA et l’arrivée de 24 élèves MUAC par an à partir de 2017, c’est sensiblement 50 % de charge en plus pour le département ATM.

Et c’est bien l’ÉNAC qui va être, au travers du département ATM et de la division Formation Pratique en particulier, en première ligne pour faire passer ces pics de formation.

Demain

Le travail de la section avec la mise en place du BO ICA en 2013 a porté ses fruits. Il permet plus de transparence et prend en compte toutes les formations à l’international. La ressource nécessaire est calculée directement en fonction de la charge réelle. Pour le 1er janvier 2018, le calcul du BO nous annonce que c’est de 58 ICA dont nous allons avoir besoin !

L’année 2017 verra-t-elle l’arrivée de 20 nouveaux ICA ? L’administration a-t-elle les garanties de les obtenir ? On peut en douter… Alors, imagine-t-elle changer notre organisation actuelle du travail pour l’adapter aux ressources disponibles sans contreparties ? Elle ferait bien d’en douter !

Dans l’attente de réponses de la direction sur ces points, le SNCTA rappelle qu’il défendra les ICNA de l’ÉNAC afin que ceux-ci ne soient en aucun cas exclus des avancées protocolaires obtenues nationalement dans le cas où l’administration imaginerait toucher à notre organisation du travail actuelle.

La section locale devrait rencontrer la directions de l’ÉNAC avant les vacances de la Toussaint. Elle exigera des réponses et garanties sur la stratégie envisagée pour faire face aux enjeux colossaux de formation à venir. Sans stratégie claire il est évident que la qualité de la formation offerte et les conditions de travail des personnels seraient fortement dégradées.

Planification RH : stratégie ou négligence ? (0.1 MiB)

Click to share thisClick to share this