0

Incroyable

Afin de se mobiliser face à la pression inadmissible de l’administration sur les personnes en simulations aujourd’hui, en moins de 2 h, et a l’appel du SNCTA, plus d’une centaine de contrôleurs se sont réunis en assemblée générale.

Avant tout, le SNCTA tenait à remercier les contrôleurs présents à la spectaculaire mobilisation d’aujourd’hui. Malgré le préavis très bref (2 heures), vous avez été plus d’une centaine de contrôleurs à vous joindre en Assemblée Générale à l’appel du Bureau National. Cette démonstration extraordinaire de force et de cohésion a rapidement fait basculer le rapport de force. La pression que souhaitait imposer l’administration a littéralement changé de camp.

Contexte

Cette mobilisation sans précédent est intervenue suite aux méthodes d’intimidation que l’administration a tenté de faire peser sur les contrôleurs en simulations aujourd’hui. Le bureau de section présent à leurs côtés tout au long des échanges de la matinée tenait le bureau national informé en temps réel de la situation. Considérant que la position du chef de centre était intolérable et n’avait que trop durée, l‘ensemble du bureau national a décidé de venir d’urgence à Reims nous apporter son soutien et rencontrer le chef de centre. C’est en attendant l’arrivée du BN qu’une assemblée générale exceptionnelle a été annoncé aux Rémois.

L’assemblée générale

Cette AG fut l’occasion pour l’ensemble du bureau national de ré-affirmer son indéfectible soutien à :

  • la poursuite des moyens engagés pour empêcher la mise en place du projet IP SE phase 2 ;
  • l’action locale (sur les formations E2) initiée dès lundi par le bureau de section, et de factum le soutien aux contrôleurs qui s’engagent à suivre la consigne syndicale.

Le contexte social s’assombrit de jours en jours avec une administration qui n’hésite pas à profiter de l’actualité pour dérouler ses projets. Le SNCTA avait laissé à l’administration plus d’une semaine pour trouver auprès de ses partenaires du FABEC, une sortie honorable. L’accord à l’amiable étant clairement impossible, le SNCTA a pris acte de cette situation de blocage lourde de conséquences.

Dans cette optique, le BN a été contraint de déposer un préavis de grève local qui commencera le lundi 23 novembre à la prise de service du matin jusqu’au samedi 28 novembre à la fin du service de nuit.

Suite à l’assemblée générale, le BN et le BS se sont rendus dans le bureau du chef de centre afin de lui remettre en main propre le préavis de grève, dénoncer son attitude inadmissible vis-à-vis des rémois et lui demander d’y mettre un terme.

En attendant le préavis de grève de la semaine prochaine et afin de montrer notre détermination et notre soutien à nos collègues qui se sont déjà mobilises lors des 2 premières journées de simulations, Le SNCTA appelle les contrôleurs en simulation cette semaine a poursuivre l’action entreprise depuis lundi.

Restez mobilisés : tous en grève !

Préavis local à partir de lundi 23 novembre

SL Reims ACC - Incroyable (0.3 MiB)

Click to share thisClick to share this