Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Tag: accord

0

Nouvelle action pour nouvel accord

Radar avec un micro-casque, :-(

Après 10 ans sans accord structurant pour notre profession, face à la désagrégation brique par brique de notre contrat de travail, le SNCTA se voit contraint à une action inédite à partir du 17 novembre.

Quelles sont nos revendications et comment fonctionne un tel mouvement ? Les réponses dans notre CDA local.

Mobilisons-nous !

Les ICNA subissent une dégradation inédite de leurs conditions de travail aux conséquences forcément néfastes pour le Service de la Navigation Aérienne. Il y a urgence à débloquer un dialogue social sclérosé par 10 ans d’inaction et de renoncements. Il ne faut plus rien attendre des centrales syndicales qui se désintéressent de la fonction contrôle et qui ne regardent que leur seule représentativité sur l’ensemble de la DGAC.

CDA049-Nouvelle Action Pour Nouvel Accord (0.9 MiB)

0

Un accord pour les contrôleurs réaffirmé !

Négo.

accord pour contrôleurs réaffirmé (0.9 MiB)

Le 20 avril 2015, le SNCTA obtenait l’ouverture de négociations dites intermédiaires, grâce à la mobilisation des contrôleurs les 8 et 9 avril pour reprendre en main leur destin. La porte s’ouvrait enfin sur une nouvelle méthode de négociation nationale, plaçant les OS représentatives des ICNA à leur juste place dans le débat paritaire concernant le corps ICNA.

Le 07 mai 2015, lors du CT DGAC, cette volonté de l’administration de créer une nouvelle méthodologie, qui place la négociation au niveau du corps de métier, était réaffirmée malgré la très forte opposition exprimée par l’ensemble des autres syndicats à l’exception de l’UNSA IESSA, cependant prisonnier de la centrale UNSA DD.

Alors que beaucoup s’acharnent à vouloir réduire le contrôle aérien à une toute petite composante de l’aviation civile, le SNCTA continue à se battre pour pérenniser le modèle d’un contrôle moderne et performant au sein d’une DGAC unie, capable de faire face aux évolutions du trafic, ceci tout en sécurisant les conditions de travail.

Nous n’en sommes qu’au début, faisons en sorte, grâce à notre engagement, que toute évolution concernant les ICNA soit réalisée  en concertation et avec l’aval des ICNA.

5

Un syndicalisme en questions

Étonnant spectacle qu’il nous est donné d’observer ces jours-ci d’un certain syndicalisme malade ou en tout cas tellement faible qu’il en oublie sa seule mission qui consiste à défendre coûte que coûte les intérêts des salariés. Inquiétante tendance qui vise à dénaturer ou travestir les actions conduites par d’autres organisations syndicales. Indécentes pratiques qui consistent à rejouer sur tapis vert les matchs perdus dans les urnes.

Le pouvoir et l’argent

Une observation attentive nous permet de mettre en évidence une similitude entre la mutation du paysage syndical et celle qui, depuis plus longtemps, touche la sphère économique ou industrielle : la concentration. Tout comme ces grandes entreprises qui ont pour objectif premier de grossir et prendre des parts de marché plutôt que de sécuriser un projet industriel, on observe les manœuvres des grandes enseignes syndicales pour assoir des positions dominantes plutôt que de concentrer leurs actions pour la défense des intérêts des salariés. Pour les grandes centrales syndicales, comme pour les grandes entreprises, les enjeux sont d’abord financiers et de pouvoir. Il faut capter les ressources financières publiques ou privées, obtenir la gestion de contrats mutualistes ou autres. Si la défense des intérêts des salariés reste une préoccupation pour ces centrales, elle cède du terrain à la recherche de plus de pouvoir et d’argent, deux choses que ces organisations ont, par nature, du mal à partager…

Un monopole pour l’échec

Aidées par les gouvernements Villepin puis Fillon, les grandes centrales syndicales, et la première d’entre elles particulièrement, ont cherché à obtenir un quasi-monopole syndical, ou, du moins, celui de pouvoir signer seules des accords sociaux. Sans toutefois obtenir complètement satisfaction, notamment dans la fonction publique, ces centrales ont considérablement renforcé leur influence, non pas dans les urnes où elles sont en déclin, mais par leur lobbying dans les hautes sphères de l’État avec qui, par construction, elles sont les seules à discuter.
Read more

0

Les 8 et 9 avril, disons « STOP » !

Stop !

Au menu du DSNA : Une badgeuse sur position ! Un test d’anglais sanction ! Un test PC de renouvellement de licence ! Un 2e J0… !

Autant de mesures qui ne correspondent pas aux besoins définis dans la mission RP2.

Faisons-nous entendre de notre administration et des pouvoirs publics qui s’obstinent à refuser toute négociation hors protocole.

Les 8 et 9 avril, disons « Stop ! »
Tous en grève pour l’ouverture d’un accord social spécifique

Brève 23 Grève Des 8 Et 9 Avril 2015 (0.2 MiB)