Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Tag: Anglais

0

Flash Info — Socle contrôle  : valoriser les efforts et les contraintes

Contrôleur une main sur le front

Un trafic en hausse, plus variable et plus dense à la pointe, à gérer avec des effectifs en baisse, c’est toujours plus de pression sur les positions de contrôle.

Des règlements européens qui, par nécessité de vérifier une aptitude professionnelle toujours plus grande, évoluent sans cesse et accroissent les contraintes sur la licence des contrôleurs : évaluations pratiques et linguistiques, procédures d’incapacité temporaire, nouvelles dispositions concernant le registre des heures…

Une performance scrutée à la loupe, sans équivalent à la DGAC, avec en permanence des objectifs d’amélioration : efficacité, productivité, qualité de service, indicateurs en tout genre…

Le SNCTA revendique de justes contreparties sociales à cette performance et à ces contraintes : accès au grade d’IC à l’ancienneté, 75 points de NBI, revalorisation de l’indemnitaire, prise en charge du contrat prévoyance ATC par la DGAC…

Le niveau d’exigence concernant les contrôleurs est en constante augmentation, leur productivité et leur performance aussi.
Leurs conditions d’emploi doivent suivre le même chemin.

Flash Info — Socle contrôle : valoriser les efforts et les contraintes (932.0 KiB)

0

Lancement sans concertation, sans négociation des formations d’évaluateurs linguistiques

english test1

Ni les statuts, ni les modalités, ni les accompagnements sociaux ne sont cadrés pour les ECL. Si l’administration nous donne l’occasion de prendre une place que nous ne laisserons pas à d’autres, la démarche reste inédite et insuffisamment préparée. Le SNCTA dénonce l’excès de zèle de l’Europe qui fait fi d’une formation qualifiante qui a depuis longtemps fait ses preuves.

Exigences du SNCTA face à cette situation

  1. L’évaluateur est un ICNA détenteur d’une mention d’unité.
  2. L’évaluation doit se faire en situation réelle de contrôle.
  3. La formation actuelle en anglais doit être pérennisée.
  4. La construction du statut d’évaluateurs doit s’accompagner d’une reconnaissance sociale due aux nouvelles contraintes imposées.
  5. Des possibilités de recours, de contestation doivent être garanties.
  6. Les critères de sélection des candidats devront être concertés avec les OS.
La note de service d’appel à candidature pour les formations des évaluateurs est sur le point d’être publiée au CRNA/SO. Si nous déplorons le manque d’anticipation et les méthodes de nos dirigeants, nous appelons les ICNA à candidater pour ces formations. Nous ne laisserons personne d’autre que des contrôleurs évaluer nos compétences et nous veillerons à ce qu’aucune évaluation ne se déroule sans que le statut des évaluateurs, en cours de négociation (protocole notamment), ne réponde à nos exigences.

SLLFBB1mars16ECL (1.9 MiB)

0

Lancement sans concertation, sans négociation des formations d'évaluateurs

english test1

La note d’appel à candidature pour les formations des évaluateurs en compétences linguistiques (ECL) vient d’être publiée à Aix. Si nous déplorons le manque d’anticipation et les méthodes de nos dirigeants, nous appelons les contrôleurs à se porter candidats pour ces formations. Nous ne laisserons personne d’autre que des contrôleurs évaluer nos compétences et nous veillerons à ce qu’aucune évaluation ne se déroule sans que le statut des évaluateurs, en cours de négociation, ne réponde à nos exigences.

lancement des formations évaluateurs (5.2 MiB)

0

Flash Info — Évaluateur : travailleur au noir à la DGAC ?

Quatre personnes assises tenant une feuille « ? » devant leur visage
  • Cela fait des mois que l’administration connait les contraintes de calendrier pour la mise en conformité avec le règlement UE 2015/340. S’est-elle donnée les moyens de bien faire les choses ? Non !
  • Cela fait des mois que le SNCTA martèle qu’il n’y aura pas d’évolution sans négociation. L’administration a-t-elle pour autant ouvert le volet social des contraintes qu’elle souhaite imposer aux contrôleurs ? Non !
  • L’administration se prend les pieds dans le tapis à chaque fois qu’elle essaie de passer en force sur les conditions de travail de contrôleurs. Change-t-elle pour autant de stratégie ? Non !

L’administration lance une campagne de recrutement d’évaluateurs des compétences linguistiques (ECL). Le cadre technique n’est pas consolidé, le cadre statutaire est absent mais il faut que les contrôleurs, seuls à même de vérifier des compétences opérationnelles, répondent présents.

Suivre la formation est une chose, passer et faire passer des évaluations en est une autre. Le temps fait son œuvre et l’administration ne pourra pas éternellement se dérober à aborder les volets sociaux.

Le SNCTA appelle les ICNA à répondre à l’appel à candidature pour la formation des évaluateurs des compétences linguistiques. Les contrôleurs doivent garder la maitrise de l’ensemble des aspects de leur licence.

Il s’agit de leur permis de travail !

Flash Info — Évaluateur : travailleur au noir à la DGAC ? (463.7 KiB)

0

Flash Info — L’IRe des ATCOs ?

Arbitre siflant un carton rouge

1er janvier 2017 : évaluation des compétences pratiques (ECP) et évaluation des compétences linguistiques (ECL) sont les nouvelles contraintes imposées par le règlement européen no 2015/340 (ex « IR ATCO »). Pour leurs mises en œuvre, l’administration ne peut plus se cacher, elle doit afficher une position claire et sans ambigüité : tout test de compétences pratiques ou linguistiques devra être mené par des contrôleurs ayant une mention d’unité valide.

Aucune dérogation, aucune brèche ne saurait être acceptée. Le SNCTA s’opposera fermement à toute volonté de créer un statut d’évaluateur-linguiste, non détenteur de mention d’unité, et chargé de tester les contrôleurs tous les trois ans. Les compétences des linguistes sont la pédagogie et la formation, ils n’ont, en revanche, aucune expertise contrôle et ne sont, par conséquent, pas compétents pour juger de l’aptitude professionnelle des contrôleurs. Tous les syndicats représentatifs des contrôleurs, à l’exception de la CGT, s’entendent sur ce point.

Contrastant avec la lenteur de l’administration centrale à discuter tous les aspects de la mise en œuvre de ces nouveautés, certains organismes se font pressants et essayent d’avancer, sans cadre national. Le SNCTA sera extrêmement vigilant à ce que les initiatives locales ne dépassent pas le stade de réunions d’information. Il n’est pas envisageable de prendre des positions en dehors d’un cadre national fixé. Toute tentative locale de passage en force sera contrée avec fermeté.

Le SNCTA, lui, ne doute pas de la compétence des contrôleurs aériens, et si l’on veut leur imposer de nouveaux devoirs, il faudra leur accorder de nouveaux droits.

Flash Info : L’IRe des ATCOs ? (787.4 KiB)

0

Communiqué du comité national du 10 septembre 2014

Comité national

Le comité national s’est réuni à Athis-Mons le 10 septembre 2014. Il a débattu en particulier de la mission RP2, de l’IR ATCO et du PIFA ainsi que de l’utilisation exclusive de l’anglais sur la fréquence.

Communiqué du comité national du 10 septembre 2014 (240.7 KiB)

Formation à l'anglais : deux poids deux mesures

Formation à l’anglais : budget en « descente d’urgence »

Entre 2012 et 2013, le budget de formation à l’anglais (tous corps confondus) a chuté d’environ 50 %.

  • stages immersion IESSA, TSEEAC : supprimés ;
  • e-learning : supprimé.

Et pourtant :

Direction : des cours d’anglais à 100 € de l’heure !

Une ligne du budget « formation » a attiré notre attention :

Direction – 1 to 1 American Center sur place : 3 500 € (soit le double de la somme allouée à chaque PC pour une immersion sur la durée des trois années du PIFA !)

Les profs du labo d’anglais ne sont-ils pas suffisamment compétents pour enseigner l’anglais aux IPEF ?

Les restrictions budgétaires ne s’appliquent visiblement pas au 2e étage !

Pour en savoir plus :

LFMMCDA27 Formation, Detection Incendie : La gestion calamiteuse des arbitrages budgetaires (53.8 KiB)