Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Tag: CHSCT

0

ENAC CDA-La reprise enfin...

Ce CHSCT du 20 mai constituait la dernière étape dans le processus de validation du Plan de Maîtrise Sanitaire de l’ENAC, indispensable condition nécessaire à la reprise d’activité de l’école, soumise elle à un Plan de Reprise d’Activité (PRA).

La genèse du Plan de Maitrise Sanitaire

Nous avons pu constater tout au long des débats qui ont mené à la rédaction du PMS que tous les intervenants, représentants du personnel ou de l’administration, étaient animés par la même volonté de parvenir à préserver la santé de tous les personnels présents physiquement à l’ENAC et de mettre en oeuvre toutes les mesures visant à dérisquer autant que faire se peut la reprise de nos activités, attendue par la grande majorité des acteurs.

L’objectif de ce PMS était clair depuis le début : réussir à donner aux agents un niveau de confiance suffisant pour leur permettre d’envisager une reprise de leur activité sur le site en toute sérénité.

Après plusieurs années durant lesquelles les sujets de CHSCT étaient devenus des enjeux politiques pour certaines organisations représentantes du personnel, et malgré quelques dérives toujours fâcheuses, nous nous réjouissons de l’état d’esprit dans lequel se sont tenues les discussions. Le bon sens est redevenu le mot d’ordre.

La reprise dans le cadre du PMS

Grâce au travail commun, nous sommes donc en mesure aujourd’hui de donner des réponses aux étudiants dont nous sommes tous responsables et sur l’avenir desquels les décisions que nous prenons pèsent énormément. Nous allons permettre également à tous nos collègues de l’ENAC, et notamment à ceux qui n’ont pas la chance de bénéficier comme nous du statut d’agent de l’Etat, de voir s’éloigner
le risque financier qu’aurait pu leur faire courir le maintien de leur situation en chômage partiel.
En termes de mesures sanitaires, elles seront décrites dans le document qui devrait rapidement parvenir à chaque agent par voie électronique sur sa messagerie professionnelle. C’est la raison pour laquelle nous n’y reviendrons pas dans ce communiqué.
En ce qui concerne plus particulièrement la reprise d’activité, nous savons maintenant qu’à partir du 2 juin nous entrons dans la phase 2 du PRA. Même si l’enseignement à distance reste la règle quand il est réalisable, cela signifie la reprise de la formation pratique, enfin ! La division FP du département ATM prépare pour l’occasion un certain nombre de communications, sous forme de fiches ou de guides, destinées à préciser les mesures et les conditions dans lesquelles nous devrons dorénavant accueillir nos stagiaires.
Nous saurons donc être fins prêts dès le 2 juin…

Le SNCTA reste à vos côtés et à votre service en ces temps perturbés. Nous avons tout mis en oeuvre pour vous assurer une reprise dans de bonnes conditions sanitaires et le résultat est à la hauteur de nos espérances. Cependant, les conditions de travail et d’apprentissage s’en trouveront profondément bouleversées. Il revient dorénavant à chacun d’entre nous de mobiliser notre volonté d’avancer, notre capacité d’adaptation et notre motivation afin de garantir pour nos élèves et stagiaires un niveau d’enseignement équivalent à celui que nous délivrions avec fierté avant cette crise.

2020 05 20 CDA 26 ENAC (0.1 MiB)

CDA 26 ENAC 2020 (0.1 MiB)

0

COMMUNIQUÉ DU COMITÉ NATIONAL

Aix-en-Provence, mardi 17 mars 2020.

Le comité national s’est réuni en téléconférence, le mardi 17 mars 2020.

C’est dans le contexte très particulier du début de confinement général pour cause d’épidémie de coronavirus que ce comité national s’est tenu.

La gestion de la crise sanitaire et les plans de continuité d’activité ont largement été abordés. Toutes les instances nationales ou locales du SNCTA, en particulier les représentants en CHSCT, sont mobilisées avec un double objectif : protéger les personnels dans l’exercice de leur fonction et assurer la continuité du service du contrôle de la navigation aérienne dont nos compatriotes ont besoin (rapatriements, vols sanitaires ou d’urgence, etc.).

Le comité national se félicite des actions coordonnées menées par l’ensemble du syndicat. Elles ont permis, d’une part, d’identifier les besoins en matériel et produits d’hygiène et d’en approvisionner les organismes et, d’autre part, de trouver des solutions d’organisation du travail pour limiter au maximum les contacts physiques entre contrôleurs dans l’exercice de leurs missions.

Par ailleurs, des mesures exceptionnelles de prorogations des aptitudes médicales, des mentions d’unité et des mentions linguistiques arrivant à échéance sont mises en place.

La situation est évolutive. Le SNCTA reste mobilisé et vigilant pour préserver au mieux la santé des personnels tenus de venir travailler.

À l’instar de la vie économique et sociale de notre pays, les dossiers sociaux, notamment le Protocole ou la réforme des retraites, sont suspendus sine die. Si l’heure n’est pas encore à la gestion de l’après-crise et au retour à une activité normale du transport aérien, le comité national demande néanmoins que les budgets nécessaires aux investissements dans la modernisation technique des systèmes de contrôle ainsi qu’aux recrutements des contrôleurs prévus soient sécurisés. La navigation aérienne devra en effet être en capacité de répondre à la reprise du trafic aérien lorsqu’elle aura lieu.

Dans ce contexte d’incertitude générale, sanitaire, économique et financière, le comité national tient à exprimer sa solidarité et son soutien aux personnels de la DGAC en opérationnel ou en lieu de confinement et, plus largement, à la communauté aéronautique ainsi qu’à l’ensemble de ses concitoyens, avec une pensée particulière pour les personnels soignants.

Prenez soin de vous.

Adopté à l’unanimité

Communiqué CN 2020-03-17.pdf (0.1 MiB)

0

VOUS faire entendre… à CDG

Être fier de sa profession et de ses missions. Depuis plus de 50 ans, le SNCTA rassemble des centaines de contrôleurs aux parcours professionnels et opinions politiques divers, unis par un métier, une passion et la fierté d’être contrôleurs.

À CDG, le SNCTA a oeuvré ces dernières années à redonner la parole aux experts (CDQ, GT Capa, CS XP, FI@CDG) pour que les contrôleurs soient au centre des décisions. Le SNCTA défend un service public de qualité, des accords gagnant-gagnant (XP, cadrage des équipes à 9 en TC…) et n’utilise la grève qu’en ultime recours. Avec des préavis de grève à répétition incompréhensibles, la CGT (plus de 100 journées de grève depuis 2010) et l’UNSA-ICNA (plus de 20 jours en 2018) mettent en danger la profession et fragilisent la DGAC : UN COMBLE !

Garder la main sur notre organisation du travail. Le SNCTA se réjouit de voir remonter les effectifs opérationnels à CDG, alors que nos détracteurs assuraient que cela n’arriverait jamais suite aux expérimentations RH. Celles-ci n’ont pas vocation à évoluer lors du prochain protocole. Les contrôleurs garderont ainsi la main sur leurs conditions de travail, le travail en équipe, le respect du 1 j./2, et pourront continuer d’échanger sur leurs expés lors de comités de suivi.

Sortir du musée ! Obsolescence des systèmes, terminal 4, hausses de capacité prévues,… Autant de raisons pour lesquelles le SNCTA de CDG revendique que le fragile mais néanmoins indispensable programme SYSAT se concrétise : les financements et les plannings doivent être consolidés et respectés.
En attendant, nous ne pouvons que remercier nos collègues contrôleurs de CDG qui s’investissent pour une modernisation locale de nous outils : EPEIRES, Bigsky, SCELIO, MAGRITTE,… Le SNCTA de CDG continuera de négocier l’ouverture de postes d’experts opérationnels pour favoriser ce genre d’initiatives et renforcer l’expertise contrôle dans les projets.

Améliorer notre cadre de vie. L’implication de la section de CDG dans le CHSCT est déterminante pour améliorer notre qualité de vie au travail : engagement dans une démarche environnementale, accès à la tour Sud, remplacement de matériels défectueux (chaises, ustensiles de cuisine, équipements sportifs…), réfection des tours (bruits insupportables, infiltrations,…). L’action du SNCTA est vaste, large et porte sur tous les sujets qui touchent les contrôleurs. Non, le SNCTA ce n’est pas que les XP, c’est la défense des contrôleurs partout où cela est nécessaire.

Votez SNCTA à CDG les 4, 5 et 6 décembre !

0

Flash Info — CHSCT : Nos efforts se concrétisent

Météo sociale : peu nuageux

Le CHSCT est un moment privilégié pour faire évoluer nos conditions de travail et les représentants du personnel doivent se mobiliser. Malheureusement, le SNCTA était encore une fois la seule section locale représentée.

Le SNCTA souhaite améliorer notre qualité de vie dans les locaux et regrette que d’autres OS majeures n’aient pas la même motivation.

Nous progressons sur :

  • suite à nos demandes, le remplacement de l’ascenseur a été avancé au maximum dans le cadre du NBT. Ça n’interviendra tout de même qu’en 2020. En attendant, la société de dépannage intervient H24 ;
  • la mise en place de titres restaurants, comme le SNCTA l’a fait à Montpellier, avance. Faites nous savoir les restaurants que vous souhaitez voir conventionnés, nous transmettrons ;
  • nous l’avons porté en CHSCT : le renouvellement à neuf des rideaux bleus de la vigie est étudié et va être budgétisé ;
  • le budget pour Petit Prince est acquis, mise en place de 7 terminaux (iPads) à Provence premier semestre 2019.

Le SNCTA continuera de veiller sur le cadre de travail des contrôleurs et œuvrera pour améliorer notre quotidien. Ensemble, mobilisons nous pour un centre dynamique !

LFML - FI - CHSCT 2 (0.1 MiB)

0

Flash Info — NA/OS CHSCT : Un nouveau départ

Météo sociale : nuageux

La NA/OS – CHSCT est l’occasion pour nous de faire le point sur le cadre de travail des contrôleurs et faire remonter les dysfonctionnements.

Le SNCTA souhaite mettre à profit la motivation et la bonne volonté de la nouvelle équipe à la tête du SNA pour améliorer votre qualité de vie dans les locaux et s’assurer qu’elle ne cesse de progresser. Le SNCTA regrette l’absence d’autres OS majeures lors des dernières instances et espère les retrouver rapidement à la table.

Nous agissons pour :

  • le remplacement de l’ascenseur en priorité dans le cadre du NBT et, en attendant, l’amélioration du temps de réponse en cas de panne et des plages horaires d’intervention étendues ;
  • préparer la mise en place de titres restaurants comme le SNCTA l’a fait à Montpellier, en prévision de la fermeture du RIE ;
  • le renouvellement à neuf des rideaux bleus de la vigie ;
  • la mise en place d’une solution parking convenable pour tous pendant les travaux sur le S3 / pied de la tour au printemps prochain.

Le SNCTA continuera de veiller sur le cadre de travail des contrôleurs et œuvrera pour améliorer notre quotidien. Ensemble, mobilisons nous pour un centre dynamique !

LFML - FI - CHSCT (0.2 MiB)

0

Les défis du quotidien

Au-delà des nombreuses réunions nationales, dans lesquelles le SNCTA défend et cherche à sécuriser l’avenir de notre profession, c’est aussi au niveau local que le syndicat accompagne l’ensemble des contrôleurs aériens.

Alors que le point bas des effectifs à CDG est, semble-t-il, enfin derrière nous, il nous semblait important de revenir sur un certain nombre de sujets sur lesquels le SNCTA poursuit son travail.

Technique : (enfin) ça bouge !

L’accord cadre pour le programme SYSAT a été signé en fin d’année dernière afin de remplacer les systèmes en voie d’obsolescence : l’A-SMGCS et ISATIS.

L’A-SMGCS ne sera remplacé qu’à iso-fonctionnalité et le travail a déjà commencé afin de fournir un nouvel outil au plus vite.

Les doutes sur la capacité de Saab à fournir un système intégré tour / approche ont été levés en début d’année et le directeur de programme SYSAT a annoncé en mars 2018 que Saab était retenu afin de mener à bien la transformation électronique des organismes CDG-LB et Orly.

Cette modernisation ne sera pleinement effective à CDG qu’après les Jeux olympiques de 2024. Cependant, afin de mener au mieux ce changement, les systèmes de Saab seront installés sur place dès que possible, afin de tester le fonctionnement de la plateforme technique et son intégration à l’environnement existant.

Par ailleurs, le nouvel outil d’informations générales (incluant notamment ISATIS et DECOR) sera développé parallèlement avec une mise en service prévue avant les JO. Ce changement, n’impactant pas directement l’opérationnel, permettra aux différentes équipes (DSNA/DTI et Saab) de travailler ensemble sur un premier outil non critique.

Une transformation technique réussie n’est cependant pas possible sans une formation adéquate. Nous avions milité lors de la mise en place de RECAT-EU pour qu’une réelle formation soit mise en place pour tous les contrôleurs. Cela sera d’autant plus vrai pour la transformation majeure que sera SYSAT. Le SNCTA se félicite d’avoir obtenu l’ouverture d’un poste expert opérationnel « Formation et changements » dont la tâche sera majoritairement consacrée à définir et quantifier la formation nécessaire pour cette transformation.

N’ayant que trop connaissance des dérives possibles de tels programmes de modernisation, le SNCTA a demandé et obtenu la relance du groupe de suivi SYSAT entre les organisations syndicales et l’administration afin d’être régulièrement informé de l’avancée du programme et des difficultés potentiellement rencontrées.

Nous saurons garder un regard critique sur ce programme qui a perdu tant de temps et prendrons toute notre part afin d’en faire une réussite.

En attendant cette modernisation, ODS devait être maintenu dans l’état actuel. Alors que les CRNA vont avoir accès au mode S descendant dans le courant de cette année, il était inenvisageable pour le SNCTA que CDG doive attendre 7 ans minimum ! En effet, dans un environnement où le trafic est aussi dense et évolutif que le nôtre, récupérer par exemple l’information du niveau sélecté serait évidemment un gain énorme en termes de sécurité.

Le SNCTA se félicite que cet argument ait été entendu et que la visualisation du mode S descendant à CDG soit programmée pour 2019.

Toutes ces évolutions techniques ne pourraient se faire sans l’expertise des contrôleurs en subdivisions ou à la DTI. Le SNCTA ne peut qu’encourager tous les contrôleurs intéressés par ces sujets à s’impliquer d’avantage pour que leurs besoins soient entendus.

La défense des stagiaires

Le SNCTA œuvrera toujours pour les stagiaires, qui, en se qualifiant mieux et plus vite sont les seuls à pouvoir nous permettre de retrouver rapidement des effectifs confortables.

Au niveau national, le SNCTA a travaillé à la mise en place d’un réel entretien de motivation lors des oraux et au transfert du concours ICNA dans la banque de concours CCP afin d’enrayer la chute du nombre de candidats.

Le SNCTA a également été moteur pour l’ouverture d’un poste expert opérationnel au niveau national, chargé d’aider les stagiaires ayant des difficultés de formation..

Il faut par ailleurs rappeler que le SNCTA a obtenu des avancées substantielles pour les élèves de CDG dans le dernier protocole, tant pour les stagiaires QICA (+494 €/mois après le LOC, +150 €/mois après le DEP, auxquels s’ajoutent les 550 €/mois d’expérimentations RH) que pour les AVE avec le maintien de la part fonction du terrain précédent 6 mois supplémentaires.

Au niveau local, le SNCTA a insisté pour que les QICA soient représentés dans le comité de suivi des expérimentations, première instance où des représentants des QICA siègent. Dans l’un de ces comités, il est apparu que la formation initiale des stagiaires, en salle notamment, pouvait être améliorée.

Le SNCTA a alors milité pour l’ouverture d’une réelle réflexion sur la formation initiale actuelle, qui s’est concrétisée avec la création du groupe de travail FI@CDG. Dans ce groupe, le SNCTA sait être force de propositions pour améliorer qualitativement et quantitativement la formation initiale.

Le SNCTA n’est pas que le porte parole des PC, il défend tous les contrôleurs.

Encadrement : cap, niveau, vitesse

Le SNCTA a longtemps reproché à l’administration son manque de communication vers les contrôleurs en sub ou en équipes et son manque de vision à moyen/long terme.

Les briefings organisés par le service exploitation ainsi que les séminaires internes aux équipes ou vers les équipes sont donc, pour le SNCTA, un pas dans la bonne direction.
La présentation d’une feuille de route CDM, même si l’effort de changement n’est pas équitablement partagé avec Air France ou ADP (et c’est un euphémisme), donne des jalons à la navigation aérienne pour avancer et améliorer son service.

Cependant, avant de mener des projets majeurs de refonte d’espace (vents arrières croisées) ou de méthode de travail (PBN), le SNCTA demande d’avoir des indicateurs clairs de suivi de sécurité et de performance.

Comment, sinon, suivre la mise en place d’un nouvel outil et détecter des signaux faibles ?

Le SNCTA a de fait été moteur dans l’ouverture d’un poste expert opérationnel « Pilotage de la performance » permettant d’avoir un suivi efficace à long terme.

Cette démarche de pilotage par objectif, vertueuse car facilement vérifiable, doit également être déployée à l’intérieur du service exploitation dans chacune des subdivisions et notamment à la subdivision instruction.

CHSC… quoi ?

Le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail est une instance de concertation où se réunissent organisations syndicales et administration au minimum une fois par trimestre.

Dans cet organe, le SNCTA ne cesse de promouvoir l’amélioration des conditions de travail des contrôleurs.

Qu’il s’agisse des conditions d’accès aux sites opérationnels, de l’ergonomie des positions de contrôle, des chaises ou encore de l’état des bâtiments, le SNCTA défend vos conditions de travail.

Si vous constatez des défaillances ou des points d’améliorations, n’hésitez pas à nous en parler ou à nous envoyer un mail à lfpg@sncta.fr

Le travail du SNCTA ne s’arrête pas aux expérimentations RH ou aux négociations nationales. Au quotidien, à CDG, nous défendons les contrôleurs et cherchons à améliorer vos conditions de travail.

Le SNCTA peut également répondre à toutes vos questions individuelles grâce à ses différentes cellules qui fournissent des conseils aux contrôleurs par des contrôleurs : Césame (médical), ASAP (administratif), Retraites.

N’hésitez pas à contacter le bureau de section pour plus d’informations !

LFPG - CDA 188 - Les Défis Du Quotidien (0.8 MiB)