Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Tag: Covid-19

0

LFPG CDA 195 — COVID-19 vu de CDG

L’épidémie de coronavirus COVID-19 continue de progresser en France. Le bureau de section de CDG est en pointe pour s’assurer que les agents soient protégés au mieux.

CDG : un centre précurseur

Alerté dès fin février, le bureau de section SNCTA de CDG a travaillé avec ses représentants CHSCT locaux et nationaux, le service exploitation et l’organisme, en coordination avec le bureau national, afin que les agents soient protégés. Les premières mesures ont ainsi pu être mises en place à Roissy CDG dès les premiers cas de coronavirus confirmés dans l’Oise.

Un CHSCT exceptionnel national s’est tenu le 5 mars puis un CHSCT local exceptionnel le 10 mars à CDG afin de partager notamment le plan de continuité d’activité auquel le SNCTA avait fortement contribué. L’objectif était clair : se préparer au mieux en cas de pandémie.

Les liquides hydroalcooliques et lingettes désinfectantes sont ainsi arrivés très rapidement sur tous les sites, permettant aux contrôleurs aériens de respecter les gestes barrières lors des relèves, critiques.

11 mars : premières adaptations

Des mesures supplémentaires de protection des agents opérationnels et hors-salle ont dû être mises en oeuvre très rapidement à CDG à la suite du premier cas suspect détecté.

Sur proposition du SNCTA, dès le 12 mars, en avance de phase par rapport au reste des centres de contrôle français, il a ainsi été décidé de :

  • Supprimer le chevauchement des équipes en salle IFR ;
  • Renforcer les effectifs en équipe en arrêtant les détachements en cours et en affectant des stagiaires ;
  • Rendre hermétiques les équipes en annulant tous les remplacements, permutations, renforts prévus d’autres équipes ou de contrôleurs hors-salle.

Dans un cadre évolutif où des mesures de confinement et de fermeture des frontières de l’espace Schengen ont été décidées, le bureau de section a continué à travailler pour adapter le nombre de contrôleurs à la réalité du trafic et se préparer à une augmentation possible des absences dans les jours à venir.

Un nouveau TDS dès demain

Afin de protéger davantage les contrôleurs des risques de contagion, et au vu de la baisse du trafic, nous avons proposé à l’administration de faire évoluer notre TDS.

Ainsi, dès demain :

  • Les équipes travailleront en tour de contrôle uniquement ;
  • Chaque journée sera découpée en 4 vacations : Matin, Journée, Soir et Nuit, avec une alternance entre TN et TC, limitant les contacts inter-équipes au maximum puisque les relèves ne seront que téléphoniques ;
  • Le doublet sud sera fermé pour stocker des avions et ne pas avoir à travailler au LOC S depuis la TN ;
  • La vigie Sud, qui ne peut accueillir toutes les positions d’une vigie, sera réservée aux agents VT. Leur tour de service est également adapté ;
  • Le nombre de contrôleurs présents sera adapté au trafic résiduel, afin de permettre une exposition minimale de chacun.

Nous avons proposé différentes étapes intermédiaires permettant une mise en oeuvre rapide de ce plan. Ainsi, pour les premiers jours a minima, des PC hors-salle seront présents en salle IFR permettant de dégrouper des positions si le trafic se révélait encore ponctuellement important et que l’armement en tour ne suffisait pas.

Le point essentiel de cette proposition est simple : limiter le nombre de contrôleurs et utiliser la multiplicité des sites pour créer un cloisonnement physique total entre les équipes.

Afin d’être facilement compris de l’ensemble des contrôleurs, le nouveau cycle est basé sur le cycle actuel, avec le même nombre d’équipes qu’aujourd’hui et en rapprochant au maximum les horaires entre nouveau et ancien TDS.

Le nouveau TDS mis en oeuvre demain sera ainsi composé de 4 jours travaillés selon l’une des vacations élémentaires citées plus haut et de 2 jours de réserve opérationnelle pour l’équipe entière permettant de remplacer totalement une équipe si des malades venaient à se déclarer. Les déplacements domicile-travail seront donc limités au maximum.

Les hors-salle et les CA fourniront également un potentiel de réserve opérationnel pour certaines vacations du cycle. Nous avons demandé à ce que les stagiaires non DD qui ne sont pas encore officiellement affectés en équipe restent confinés chez eux si le trafic et les effectifs le permettent.

Les actions du SNCTA se poursuivent

Le SNCTA échange quotidiennement avec l’organisme et le service exploitation. Il continuera de s’assurer que l’effectif opérationnel reste adapté à la demande.

De son côté le service a décide de réguler les arrivées à 25 PG + 5 PB et de mettre à disposition du CT un contact téléphonique vers les CA pour avoir rapidement des conseils si nécessaire sur la gestion ATFCM.

En parallèle, le bureau de section s’assure, en coordination avec le bureau national, que les licences, mentions ou autres aptitudes médicales soient prorogées pour une longue période, permettant aux contrôleurs et services administratifs de n’avoir aucune préoccupation à ce sujet.

Le bureau de section règle aussi quotidiennement les problématiques individuelles qui lui sont adressées. N’hésitez pas à nous contacter le cas échéant.

L’ensemble du SNCTA vous accompagne dans cette période exceptionnelle. Les mesures imaginées par votre bureau de section n’ont pour but que de protéger votre santé, celle de vos proches et de s’assurer de la continuité du service tout au long de cette crise sanitaire. Restons solidaires, professionnels et appliquons les gestes barrières.

LFPG — CDA 195 COVID CDG (0.2 MiB)

0

LFMM FI - Covid-19 : mesures exceptionnelles

La situation sanitaire en France s’est fortement dégradée ces derniers jours et les mesures prises par le gouvernement se sont intensifiées.

Dans les différents organismes de contrôle, un Plan de Continuité d’Activité (PCA) se met en place et comprend un certain nombre de mesures. Certaines font appel au bon sens de chacun, comme par exemple les gestes barrières et le nettoyage des positions au moment de la relève, et d’autres relèvent de l’organisation et du fonctionnement du service. 

À partir de mardi 17 mars, une nouvelle organisation du travail basée sur la proposition du SNCTA est mise en place. Cette organisation du travail adaptée permettra de :

  • séparer les équipes géographiquement en salle : une équipe par « pétale » ;
  • réduire les relèves entre équipes : les 2 équipes de S1 et S2 relèvent UNE SEULE FOIS les J2 et J1 au milieu de journée ;
  • limiter le nombre de contrôleurs présents sur site : seule une partie de l’équipe monte, les autres sont soit en réserve opérationnelle soit en congé/absence ;
  • limiter une éventuelle propagation au sein d’une même équipe : chaque équipe doit déterminer des binômes fixés par demi-cycle ;
  • garder une réserve opérationnelle : sur chaque vacation, certains binômes ne sont pas programmés en salle et sont en réserve opérationnelle. Ils peuvent être amenés à venir travailler en cas de problème avec un binôme de l’équipe. L’équipe entière de J3 est également en réserve opérationnelle. Elle ne vient donc pas sur site et assure le remplacement des binômes de J1 et S2, ainsi que les CDS de journée, si il n’y a pas de binôme ou de CDS en réserve opérationnelle dans l’équipe à compléter. Des binômes de détachés font également partie de cette réserve opérationnelle

Cette organisation permet également de conserver les droits à congés.

La situation évolue rapidement : des points réguliers entre OS et administration permettront d’apporter des modifications cohérentes. Le SNCTA appelle l’ensemble des personnes à suivre les différentes mesures avec rigueur et apporte tout son soutien aux contrôleurs aériens dans l’exercice de leurs missions de service public.

FI Covid-19 Mesures Exceptionnelles (1.0 MiB)

0

LFBB FI—COVID19

Les organisation syndicales ont été réunies en téléconférence par le chef de centre cet après-midi du lundi 16 mars 2020. Les discussions, menées depuis plusieurs jours, ont abouti à valider un tour de service d’urgence qui sera mis en œuvre dès demain matin, mardi 17 mars, pour faire face à la crise sanitaire actuelle.

Ce cycle, spécifique et exceptionnel, vise principalement à réduire les interactions entre équipes mais aussi entre personnes d’une même équipe. En voici les principes généraux :

Définition de 3 nouvelles vacations : Matin, Journée, Nuit ;
Matin : 6h30-13h (l’équipe de J1 restant au nord toute la durée de la vacation, l’équipe de J3 au sud) ;
Journée : 13h -19h30 (J2 au nord, J4 au sud) ;
Nuit : 19h30-6h30 (équipe de Nuit au nord, équipe de Soirée au sud).

La capacité offerte dès demain sera de 6 secteurs : 3 secteurs ouverts par zone géographique. Elle sera ré-évaluée en fonction de la baisse de trafic qui s’annonce. Pour ouvrir les secteurs, il sera donc fait appel à 8 PC par équipe soit 16 PC par vacation et à un CdS (J1, J4 et N) par vacation. Un CdS (J3, J2 et S) sera conservé en spare pour palier l’éventuelle indisponibilité du CdS en fonction et mis en VRO.

L’organisation de la vacation se fera par binôme. Celui-ci restera ensemble pour l’ensemble de la vacation. Les rotations se feront au sein d’une même équipe avec organisation de pauses de 30 minutes et ce, sans pause commune à l’équipe. Les autres PC de l’équipe seront placés en VRO exceptionnelle.

Le SNCTA insiste sur le respect scrupuleux des mesures sanitaires en vigueur avec désinfection des positions de contrôle et des fauteuils. Diverses mesures sont détaillées dans la note de service afférente. Le Bureau de section reste pleinement mobilisé pour aider le service à trouver et adapter constamment les solutions afin de protéger la santé des agents et de poursuivre notre mission dans la plus grande sécurité.

 

LFBB— FI COVID19 (0.7 MiB)

0

Covid-19 à la DGAC : civisme et professionnalisme pour des missions de service public

Face à l’évolution  sanitaire liée au Covid-19 dans notre pays et aux annonces des Pouvoirs publics, la DGAC met en place des mesures afin d’assurer les missions régaliennes de l’État, la continuité territoriale entre les différents territoires de métropole et d’Outre-mer, et un minimum d’activité économique. 

Un mois de mesures en évolution constante

Dès le mois de février et les premiers cas de mise en isolement de contrôleurs de retour de Chine ou d’Italie, le SNCTA travaille de manière coordonnée avec ses sections et les services de la navigation aérienne pour gérer au mieux les différents cas pratiques et leurs conséquences sur leurs collègues et leurs missions de service public.

Le cluster de l’Oise et de la base aérienne militaire de Creil, dont certains personnels travaillent en salle IFR à  Roissy-Charles de Gaulle, ont alerté le SNCTA et la DSNA sur la nécessité d’anticiper davantage les différentes mesures à mettre en place en fonction de l’évolution de l’épidémie.

Faites remonter vos questions ou vos inquiétudes à vos représentants locaux ou à covid19@sncta.fr.

Plans de continuité d’activité (PCA)

Début mars, alors que la crise sanitaire s’amplifie dans l’Oise, l’organisme de Roissy-Le Bourget est le premier à établir un PCA. Élaboré en concertation avec le SNCTA, ce plan définit des mesures d’hygiène et opérationnelles telles que la mise en place d’un service minimum de crise ou le cloisonnement des équipes. L’objectif est à la fois d’assurer une continuité du service du contrôle à long terme et d’éviter les contaminations entre contrôleurs.

Dès lors, tous les organismes opérationnels de la DSNA, de Tahiti et de Nouvelle-Calédonie adaptent ce plan à leurs spécificités locales. Le SNCTA coordonne ce processus avec ses sections afin de garantir la meilleure cohérence possible entre les centres et surtout de mettre en avant les bonnes pratiques des uns au bénéfice de tous.

Matériels sanitaires et opérationnels

Fort du maillage et de l’implication de ses représentants en CHSCT, et afin d’accélérer les procédures d’achat au niveau DO, le SNCTA a fait remonter la nécessité de doubler la fréquence de nettoyage des positions de contrôle et des locaux opérationnels ainsi que les besoins en gels hydro-alcooliques et lingettes désinfectantes. Par ailleurs, le SNCTA a demandé l’attribution de micro-casques individuels afin de limiter l’utilisation des micros collectifs.

Cloisonnement des équipes de contrôle

Pour réduire les risques de contamination, les organismes ont pour objectif la mise en place de tours de service visant différents niveaux de cloisonnement des contrôleurs :

  • opérationnel : des cheminements spécifiques sont établis et évitent ceux des agents non-opérationnels ;
  • inter-équipes : en salle, les équipes sont réduites en nombre et travaillent bien espacées. Le nombre de  relèves est ramené au minimum : chaque équipe travaille par demi-journée sur des positions dédiées et n’est relevée qu’une seule fois par une autre équipe ;
  • intra-équipe : les binômes, fixes, d’une même équipe se relèvent les uns les autres. Les centres organisés en horaires individuels sont réorganisés en petites équipes.

Parallèlement, les formations continues sont annulées, les remplacements et recyclages ne sont plus possibles et certains détachés sont réaffectés dans les équipes.

Maintien des mentions d’unité

La fin des recyclages, des stages et des immersions ont une incidence sur les 200 heures et les mentions d’unité ou linguistique.

Déjà saisies par le SNCTA, DSNA et DSAC devraient annoncer, à titre exceptionnel, des dérogations nécessaires aux maintiens des mentions.

En cette période de crise sanitaire, le SNCTA est pleinement mobilisé et coordonné avec ses sections pour élaborer les mesures inscrites dans les plans de continuité d’activité. Il apporte tout son soutien aux contrôleurs aériens dans l’exercice de leurs missions de service public.

CDA 0801 2020-03-15 Covid19 (0.1 MiB)

0

LFBB FI—Mesures exceptionnelles COVID19

Compte tenu des dernières évolutions et des circonstances exceptionnelles que nous traversons, le SNCTA demande :

  • La mise en place rapide d’un tour de service adapté à la fois aux impératifs de protection sanitaire des contrôleurs et à la chute du trafic entamée et appelée a s’amplifier. Ce tour de service de crise doit accompagner le CDS dans la gestion de la salle en étant robuste, clair et stable (ressources disponibles notamment).
  • Afin de minimiser les risques de transmission du virus en salle de contrôle, outre les gestes barrière déjà mis en place, ce tour de service devra permettre de limiter les interactions entre les équipes et les agents, par exemple en adoptant des fonctionnements en binôme et en divisant une journée type en 3 vacations et non plus 6. Le tour de service pourra aussi être défini afin de permettre aux agents de ne pas avoir à se restaurer sur place (avec des vacations commençant ou finissant vers midi).
  • Seul le personnel nécessaire à l’écoulement fluide et en toute sécurité du trafic aérien devra être présent en salle de contrôle, quitte à instaurer un système de réserve à distance pour les personnels aptes au service mais pas immédiatement nécessaires.
  • Bien entendu, le SNCTA soutient toutes les mesures d’hygiène élémentaires déjà préconisées. Elles pourraient être amplifiées en proposant des relèves sur des positions différentes de celles déjà ouvertes et en rendant obligatoire la désinfection du matériel en début et fin de poste.

L’objet de ces mesures est de protéger la santé des contrôleurs et de travailler dans le maximum de sérénité possible. La situation est et restera très évolutive. Restons solidaires, professionnels et vigilants.

LFBB—FI Mesures exceptionnelles (0.5 MiB)

0

LFFF FI - Covid 19 Des mesures urgentes nécessaires !

Athis ne sera pas épargné par l’épidémie en cours. Un CHSCT national extraordinaire tenu la semaine dernière a laissé beaucoup de questions en suspend. La DSNA prévoit néanmoins d’augmenter la fréquence de nettoyage des positions de contrôle, y compris en demandant aux contrôleurs de le faire lors de la relève avec des lingettes désinfectantes. Cela relève en effet aussi de notre responsabilité individuelle. Mais encore faudrait-il en avoir en quantité suffisante ! Malgré nos demandes, les gels et lingettes se font rares et sont parfois périmés. Localement nous exigeons en supplément un nettoyage plus régulier des positions par du personnel dédié. 

Nous demandons la diffusion d’une procédure claire à suivre par les agents malades ou proches de malades en y précisant les mesures d’isolement. 

Au delà des gestes de précaution de chacun, limiter les échanges, réunions, stages et immersions semble aussi devenir nécessaire. 

Pour limiter les contacts entre agents, il serait raisonnable de minimiser les effectifs présents en salle et hors salle et d’adapter l’offre de secteurs offerts afin de garantir une continuité de service dans cette situation inédite. Nos pays voisins prennent de telles mesures, sachons être à la hauteur des enjeux. 

Le SNCTA suit de près localement et au niveau national les évènements afin d’établir des mesures claires pour les agents, nous attendons des réponses aux questions légitimes de tous. Les organisations syndicales représentants les personnels doivent être associées aux mesures à prendre pour faire face à cette crise.

LFFF20-0310COVID19 (1.9 MiB)