Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Tag: CT DSNA

0

Flash Info Lyon — Pourquoi je vote ?

CAP ICNA : elle se penche sur les mutations mais… le vote déterminera aussi, à Lyon :

  • la « minorité de blocage » pour les XP : sur les tours de service, le SNCTA continuera à consulter et à suivre l’avis de TOUS les contrôleurs, pas seulement ceux qui adhèrent à sa section ;
  • les commissions de nomination : le SNCTA continuera d’y défendre le critère d’optimisation des carrières, principe moins consensuel que par le passé.

À qui voulez-vous confier les clefs du tour de service et de vos avancements ? À qui voulez-vous confier la représentation des contrôleurs face aux pouvoir publics ? Quelle image voulez-vous donner de votre profession ?

CT DSNA, mais pas que… le vote déterminera aussi la composition du CT local et du CT DGAC.

À qui voulez-vous confier la défense des contrôleurs sur les sujets locaux et au sein de l’ensemble de la DGAC ?

CT ministériel ce CT joue le rôle de chambre d’enregistrement des textes déjà passés en CT DGAC. Mais le vote détermine aussi les moyens de fonctionnement des syndicats.

Donnez aux cellules spécialisées du SNCTA (Césame, retraites, ASAP), ouvertes à TOUS les contrôleurs, les moyens de fonctionner !

En 2018, pour la CAP ICNA, le CT DSNA et le CT ministériel, VOTEZ SNCTA !

20181123 FI Lyon Pourquoi Je Vote (0.1 MiB)

0

Flash Info CRNA EST — CT DSNA : Qui va payer l’addition ?

Thermomètre « risque » qui explose

Alors que l’administration demeure incapable de définir une méthode de calcul des effectifs opérationnels en CRNA, le DSNA a égrainé lors du CT tout un paquet de mesures visant à répondre au problème d’effectif qui s’aggrave et qui ne suffit plus à faire face à un trafic en forte augmentation.

Deux annonces auraient une incidence toute particulière sur les contrôleurs du CRNA-Est :

  • l’objectif d’un effectif cible en 2023 entre 17 et 18 PC par équipe, chiffre quasi-équivalent à aujourd’hui et qui ne prend pas en compte l’augmentation prévue du trafic des 5 prochaines années ;
  • la mise en place d’une politique de limitation des AVE par des méthodes de suraffectation de sorties ÉNAC vers les centres attractifs.

Ces annonces sont tout simplement inacceptables ! La « pax DSNA » consiste depuis toujours à garantir une mobilité géographique suffisante, permettant à terme, d’être affecté vers le lieu de son choix. L’âge de départ en mutation s’est déjà bien allongé, il n’est pas question de restreindre plus encore la mobilité.
Les contrôleurs Rémois n’ont pas à subir les conséquences de la politique aveugle qui a conduit la DSNA dans la situation actuelle.

Le SNCTA a été la seule organisation syndicale à protester contre cette mesure de restriction de la mobilité, parachutée et complètement hors des clous protocolaires. Lors du prochain GT Effectif, le SNCTA s’opposera à tout résultat qui ne préserverait pas les équilibres actuels.

Plutôt que la contrainte, le SNCTA revendique la mise en place d’un mécanisme incitatif de fidélisation, choisi et non pas imposé pour réguler les départs depuis les centres définis comme non-attractifs.

De même, la stratégie d’affectation dans les centres doit être transparente, objective et tenir compte du dimensionnement hors salle. Ce sont les seuls moyens de répondre convenablement aux enjeux d’effectifs des années à venir.

Le droit à la mobilité constitue une ligne rouge absolue de la politique du SNCTA. Si le GT Effectif devait enterrer ce droit, la DSNA en paiera le prix fort.

FI CT DSNA Qui Va Payer L'addition (1.5 MiB)

1

Flash Info — CT DSNA, la valse à trois temps !

danseurs

Le seul point à l’ordre du jour du CT DSNA du 24 mars était la vérification des heures de contrôle. Ce point, unanimement rejeté par les OS lors du précédent CT, était présenté à l’identique aux représentants du personnel.

Encore une fois, c’était le directeur des services de la navigation aérienne qui imposait son rythme, sans écouter l’orchestre qui a, depuis longtemps, changé de tempo.

Petite leçon de danse

1er temps, un petit pas en arrière

Le DSNA ne retire pas ce point de l’ordre du jour (d’ailleurs, d’un point de vue technique, on peut considérer que ce point a été présenté en CT et qu’il peut être mis en application). Il propose une réunion (pas un GT) qui prenne le temps d’étudier le sujet. Juste une réunion, principalement afin que le directeur des opérations puisse mieux expliquer aux représentants du personnel, qui n’ont pas bien compris, les vertus de ce dispositif.

2e temps, un petit pas de côté

Le DSNA notifiera à la DSAC qu’il aura des difficultés à respecter la date butoir du 30 avril. Ainsi faisant, le DSNA espérait-il peut-être aussi diviser la profession et manœuvrer contre le mouvement d’ampleur qui s’annonçait, orchestré par le SNCTA ?

3e temps, un grand pas en avant

Les mesures seront mises en place sans réelle concertation. La DSNA aura joué la montre alors que les tours de service d’été débutent et misera, encore et encore, sur le temps qui passe et les divisions.

Il y a trop longtemps que le contrôle aérien français n’est plus dans le rythme. Le lien est rompu entre les contrôleurs aériens et cette DGAC, adepte de la valse à trois temps, qui s’offre encore le temps de faire des détours… qui plus est pour, au final, aller dans la mauvaise direction !

Les contrôleurs, majoritairement derrière le SNCTA, entendent bien reprendre la main. Et tant pis si, pour ce faire, certains mauvais danseurs doivent faire banquette.

Le SNCTA n’a pas besoin de nouvelles explications sur ce dispositif qui n’a pas été négocié avec les représentants des contrôleurs et qu’il rejette donc en bloc. Il ne participera pas à ces mascarades.

Flash Info — CT DSNA, la valse à trois temps ! (0.5 MiB)

0

Négos : c’est pour aujourd’hui, pas pour demain !

Les modalités de contrôle des heures sont le fruit de l’accord Licence de 2007. Si ce mot d’« accord » a un sens, cela suppose que son éventuelle révision soit à son tour négociée. Il existe des solutions qui permettent d’éviter un flicage pur et simple de la direction. Dans le cadre d’une négociation globale portant sur organisation du travail et sur les responsabilités des chefs de salle et des chefs de tour, le SNCTA est prêt à discuter. Si les pouvoirs publics ne le sont pas avant le 24 mars, ils peuvent se préparer au conflit !

Décompte des heures et des secteurs travaillés

Une remise en cause unilatérale et non négociée de l’accord Licence par l’administration, inacceptable pour le SNCTA.

Les autres points du CT DSNA

  • Le classement des organismes se fait selon un décompte trop imprécis.
  • MNL : la chute
  • Stop aux responsables opérationnels bons à tout faire.
  • Management de la DSNA : nouveau pilote, nouvelles méthodes ?

Retraite et limite d’âge

Aucune décision du Service des Retraites de l’État… Le SNCTA exige une réponse !

RIFSEEP : Louvois BIS ou une simplification salutaire ?

Le Gouvernement veut simplifier le régime indemnitaire des fonctionnaires. Chiche ? Mais le SNCTA pose ses conditions.

CDA n° 731 — Négos : c’est pour aujourd’hui, pas pour demain ! (0.2 MiB)

1

Élections au CT DSNA : les contrôleurs positionnent le SNCTA en haut de la pile !

CT DSNA

Les personnels de la DSNA se sont exprimés : sur 6 006 suffrages exprimés, le SNCTA en obtient 1 629 et la CGT 1 637. L’ensemble des UNSA aligne 1 388 suffrages, Force Ouvrière 703, la CFDT 455 et la CFTC 194.
Le bureau national remercie l’ensemble des personnels qui ont accordé leur confiance au SNCTA. Fort de ce soutien, il mettra tout en œuvre pour porter haut les intérêts de la DSNA.

Voix2014Sièges2011
CGT1 63727,3 %0329,6 %
SNCTA1 62927,1 %0322,5 %
UNSA1 38823,1 %0324,7 %
FO70311,7 %0110,8 %
CFDT45507,6 %0007,9 %
CFTC19403,2 %0004,5 %
Exprimés6 00681,3 %10
Votants6 164
Inscrits7 390

CT DSNA, résumé : on n’avance pas...

Une DSNA dont le SNCTA ne veut pas.

Read more