Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Tag: FABEC

0

Tous en grève !

SMILEY

Suite au préavis de grève déposé par le SNCTA et l’USAC-CGT, la réunion de conciliation de vendredi a échoué.

Alors que le côté inabouti et approximatif du projet est désormais clairement établi, en haut lieu, on refuse d’envisager un quelconque abandon du projet.

Aux arguments de sécurité et de qualité du service avancés par le SNCTA, la DSNA n’oppose que des arguments de crédibilité face à ses partenaires, d’enjeux politiques, de positionnement au sein du FABEC.

Depuis le début du conflit, seuls les contrôleurs ont eu une attitude responsable face à la situation : si un projet ne garantit pas un niveau de sécurité acceptable on ne doit pas envisager sa mise en place.

Dans ce combat pour faire entendre raison à nos décideurs, le SNCTA a fait tout ce qui était possible pour ne pas impliquer nos usagers.

Pourquoi maintenant ?

Pendant la semaine qui vient de s’écouler, les contrôleurs en formation, le bureau national et le bureau de section du SNCTA ont su montrer leur détermination. Argumentaire à l’appui, nous avons ensemble su faire face aux provocations et à de véritables manœuvres d’intimidations de notre encadrement local obtenant ainsi l’annulation de l’ensemble des simulations et la restitution du simulateur à l’instruction.

Pourtant l’administration dans sa recherche agressive des fautifs, a fait pression de manière intolérable sur les contrôleurs engagés individuellement. Certaines limites ont été franchies.

Cette position désagréable ne pouvait donc plus perdurer.

C’est la raison pour laquelle le bureau national et le bureau de section ont pris conjointement la décision de passer à la vitesse supérieure.

Le temps des demi-mesures est passé. Il est temps que l’ensemble de la salle de contrôle s’unisse et montre sa détermination face à cette avancée inéluctable et irraisonnée de notre administration.

Malgré les deux dernières assemblées générales, la pétition de nos collègues de la CGT, les multiples réunions, le DSNA semble vouloir une fois encore tester notre détermination.

Si vous considérez comme le SNCTA que des autorités administratives ou politiques éphémères ne peuvent et ne doivent pas engager unilatéralement la responsabilité des contrôleurs, seuls garants de la sécurité ;

Si vous considérez que l’expertise technique des contrôleurs ne saurait être plus longtemps négligée et particulièrement dans un projet de refonte majeur de nos espaces, ALORS MOBILISEZ VOUS !!

Le préavis

Nous appelons l’ensemble des ICNA affectés au centre régional de la navigation aérienne Est à suivre le préavis de grève déposé par le SNCTA du lundi 23 novembre à la prise de service du matin au samedi 28 novembre à la fin du service de nuit.

Nous rentrons de plein pied dans une période de conflit durable. Les enjeux locaux de ce combat d’aujourd’hui seront les enjeux de notre profession de demain. À l’heure d’une ouverture des négociations protocolaires difficile, c’est à la loupe, que la mobilisation de la salle de Reims sera observée afin de mesurer la force de notre union et de notre résolution.

Ne nous méprenons pas, si la mobilisation du SNCTA face à la mauvaise gestion de ce projet dure depuis des mois voire des années, c’est dans les semaines à venir que tout se jouera.

C’est grâce à notre engagement que nous pourrons enfin etre entendus. Notre mobilisation devra être totale et sans faille afin de faire comprendre aux pouvoirs publics l’ampleur de notre détermination.

En salle, au simulateur ou au bureau : tous en grève !

SL Reims ACC - Tous En Grève ! (557.6 KiB)

0

Incroyable

images greve

Afin de se mobiliser face à la pression inadmissible de l’administration sur les personnes en simulations aujourd’hui, en moins de 2 h, et a l’appel du SNCTA, plus d’une centaine de contrôleurs se sont réunis en assemblée générale.

Avant tout, le SNCTA tenait à remercier les contrôleurs présents à la spectaculaire mobilisation d’aujourd’hui. Malgré le préavis très bref (2 heures), vous avez été plus d’une centaine de contrôleurs à vous joindre en Assemblée Générale à l’appel du Bureau National. Cette démonstration extraordinaire de force et de cohésion a rapidement fait basculer le rapport de force. La pression que souhaitait imposer l’administration a littéralement changé de camp.

Contexte

Cette mobilisation sans précédent est intervenue suite aux méthodes d’intimidation que l’administration a tenté de faire peser sur les contrôleurs en simulations aujourd’hui. Le bureau de section présent à leurs côtés tout au long des échanges de la matinée tenait le bureau national informé en temps réel de la situation. Considérant que la position du chef de centre était intolérable et n’avait que trop durée, l‘ensemble du bureau national a décidé de venir d’urgence à Reims nous apporter son soutien et rencontrer le chef de centre. C’est en attendant l’arrivée du BN qu’une assemblée générale exceptionnelle a été annoncé aux Rémois.

L’assemblée générale

Cette AG fut l’occasion pour l’ensemble du bureau national de ré-affirmer son indéfectible soutien à :

  • la poursuite des moyens engagés pour empêcher la mise en place du projet IP SE phase 2 ;
  • l’action locale (sur les formations E2) initiée dès lundi par le bureau de section, et de factum le soutien aux contrôleurs qui s’engagent à suivre la consigne syndicale.

Le contexte social s’assombrit de jours en jours avec une administration qui n’hésite pas à profiter de l’actualité pour dérouler ses projets. Le SNCTA avait laissé à l’administration plus d’une semaine pour trouver auprès de ses partenaires du FABEC, une sortie honorable. L’accord à l’amiable étant clairement impossible, le SNCTA a pris acte de cette situation de blocage lourde de conséquences.

Dans cette optique, le BN a été contraint de déposer un préavis de grève local qui commencera le lundi 23 novembre à la prise de service du matin jusqu’au samedi 28 novembre à la fin du service de nuit.

Suite à l’assemblée générale, le BN et le BS se sont rendus dans le bureau du chef de centre afin de lui remettre en main propre le préavis de grève, dénoncer son attitude inadmissible vis-à-vis des rémois et lui demander d’y mettre un terme.

En attendant le préavis de grève de la semaine prochaine et afin de montrer notre détermination et notre soutien à nos collègues qui se sont déjà mobilises lors des 2 premières journées de simulations, Le SNCTA appelle les contrôleurs en simulation cette semaine a poursuivre l’action entreprise depuis lundi.

Restez mobilisés : tous en grève !

Préavis local à partir de lundi 23 novembre

SL Reims ACC - Incroyable (292.7 KiB)

0

SWAP : On ne m’écoute pas ! Simulations E2... j’y vais, je me tais !

Bras croisés

Le choc des événements de Paris a conduit le SNCTA à suspendre son préavis illimité.

Si l’actualité nous commande d’assurer sur position le meilleur service possible, le plan de formation SWAP, qui s’inscrit dans sa 2e phase, nous force pour le moment à montrer notre opposition au projet différemment.

Les contrôleurs rémois se sont pourtant prononcés à l’unanimité en assemblée générale contre la mise en place du SWAP.

Le bureau national du SNCTA a demandé à la DSNA l’arrêt immédiat du projet.

Le swap, on n’en veut pas !
Les contrôleurs rémois n’ont rien à ajouter !

Si l’administration tarde à se décider, notre décision est prise : Le SNCTA demande à tous les contrôleurs se rendant aux simulations E2 d’émarger, de s’asseoir au simulateur, et de poser le micro !

SL Reims ACC - SWAP : on ne m’écoute pas ! (943.5 KiB)

0

Motion AG SWAP

Horloge, 2 minutes avant midi, « time to fight »

MOTION COMMUNE SNCTA – USAC-CGT

Malgré les critiques et réserves émises par les experts depuis plusieurs années, les contrôleurs réunis en Assemblée Générale constatent plusieurs manquements graves dans la conduite du projet IP SE phase 2 (SWAP) par l’encadrement local et national. Les contrôleurs, dans leur grande majorité, ont pu constater au simulateur à quel point ce projet ne répond pas aux exigences de sécurité et de performance.

Dès lors, les contrôleurs rémois exigent l’abandon immédiat du projet IP SE phase 2.

Motivés en premier lieu par la sécurité et la qualité du service rendu, en aucun cas, les contrôleurs rémois ne pourraient être tenus responsables de l’échec de ce projet.

En ce jour, les contrôleurs mandatent les Bureaux Nationaux des syndicats qui les représentent à utiliser tous les moyens à leur disposition pour faire aboutir cette revendication dans les plus brefs délais.

La motion est adoptée à l’unanimité moins une voix.

SL Reims ACC - Motion AG SWAP (81.1 KiB)

CT Local à Reims : L’administration deale avec l’USAC-CGT

Avec la complicité de l’USAC-CGT, titulaire de seulement deux sièges, l’administration impose sa gestion des absences pour l’été 2014 en salle de contrôle.

Le SNCTA refuse ces nouvelles méthodes de dialogue social issues du premier protocole signé sans les représentants des personnels opérationnels.

Le SNCTA exige l’ouverture de négociation immédiate pour un accord DSNA et ce avant les premières simulations de formation du projet South-East (SWAP).

LFEE CDA140411 SHORT TERM CONFLICT ALERT (266.5 KiB)

CT DSNA, résumé : on n’avance pas...

Une DSNA dont le SNCTA ne veut pas.

Read more
0

Le Fabec coopératif : une idée de génie ?

Les syndicats de l’ETF (CGT et UNSA) se disputent le succès de leur modèle. Pour les uns, le FABEC ressemble au COOP Model, pour les autres à Concordia. Ce qui est sûr, c’est qu’aujourd’hui le modèle du FABEC ne montre qu’une chose : son inefficacité.

Il paraîtrait qu’on s’autorise à penser dans les milieux autorisés que le FABEC coopératif est une mauvaise 2CV. Alors qu’on nous l’avait vendu comme une superbe Ferrari ! Et pire, le SNCTA le dit à tout le monde ! Mais nous ne nous lasserons jamais de le dire : LA COOPÉRATION NE MARCHE PAS. Qu’on nous donne le nom d’un seul projet FABEC qui fonctionne. Il n’y en a pas !

CDA n° 647 — Le FABEC coopératif : Une idée de génie ? (2.7 MiB)