Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Tag: recat

0

Ridicule

Téléphone SOS sur fond noir

RECAT est mis en service malgré de nombreux problèmes. Cette mise en oeuvre bâclée d’un projet inachevé est un véritable passage en force. Une attitude incompréhensible pour un projet non-urgent qui risque de souffrir longtemps de ne pas être arrivé à maturité. Une prise de risque terrible, car le changement est majeur et les contrôleurs sont très mal formés.

178 - Ridicule Version Web (0.8 MiB)

0

CDG en mutation

CT CDG/LB de décembre : le SNCTA écouté sur de nombreux sujets ! L’organisme semble vouloir enfin donner un cap et créer les conditions de l’avenir pour le 1er aéroport français. Remettre la navigation aérienne au centre des préoccupations passe par la prédominance de l’expertise des contrôleurs aériens dans le processus décisionnel. La réorganisation en marche doit permettre de faire prévaloir la réalité opérationnelle.

CDA LFPG 176 - CDG En Mutation (1.0 MiB)

0

RECAT : formation ou démo ?

On a utilisé les créneaux prévus initialement pour la formation RECAT pour l’essayer. Réel test, opération de propagande ou combinaison des deux, une chose est sûre, le résultat n’est tout simplement pas à la hauteur ! Il n’a de formation que le nom, et ce n’est pas ainsi que les contrôleurs apprendront les nouvelles séparations. Le projet n’est donc pas prêt, faute d’avoir penser sérieusement la formation dès l’origine. Il est grand temps de se mettre au travail, si on ne veut pas découvrir le jour J que personne ne sait faire…

CDA LFPG 175 - RECAT : Formation ou Démo ? (0.8 MiB)

0

CDG 2.0

Choississez votre chemin : échec ou succès

La conduite de projet est défaillante à CDG. Faute de résoudre cette lacune, aucun projet ne peut voir le jour dans de bonnes conditions. À l’aube des changements colossaux de la feuille de route CDG 2020, il faut absolument changer d’approche et définir une méthode qui marche.

CDA LFPG 171 - CDG 2.0 (0.8 MiB)

0

RECAT : Hors sujet

Sans issue

Au mois de décembre 2015, une nouvelle pépite attend CDG : comme pour Grenelle ou cœur de nuit, derrière une idée plutôt pertinente, on nous prépare du grand n’importe quoi.

Le SNCTA refuse la détérioration technique de nos conditions de travail. Nos outils sont obsolètes et nous interdisent les développements technologiques ? Ce n’est pas la faute des contrôleurs. Nos effectifs sont en diminution et on ne pourra donc pas mieux former les contrôleurs ? Ce n’est pas de leur faute non plus. Notre organisation est incapable de mener efficacement un projet d’envergure ? Les contrôleurs font chaque fois le tampon, maintenant ça suffit.

Les ICNA de CDG ont déjà dû gérer DMAN et son avalanche de strips, Grenelle et sa formation bâclée, cœur de nuit et ses procédures ratées, AMAN et son système de calcul vérolé : ils ne feront pas RECAT, le projet hors-sujet.

Cependant, il est dans le sens de l’histoire de faire évoluer les normes de turbulence de sillage et nous ne voyons aucun inconvénient à participer à l’effort national spécifique à CDG, de soutenir Airbus et l’A380. C’est pourquoi, fidèles à nos valeurs et sachant que les intérêts de chacun s’y retrouveront, nous faisons la proposition suivante :

  • RECAT ne sera pas mis en place en décembre, les catégories JHML seront conservées ;
  • en aucun cas RECAT ne sera mis en place sous environnement CAUTRA ;
  • les réductions de turbulence de sillage derrière l’A380 seront adoptées par consigne opérationnelle conformément aux évaluations RECAT ;
  • la QS sera mandatée pour établir des statistiques précises pour mesurer et éclairer les risques de transgression de la norme et leurs implications ;
  • un chef de projet RECAT en charge de coordonner le travail de toutes les subdivisions sera nommé ;
  • les séparations RECAT seront confrontées aux résultats du projet HIRO ;
  • les calculs de gains de capa attendus seront refaits en tenant compte des problématiques de dégagement de piste et notamment en fonction des résultats du projet HIRO ;
  • les calculs de gains de capa attendus seront explicités en détails aux personnels et à leurs représentants ;
  • en fonction de ces nouveaux calculs, la pertinence du projet RECAT sera réévaluée ;
  • si le projet RECAT reste finalement d’actualité, il sera recherché dans SYSAT des solutions techniques pour limiter l’impact cognitif sur les contrôleurs ;
  • une étude de sécurité locale sera menée par une entité indépendante de la subdivision contrôle, en charge de la réalisation et de la subdivision instruction, en charge de la formation. Cette proposition, résultat d’une longue argumentation, n’est finalement que le processus qui aurait naturellement dû être organisé pour un tel projet. Faute de cela, nous constatons une fois de plus que l’incompétence de la DSNA à la conduite de projet persiste et suspectons fortement que les lobbys aéronautiques soient les seuls à prévaloir aux décisions.
Face à ce constat, ne doutez pas que nous mettrons toute la puissance syndicale en œuvre pour défendre les contrôleurs des errances de leurs supérieurs.

Cda LFPG 169 RECAT Hors Sujet (0.8 MiB)