Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte

Tag: rh

0

Assises du transport aérien, la situation vue par les contrôleurs aériens

Les Assises du transport aérien se sont ouvertes le 20 mars 2018 avec pour objectif de mener une réflexion commune à l’ensemble des acteurs du secteur, et ce afin d’améliorer la performance du transport aérien français. Les cinq grands thèmes de ces Assises sont les performances économique, environnementale, sociale, au service des passagers et au service des territoires.

Le 13 avril a lieu la journée concernant la performance de la navigation aérienne, enjeu de la performance économique. Après une table ronde de tous les acteurs dans la matinée, l’après-midi sera consacré à des ateliers autour de trois thèmes précis : « performance opérationnelle du prestataire », « modernisation technique des systèmes » et « efficience économique et tarification ».

Le SNCTA a choisi de participer activement à cet évènement majeur pour y porter la voix des contrôleurs aériens. Il a, dans ce sens, rédigé un livret à l’attention de tous, permettant d’apporter un éclairage sur la situation vue par les contrôleurs. Le SNCTA y défend un service public de la navigation aérienne sûr et efficace. En vue du plan européen de performance (RP3), il y démontre le besoin en effectifs et en investissements dans de nouveaux systèmes techniques de contrôle.

Ce livret s’articule autour de quatre thèmes : le contexte actuel, les moyens techniques, les ressources humaines, ainsi que le rôle des aéroports et des compagnies dans la capacité. Il permet de mettre en lumière les problématiques actuelles rencontrées par les contrôleurs aériens et d’apporter une analyse fine de ces questions en y apportant l’expertise des contrôleurs, acteurs de première ligne de la performance du transport aérien.

Vous trouverez ci-dessous un lien vers ce livret intitulé « Assises du transport aérien, la situation vue par les contrôleurs », qui est un supplément à Conflit dans l’air, la revue du syndicat national des contrôleurs du trafic aérien. Bonne lecture !

Assises du transport aérien, la situation vue par les contrôleurs aériens (9.0 MiB)

0

Flash Info CDG : Équipes à 9 en J2 et J7

Main arrêtant la chute de dominos en bois

Les expérimentations RH sont en place à Roissy depuis bientôt 8 mois. Il va bientôt être temps d’en reparler, ce qui fera l’objet d’un débat à venir et dans lequel le SNCTA prendra toute sa place. 

Force est de constater que ces expés ont permis de faire fonctionner le centre depuis lors avec 12 équipes de 14 personnes, dont 10 présents. Sans elles, soit il aurait fallu contraindre drastiquement le trafic, soit….. les ICNA.

La situation des effectifs reste néanmoins préoccupante et fragile, comme nous l’avons toujours affirmé : les cas d’équipes sous l’effectif nominal vont se multiplier. Lorsque cela se produit en salle les consignes sont claires et le SNCTA a œuvré pour que le GT Capa soit saisi. En revanche, le SNCTA réitère sa demande faite depuis le début des expés de mettre en place un système robuste pour gérer l’armement en-dessous de l’effectif nominal en tour.

La proposition de la section SNCTA est articulée autour des 3 points suivants :

  • il est hors de question de mutualiser les effectifs de tour et ceux de l’approche car ce cadre n’est pas reconnu par la DO et présente une menace sur le travail en équipe ;
  • il est inconcevable, en complément du point précédent, de limiter la formation des QICA en salle alors même qu’on a besoin d’eux en tant que PC pour renforcer les équipes ;
  • le SNCTA prône une gestion opérationnelle de la plateforme en J2 et en J7 depuis la tour centrale avec les capacités adéquates, et soutiendra sans réserve toutes les équipes qui appliqueront cette mesure, afin de garantir la sécurité des vols.

J2 Et J7 à 9 - TOUR CENTRALE (0.6 MiB)

0

Déclaration liminaire au GT organisation RH du 6/04/17

Le SNCTA, par la signature d’un protocole national, s’est, l’an passé, engagé dans un processus visant de manière pragmatique et raisonnée à expérimenter des changements RH dans tous les centres de contrôle qui en éprouvent le besoin.

Le SNCTA, au CRNA-SE, s’est inscrit dans cette dynamique dès cet automne, en acceptant l’ouverture de ce GT ORGA comme une opportunité de travailler sur plusieurs points à éclaircir :

  • l’expression réelle du besoin à évoluer ;
  • les pistes à explorer dans le cadre de l’arrêté de 2002 si besoin, et leurs conséquences ;
  • les pistes expérimentales déterminées dans le protocole si besoin, et leurs conséquences.

Ouvrir un tel GT aujourd’hui sur un changement d’organisation horaire pour l’été 2017 est au mieux une farce, au pire de l’inconscience. Imaginer le voir aboutir en un mois relève de l’amateurisme !
Ce GT ne s’est pas ouvert à temps.
Il est trop tard pour engager aujourd’hui ce chantier et espérer aboutir à l’été 2017.

Le SNCTA déplore que soit imposé un tel calendrier, choix de la DO relayé par le service exploitation et la direction du CRNA-SE.

Devant la volonté de l’administration avec un grand A de mener ce dossier à marche forcée au mépris des contraintes calendaires des agents et des syndicats, rendant impossible une conclusion de qualité, le SNCTA par la voix de ses représentants locaux réaffirme sa volonté de ne pas s’inscrire dans cette démarche pour l’été 2017.

Dans la mesure où le choix d’assurer le statu quo pour l’année 2017 serait finalement fait, il va de soi que le SNCTA participera à ce GT pour tenter de trouver des solutions à moyen terme qui conviennent au CRNA-SE.

L’administration devra par contre assumer les conséquences de ses choix qui iraient à l’encontre du bon sens et qui rendraient contre-productifs les efforts imposés.
Le SNCTA refuse de participer à cette mascarade.

Déclaration Liminaire GT RH (0.2 MiB)

0

Ouvrir un GT en avril pour un changement de tour de service à l’été 2017 ? De qui se moque-t-on ?!

Chronomètre

Les contrôleurs aixois n’ont pas à subir les conséquences de la gestion désastreuse de cette problématique et du calendrier par l’administration, tant locale que nationale.

Le SNCTA refuse toute évolution des tours de service à Aix pour l’été 2017.

GT RH Printemps 2017 - 31 Mars 2017 (1.7 MiB)

0

GT 7 : Épisode final

Une nouvelle version de l’application mobile du SNCTA est disponible.

Pensez à faire la mise à jour en suivant cette procédure un peu particulière.

Le GT 7 — demandé par l’UNSA-ICNA lors des négociations protocolaires — s’est tenu pour la troisième fois ce mercredi 14 décembre en vue de rendre ses conclusions sur les cadres alternatifs aux expés RH… les conclusions sont sans surprise pour le SNCTA mais méritent qu’on s’y arrête.

Nationalement, depuis le début des négociations portant sur le protocole 2016-2019, le SNCTA a placé au coeur de ses préoccupations la gestion de la fatigue des contrôleurs sur un cycle et la sécurisation du travail en équipe. C’est en ce sens que nous avons défendu la réduction de la durée des vacations (8 h 30 max), l’abaissement du plafond du nombre d’heures sur 7 jours glissants (42 h max), l’impossibilité de scinder l’équipe à tout-va, etc.

C’est ce cadre que le SNCTA a défendu comme une possibilité laissée ouverte aux contrôleurs mais ne pouvant s’imposer à la demande de l’administration.

Certains ont choisi de rejeter d’entrée de jeu ce cadre sur lequel le SNCTA a travaillé depuis près de deux ans. Dont acte. Le GT 7 a été ouvert pour trouver un autre cadre permettant d’obtenir la même compensation financière. L’objectif ambitieux était donc de fournir, en moins de trois mois, un travail équivalent à celui effectué par le SNCTA en deux ans. Face à ce défit quasi impossible à relever, nous sommes restés ouverts aux propositions à venir et avons accompagné cette démarche.

La réunion de ce mercredi 14 décembre a scellé le destin de tout cadre alternatif : devant l’impossibilité — pourtant logique — de convaincre l’administration de nous rémunérer sans efforts supplémentaires, l’UNSA-ICNA a finalement abdiqué et quitté la réunion.

Le SNCTA a fortement marqué son opposition au cadre proposé mais est resté par courtoisie vis-à-vis des autres OS voulant défendre un autre point.

Localement à Aix, des effectifs en baisse, un trafic en pleine croissance, des moyens techniques décadents, des incidents de sécurité récurrents…

L’administration se demande comment les contrôleurs parviendront à passer l’été prochain sans HN et sans délais. La position du SNCTA est claire : les contrôleurs aixois ont fait des efforts, depuis des années, avec des tours de service aussi contraignants et capacitifs que possible. Ils n’évolueront que dans une direction qu’ils auront choisie ou ce sera le statu quo.

Il est temps d’avoir un débat de fond sur l’organisation du travail à Aix et sur ce que veulent les contrôleurs.

Conflits Dans L'air N°054 (1.9 MiB)