Tous en grève le 18 mars !

Conditions d’emploi, salaires et services publics en danger, le SNCTA s’associe au mouvement de grève de la fonction publique du 18 mars.

Le SNCTA est pour un service public de qualité qui réponde au besoin des compagnies aériennes.

Ce service ne se construira pas sans les contrôleurs aériens et certainement pas sur le dos de leurs conditions de travail ou de rémunération.

Partout l’administration s’ingénie à inventer et tente d’imposer les moyens alternatifs d’armement des positions de contrôle qui lui permettront ainsi de répondre aux exigences toujours plus élevées des compagnies. Tableaux de service modifiés, fractionnement des équipes, pauses dynamiques, etc.

Dans le même temps, les salaires des fonctionnaires sont bloqués et le système de revalorisation des primes des contrôleurs a été détruit en 2009 lors d’un invraisemblable tour de passe-passe.

Les services de contrôle sont exclusivement financés par les redevances et cela fait bien longtemps que le budget de l’État ne participe plus au financement du service public de la navigation aérienne.

Pour autant, les politiques publiques d’austérité menées par les gouvernements successifs ces dernières années frappent aujourd’hui durement nos activités.

En plus de sans cesse repousser la modernisation de nos systèmes et de contrarier la maintenance ou l’installation de matériels (Gonio, ATIS automatique, etc.), ces politiques dégradent lentement mais sûrement nos conditions de travail.

En janvier dernier le SNCTA obtenait des pouvoirs publics des garanties de ressources pour la DSNA. Ces ressources doivent permettre la construction d’un service public de la navigation aérienne moderne et efficace qui respecte le statut et les conditions d’emploi des agents.

Le 18 mars, défendons notre métier et protégeons notre avenir.

Flash Info — Follow me (0.6 MiB)


Flash Info — Grève le 18 mars (0.7 MiB)

Click to share thisClick to share this