Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se connecter Adhérer

Archive for April 2020

0

LFEE CDA - Le plan de contingence se met en place

Le CRNA Est s’organise pour faire face à la pandémie de Coronavirus tout en maintenant ses missions de service public d’intérêt vital. Le SNCTA fait l’état des mesures actuellement mises en place qui pourront évoluer rapidement selon l’évolution de la situation.

Priorité absolue à la prévention

Ne vous rendez pas au CRNA s’il y a un doute sur votre état de santé ou si vous êtes considérés comme personne fragile (par exemple : femmes enceintes, sujet à l’asthme).

Appliquez et exigez de chacun le respect des mesures barrières. En ce sens, la fermeture du gymnase a été décidée et le SNCTA demande la mise en place de plateaux-repas en soirée.

Si vous côtoyez une personne fragile dans votre foyer, consultez votre médecin traitant pour éventuellement obtenir un arrêt de travail.

Organisation du travail

Dès lundi, dans le cadre du plan de continuité d’activité (PCA), le tour de service de service minimum (sans extension) s’applique.

Actuellement, la demande reste soutenue par les nombreux rapatriements qui s’organisent. L’objectif de l’offre pourra ensuite être réexaminé selon le trafic qui s’effondre et/ou l’évolution de la situation. Faites remonter au plus vite, si ce n’est déjà fait, à votre chef RH-PCA les problèmes de garde d’enfants, en particulier si vous vivez avec une personne du milieu médical.

Des ASA (autorisations spéciales d’absences) seront accordées en fonction. Les personnes fragiles en bénéficient d’office.

D’autres mesures spéciales sont appliquées :

  • les annulations de congés après J-35 seront systématiquement autorisées ;
  • si l’effectif propose plus de 6 UCESO, des PC seront désignés d’astreintes opérationnelles ;
  • les extensions, remplacements et permutations sont tous annulés. Des ASA seront distribuées si le remplacé est dans l’impossibilité de se rendre au CRNA ;
  • l’ensemble des recyclages programmés est conservé. Il n’est plus possible de programmer de nouveaux recyclages. Les HA des contrôleurs recyclant deviennent des astreintes opérationnelles jusqu’à J-1 ;
  • les contrôleurs en formation qui dépendent encore de la subdivision instruction sont mis en ASA ou travaillent à domicile (théorie, mémoire de fin de formation). Ceux affectés en équipes sont gérés par leurs chefs équipe.
Objectif : mieux compartimenter !

Pour le SNCTA, le cloisonnement entre équipes, voire même au sein de l’équipe, doit être renforcée. Il demande la mise en place d’un tour de service adapté qui limite le plus possible les contacts entre les équipes et formulera ses propositions à l’administra-tion.

En attendant, le SNCTA conseille de travailler au sein de l’équipe avec le même binôme durant le demi-cycle.

Formation 4-Flight

La transformation 4-Flight est suspendue pour une semaine le temps de faire le point. Bien que la DGAC lui accorde le même niveau de priorité que la gestion de la salle, la formation ne pourra être maintenue, qu’en étant aménagée. Les mesures de cloisonnement des opérationnels en salle devront également être mises en place pour leur formation.

La section suit attentivement l’évolution de la situation locale et nationale. Elle est en étroite collaboration avec le bureau national et en contact permanent avec l’encadrement.

Devant cet épisode sans précédent, le SNCTA encourage les contrôleurs à anticiper au maximum les difficultés à venir par la prévention, l’organisation et la communication.

2020-03-15 CDA LFEE COVID-19 - Le Plan De Contingence Se Met En Place (0.1 MiB)

0

Mobilité de printemps : pas de postes opérationnels

La campagne de mobilité de printemps aura bien lieu début juillet : les postes seront ouverts début juin et les résultats connus mi-juillet.

Cependant, compte tenu des problématiques de formation liées à la crise sanitaire dans les centres de contrôle, la DGAC a pris la décision de ne pas ouvrir de postes opérationnels. Les postes d’assistants de subdivision et plus largement d’encadrement seront néanmoins ouverts.

Le SNCTA regrette que les circonstances actuelles qui ont effectivement des conséquences sur la formation aient aussi un impact sur la mobilité.

Le SNCTA demande :

  • l’ouverture de postes d’ICA à l’ÉNAC pour assurer les formations prévues ;
  • la prolongation des mandats des contrôleurs de Polynésie française et de Nouvelle-Calédonie qui le souhaitent parmi ceux qui auraient dû postuler en juin pour un retour en métropole ;
  • que la campagne de mobilité d’automne soit avancée en octobre et que les postes ouverts y soient supérieurs à une campagne habituelle.

Une réunion spécifique pour répondre à nos questions aura lieu très prochainement.

Comme les autres personnels, les contrôleurs sont très attachés à la mobilité.

Les réunions du GT Effectifs et du GS 32 heures doivent avoir lieu prochainement.

Le SNCTA s’y assurera que la mobilité prévue avant la crise soit bien au rendez-vous.

FI 2020-04-22 Mobilité de printemps - pas de poste opérationnel (0.7 MiB)

0

ENAC CDA- Pandémie covid-19 et fermeture physique de l’ENAC

Deux semaines après l’annonce du gouvernement de fermer les écoles et les universités françaises, conduisant à l’interruption dans l’urgence des formations en présentiel à l’ENAC, et alors que cette situation devrait durer encore au moins trois semaines, il est temps de faire un point sur la situation et de commencer à explorer les possibles modalités de la reprise.

Où en sommes-nous ?

Malgré une France contrainte à vivre en confinement, le SNCTA reste actif et vigilant, ce qui nous permet de vous annoncer les mesures suivantes :

Mention d’unité (MU)

Pour les MU arrivant à échéance avant le 15 novembre 2020, une autorisation provisoire d’exercice (APE) est octroyée jusqu’à cette date si la MU n’a pu être renouvelée.
Les contrôleurs concernés effectueront leurs QCM, ECP et ECL dès que possible.
Les stages FSAU, PPS et FH annulés à cause du Covid-19 et ne pouvant être reprogrammés, pourront être remplacés par des supports électroniques.
Les autres « manquements » sont traités au cas par cas et peuvent nécessiter un relâché : 200 heures (ou 100 heures pour les ICA), occurrences, absence d’exercice pendant plus de trois mois consécutifs…

Mention linguistique (ML)

Les contrôleurs dont la ML arrive à échéance avant le 31 décembre 2020 et dont les stages, cours ou immersions ont été annulés, prorogeront leur ML par
simple réalisation d’une ECL, indépendamment du nombre d’heures suivies dans le cadre du PIFA.

Aptitude médicale

La majorité des aptitudes médicales arrivant à échéance avant la fin du mois de juillet sont prorogées de 4 mois, sans aucune démarche.
Attention : les aptitudes soumises à des limitations, autre que le port de lunettes ou de lentilles, sont traitées au cas par cas par le médecin évaluateur.

Formations en cours

Les stages transfo annulés n’empêcheront pas les AVE de commencer leur formation dans leur nouveau centre. Un support théorique en ligne est à l’étude.

Arrêts maladie et jour de carence

Le jour de carence est supprimé pour tous les arrêts maladie à compter de l’entrée en vigueur de la loi d’urgence votée le 22 mars 2020. Sur ce point, le SNCTA a demandé à la direction des opérations que le jour de carence soit supprimé avec effet rétroactif à compter du début de la crise sanitaire. La DO s’est engagée à l’oral à faire le nécessaire dans ce sens.

Pour toute question, inquiétude ou besoin, n’hésitez pas à contacter :
Le niveau national : covid19@sncta.fr ou votre équipe locale : enac@sncta.fr

Quelles sont les activités maintenues par l’ENAC ?

Bien que toute formation pratique sur simulateur soit impossible durant la période de confinement, l’école est loin d’être inactive. De nombreux agents se sont configurés dans l’urgence en mode télétravail et mettent déjà tout en oeuvre pour que la reprise se fasse dans les meilleures conditions possibles et que le temps perdu soit minimal pour les élèves, enseignants et instructeurs.
Ainsi :
Toutes les tâches pouvant être télétravaillées le sont, à tous les échelons de l’école et du département ;
Tous les cours pouvant être donnés à distance sont effectués en visioconférence par les enseignants et les vacataires de l’ENAC ;
De nombreuses soutenances (par exemple les mémoires des MCTA16B) vont se faire par visioconférence dans les prochaines semaines ;
Un soin particulier est apporté au suivi de nos élèves et à la nécessité de garder le contact avec eux, encore plus avec ceux qui se retrouvent isolés ;
Tous les départements de l’ENAC impliqués dans la formation de nos futurs collègues font preuve d’une inventivité, d’une réactivité et d’une adaptabilité remarquables afin de continuer la délivrance des cours et de tenter de limiter les conséquences de cette crise.

Ne restez pas isolés : les agents de la division FP peuvent rester en contact de façon informelle, façon salle café du second, par le biais de l’équipe Teams qui vient d’être créée. N’hésitez pas à passer y faire un tour !

Et demain, comment et dans quelles conditions allons-nous reprendre ?

Même s’il est encore trop tôt pour pouvoir imaginer une date de reprise de l’activité en présentiel à l’ENAC, nous savons d’ores et déjà que cette reprise demandera des efforts à tous les niveaux afin de minimiser les effets de cette interruption.
Les conditions exceptionnelles que nous traversons demandent déjà, et continueront à demander, un engagement de chacun pour permettre un redémarrage efficace de notre école.
À la suite de l’adoption de la loi d’urgence du 22 mars 2020, nul doute que des mesures en termes d’horaires, de temps de travail ou de gestion des congés seront mises en place. Nous ne doutons pas que les personnels sauront les accepter, dans les limites du raisonnable car ces mesures devront évidemment respecter les cadres légaux mais devront également assurer un traitement équitable pour chaque agent.

 

Le SNCTA reste à vos côtés et à votre service en ces temps perturbés. Il demandera à ce que la reprise de l’activité du département en présentiel se fasse dans des conditions négociées avec ses représentants. Il veillera alors à ce que les notions d’équité et de solidarité entre les agents ne se résument pas à des postures, mais que chacun se tienne prêt à certains sacrifices nécessaires au bien de tous.

CDA 24 ENAC 2020 (0.2 MiB)