Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se connecter Adhérer

Archive for January 2021

0

Flash Info LFPG — RO Hors-site : sens opérationnel, zéRO !

 

Combien de temps dure une RO hors-site?

4h30. Elle commence 1h30 avant le début de la vacation et se termine 3h après le début. C’est bien connu, les incidents, problèmes RH ou météorologiques n’arrivent jamais après.

Quel est mon statut en RO hors-site? Puis je vaquer à d’autres occupations? Et si j’habite à plus d’1h30 du site?

La RO hors-site n’est pas une RO « à la maison », il n’y a aucune obligation à rester chez soi. De nombreuses réponses restent cependant inconnues de la DSNA en ce qui concerne un éventuel accident pendant la RO hors-site, et notamment en cas de trajet d’un agent habitant à plus d’ 1h30 de CDG.

A quoi correspond ce décompte de 0,5 jours dans le compte-temps ?

D’après l’arrêté RO, l’administration semble penser qu’en cas de non rappel, les 4h30 de la RO hors site sont du temps de travail. N’étant plus rappelable après 3h il faut cependant poser un équivalent de demi-récup. Tout en ayant prévu de travailler potentiellement sur toute la vacation… On dit merci qui?

Pure invention comptable, dans l’unique but de troquer une obligation de ne pas travailler contre récupération, tout en devant rester disponibles jusqu’au jour J, les ICNA sauront apprécier à sa juste valeur cette délicate attention.
Ni une astreinte, ni du travail, la RO hors-site est une ineptie du droit français, qui ne protège pas les agents.

LFPG — FI RO Hors-site (0.1 MiB)

0

LFRR Flash Info — RO : recyclages non digérés !

Avant les recyclages se faisaient sur la vacation choisie par l’agent (hors recyclages dirigés liés aux XP qui étaient valorisés par la prime associée).

Aujourd’hui l’administration met des contraintes supplémentaires en limitant le nombre de recyclages simultanés sur une même vacation (limitation à la création de 2 RO).

L’administration met en porte à faux les recycleurs. Au delà du premier, leurs recyclages impliquent qu’un agent de l’équipe soit mis en RO et que ce dernier voit donc le cas échéant son compte temps débité.

Créer une tension salle/hors salle semble être le nouveau jeu de l’administration car accueillir un recycleur sera dorénavant une contrainte pour l’équipe recevante.

Non contente d’attaquer le professionnalisme des ICNA l’administration choisit en plus, au travers d’une soupe indigeste, de créer des tensions entre agents et de compliquer pour les recycleurs le maintien de leur MU. Croit-elle vraiment que le futur se fera sans et contre les ICNA ?

LFRR FI RO Détachés (0.6 MiB)

0

FI LFEE RO - Tout va bien, rien n'est prêt

Les réserves opérationnelles s’appliqueront donc de force, malgré l’opposition unanime des syndicats en CT DSNA après un report et deux votes unanimes CONTRE, et en CT local après un report, un boycott et un vote unanime CONTRE.
Dès le 17 février, les réserves opérationnelles exceptionnelles cesseront et le compte-temps s’imposera à tous les PC de la salle. Ainsi chaque RO « hors site » sans rappel fera l’objet d’un débit de 0,5 récupération. Chaque agent placé en RO « site » effectuera une formation (stage, simus…) compris à l’intérieur de sa vacation initiale sans que le compte-temps ne soit affecté.
Mais rien n’est prêt !
Maigre inflexion d’une note où les contraintes sont à sens-unique, le service a l’obligation de fournir à J-45, la liste des formations compatibles avec la RO « site ». Alors que ce délai est déjà largement excédé, aucune formation de ce type n’a été proposée aux équipes. Les formations de reprise au trafic, ou les journées d’anglais proposées sur OLAF par exemple, entrent dans le droit d’absence et ne sont donc pas compatibles avec la RO. Les équipes attendent la liste des activités compatibles avec la RO « site » pour pouvoir s’organiser !

Une disposition transitoire doit s’appliquer pour ne pas prélever 0,5 récupération tant que le service ne remplit pas ses obligations. Les formations qui peuvent être compatibles doivent être adaptées sans tarder et les créneaux de simus concédés, proposés aux équipes. Le SNCTA ne tolérera pas que l’on impose dans un mois, des récupérations négatives à la pelle alors que le service n’a pas travaillé. À moins que cela ne soit le but ?

2021-01-18 FI LFEE RO - Tout Va Bien, Rien N'est Prêt (0.7 MiB)

0

LFPG Flash Info — Activités non dérogatoires

Activités non dérogatoires, la roulette russe de la récup’

AVANT LA RO

GT, commission, formation hors PCU sur un jours de repos: 1 RCP valable 1 an

Formation continue, anglais: Forfait de 6 VRO 3 RCP

Trop facile ?

AVEC LA RO

Si une activité DEROGATOIRE est effectuée sur un jour de repos : 1 RCP ou 1 demi RCP valable 3 mois, en fonction de la durée de l’activité

Si une activité NON DEROGATOIRE est effectuée sur un jour de repos : 1 RCP ou 1 demi RCP, en fonction de la durée de l’activité, directement intégrée dans le compte temps et donc perdue dès que celui-ci est négatif.

Le service estime non dérogatoire les stages FC, MCCT, CDQ, les formations ILF/parrains, les visites médicale, les AREX, les réunions CDQ…

Seule l’activité dérogatoire permet de garantir la juste reconnaissance du travail des contrôleurs aériens en équipe en dehors de leur cycle de travail. En limitant le nombre d’activités dérogatoires, l’administration risque de voir les contrôleurs aériens en équipe se désinvestir des GT, commissions et autres projets. Il est encore temps de corriger le tir !

LFPG — FI Activités Dérogatoires (0.2 MiB)

0

Flash Info LFLL - Réserves opérationnelles : le chef SNA s'auto-proclame chef de tour

L’un des piliers du dispositif de « réserves opérationnelles » c’est le besoin en vacations (BV). Ce besoin est fixé, en principe, à 9 par jour et par équipe.

Sauf que ce chiffre de 9 est théorique : le chef SNA-CE peut décider de le modifier à la hausse ou à la baisse, jusqu’à J-3. Autrement dit, l’armement opérationnel échappe désormais aux chefs de tour. Il sera décidé en amont par le chef SNA-CE, lequel n’a aucune expérience pratique du contrôle.

À partir du 17 février, le service fournira en outre le nombre N de secteurs supposés être ouverts, jour par jour. En cas de regroupement conduisant à un armement inférieur à N-2, des « explications » sont susceptibles d’être demandées au chef de tour. 

Avec la mise en place des « réserves opérationnelles », le chef SNA-CE assume de « reprendre en main » (sic) notre fonctionnement opérationnel et dépossède les chefs de tour d’une grande partie de leurs prérogatives de gestion de l’opérationnel.

2021-01-19 FI LFLL Like A Boss (0.6 MiB)

0

LFRR Flash Info — RO : CDS un métier d’avenir ?

Le jour J, l’administration aura donc décidé du nombre de PC dont le CDS disposera et dont il n’aura connaissance qu’à la prise de son service.

En cas de nécessité de rappel, obligatoire dans certains cas, le CDS DEVRA pour pouvoir le faire

  • Vérifier qui est en RO et pas en congés.
  • Vérifier quel agent est sur site et lequel ne l’est pas.
  • Vérifier sur quel créneau il peut rappeler cet agent. Possible seulement pendant l’activité de celui-ci pour une RO sur site, par exemple de 8h00 à 10h00 pour l’un mais de 13h00 à 15h00 pour l’autre.
  • Vérifier où l’agent se trouve et comment le joindre: chez lui, sur un téléphone pro, au simulateur, dans une salle qui peut changer en temps réel, car fonction du nombre des participants et du respect de la jauge.
  • Calculer quand l’agent pourra être disponible selon la situation de chacun : 30 mn ? 45mn si l’agent n’a pas mangé ? 1h30 ?

Tout ça en cas de situation dégradée ou imprévue…

L’administration affiche clairement, via un dialogue social à l’arrêt, le manque de considération qu’elle a pour les ICNA. Dans ce contexte, qui peut croire qu’en cas de soucis la responsabilité du CDS ne sera pas engagée… L’administration croit-elle vraiment que le futur se fera sans et contre les ICNA ?

LFRR FI RO CDS 2 (0.7 MiB)

0

Flash Info LFLL – La réserve opérationnelle "hors site" (ROH)

Quand le chef SNA-CE estimera qu’il y a « trop » de contrôleurs inscrits au tableau de service, et qu’il n’aura pas prévu d’activité sur site, il placera les contrôleurs « surnuméraires » (d’après lui) en RO « hors site ». Dans ce cas, le contrôleur doit rester joignable entre 1h30 avant le début de sa vacation et jusqu’à 3h après le début de la vacation. 

Avec la mise en place des « réserves opérationnelles hors site», le chef SNA-CE peut imposer à un contrôleur qu’il estime « inutile » de ne pas aller au travail même si ce dernier le souhaite, tout en lui imposant de rester joignable « si besoin ». Et, cerise sur le gâteau, en lui débitant 0,5 REC (ou JRH).

2021-01-15 FI LFLL Explications ROH (0.5 MiB)

0

Flash Info LFLL – Réserves opérationnelles : ROH et ROS

Quand le chef SNA-CE estimera qu’il y a « trop » de contrôleurs inscrits au tableau de service, il placera les contrôleurs « surnuméraires » (d’après lui) en RO. Ces RO pourront être soit « sur site » soit « hors site ». Mais les conditions ne sont pas du tout les mêmes.  

En CT, le chef SNA-CE n’a pas souhaité s’engager à fournir des activités sur site pour les contrôleurs. Aucun engagement sur le développement de simulations pour assurer le maintien des compétences ou sur l’accessibilité aux cours d’anglais, alors que toutes les immersions sont annulées.

Le chef SNA-CE préfère préparer la reprise en vidant les compteurs de récup des contrôleurs plutôt qu’en assurant le maintien de leurs compétences pratiques.

2021-01-15 FI LFLL ROH Et ROS (0.5 MiB)

0

LFPG FI — Activités compatibles avec la RO, incompatibles avec l'expertise

Avant la RO

En cas de réunion ou de formation sur une
vacation : le contrôleur était sorti du tour
de service. Trop facile ?

Avec la RO

Si l’activité est compatible RO, et que ses horaires sont inclus
dans ceux de la vacation, le contrôleur sera placé en « RO sur
site », rappelable jusqu’au jour J pour contrôler sur sa vacation
à la place de l’activité, même si elle a commencé.

En cas de rappel effectif, la formation ne sera pas réalisée,
ou l’expertise du contrôleur ne sera pas prise en compte,
comme si elles n’étaient soudainement plus nécessaires…

Le SE estime pour l’instant compatibles : Anglais, tout GT, CFU, réunion CDQ, SSE, MCCT, séminaire CA/CT, AREX, certaines simus PBN…

La DSNA a délégué à l’organisme la mise en place de la liste des activités incompatibles RO.
Alors que la RO vise à « traiter les éventuelles surcapacités avérées », comment
justifier la mise en péril de formations et de l’expertise des contrôleurs en réunion ?

LFPG — FI Activités Compatibles (0.3 MiB)

0

Flash Info COM TS — Une licence pour les agents de la Vigie trafic !

Le règlement européen 2020/1234 cadre désormais les exigences imposées aux organismes chargés de la prestation d’AMS (Apron Management Services), donc à la Vigie Trafic de CdG. Il vient amender le règlement existant 2014/139 et est censé entrer en vigueur en mars 2022. 

Lors de la 1re réunion du Pacte de reprise (PdR) qui traitait notamment de la licence ANSO (Air Navigation Service Operator), le SNCTA avait fait part de ses doutes de voir mélanger cette problématique franco-française à celles des exigences imposées par l’Europe. Lors du CT DO de décembre 2020, il avait revendiqué la création d’une licence ad hoc, différente de la licence ANSO. 

Les planètes s’alignent puisque cette semaine, lors de la 2e réunion du PdR relative à ANSO, toutes les organisations syndicales rejoignent le point de vue du SNCTA et le DO, lui-même, charge ses services de travailler sur le sujet en parallèle de ceux à mener pour la licence ANSO. 

Les exigences décrites dans le règlement EU, de plusieurs ordres, traitent, entre autres, de :

  • formation initiale et formation sur position en vue de l’obtention d’une qualification ;
  • formation continue périodique et contrôle d’aptitude (à intervalles maximum de 12 mois) ;
  • compétences linguistiques (exigence de niveau 4) et formation linguistique périodique ; 
  • obligation de remonter tout évènement, incident ou accident (dans un délai de 72 heures) ;
  • mise en place d’une politique de « culture juste » ;
  • mise en place d’un système de management intégré (SMI) ; 
  • activité surveillée par la DSAC ;
  • sécurité entre exploitant d’aérodrome, organisme AMS et prestataire de navigation aérienne.

Le SNCTA est satisfait de voir que les travaux liés à l’application du règlement 2020/1234 vont être lancés par la DO dans un cadre approprié. Il sait la lourdeur d’une telle tâche et, via sa COM TS, il accompagnera les agents de la Vigie Trafic dans cette « aventure ».

2021-01-28 FI COM TS Licence VT (1.8 MiB)

Pages:123