Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se connecter Adhérer

Archive for August 2021

0

Flash Info — Toutes les récupérations enfin sorties du compte-temps

Un an et demi de ténacité, de conviction et de contestation sociale : voilà ce qu’il aura fallu, dans un contexte de crises inédites, pour que la DSNA entende l’opposition du SNCTA et de la profession qu’il représente.

Dans les trois derniers mois, le SNCTA a enfin obtenu l’exclusion du compte-temps de l’ensemble des récupérations :

  • en juin 2021, de nouvelles expérimentations sont négociées contre vents et marées et débouchent sur la première pierre : l’exclusion des récupérations associées. Par analogie, le SNCTA l’élargit aux vacations complémentaires et aux organismes individualisés concernés ;
  • durant l’été 2021, il achève sa démonstration qu’un modèle perdant-perdant n’est profitable ni pour la DSNA, ni pour les contrôleurs aériens. Les JRH et les récupérations associées aux réunions sont également exclus pour préserver la performance et l’investissement individuels au bénéfice du collectif.

Ainsi, aucune récupération ne sera désormais absorbée par le compte-temps,fait largement décrié depuis juin 2020. Parallèlement à cette avancée majeure, le travail continue : la DSNA entend définir des modalités de dépôt associées à ces récupérations (dépôt libre, sur période de moindre trafic, à la place de réserves opérationnelles, etc.). Si de telles modalités ne sont en soi pas nouvelles, le SNCTA veillera à trouver un équilibre gagnant-gagnant.

Le SNCTA poursuit activement les négociations
jusqu’au CT DSNA du 24 septembre.

FI 2021-08-30 BN Toutes Les Récupérations Enfin Sorties Du Compte-temps (0.7 MiB)

0

Flash Info — Cas contact familiaux : une première réponse apportée

La gestion des cas contact au sein de la DSNA  a déjà fait l’objet de discussions houleuses au cours de l’année 2020 pour définir une procédure « cas contact » conciliant enjeux sanitaires et opérationnels.
En plein cœur de l’été, les annonces gouvernementales sur la gestion des cas contact ayant un schéma vaccinal complet ont redistribué les cartes à la DSNA.

Le SNCTA dénonce l’absence de concertation  durant les congés estivaux de la DGAC (sic), ayant laissé les salles de contrôle dans l’incompréhension et livrées à elles-mêmes alors qu’elles connaissent leur pic d’activité !

En particulier, le SNCTA défend depuis près d’un mois  une gestion spécifique des cas contact « familiaux » présentant, par définition, une probabilité supérieure de contamination à domicile. Du fait, notamment, de la promiscuité liée à l’ergonomie des positions de contrôle, l’impact sur la  sérénité en salle de contrôle est palpable partout sur le territoire.

Dans l’attente de la réunion prévue le 31 août et à titre conservatoire, une réponse favorable est enfin apportée par la DSNA,  à l’aube de la rentrée scolaire :

  • les cas contact familiaux n’exerceront pas sur une position de contrôle ;
  • ils seront isolés soit à leur domicile, soit dans un bureau individuel en fonction de l’avis médical rendu ;
  • en l’absence d’avis médical, ils seront isolés à leur domicile.

Le SNCTA souligne cette étape tenant compte des risques liés au sanitaire et aux facteurs humains. Les discussions doivent se poursuivre pour adapter les mesures gouvernementales à la filière contrôle.

FI 2021-08-26 BN Cas Contact Familiaux - Une Première Réponse Apportée (0.6 MiB)

0

Flash Info — Envie de se former ? Vous avez des droits

Chaque fonctionnaire dispose d’un droit à se former tout au long de sa carrière. L’ensemble des droits acquis est versé sur son compte personnel d’activité (CPA) consultable sur le site officiel moncompteformation.gouv.fr.

On acquiert des droits de 2 façons :

  • le compte personnel de formation (CPF) est crédité en fonction de l’activité professionnelle, à raison de 25 heures maximum par an dans la limite de 150 heures ;
  • le compte engagement citoyen (CEC) est crédité, sous forme d’euros, en fonction de l’engagement citoyen (service civique, réserve de sécurité civile, réserve militaire, activité de bénévolat,…), plafonné à 720 €.

Tout contrôleur peut demander à utiliser les droits accumulés sur son CPA dans le cadre : 

Elles peuvent être prises en charge partiellement ou totalement par la DGAC jusqu’à un plafond de 2000 € par projet.

Pour faire valoir vos droits ou pour plus d’informations,

contactez asap@sncta.fr

FI ASAP 2021-08-25 ASAP Envie De Se Former - Vous Avez Des Droits V1.0 (0.9 MiB)

0

Flash Info Provence - Après la pluie...

Jeudi 22 juillet 2021 un tournant favorable pour Marseille Provence ?

Le DSNA et le DO, venus rendre visite aux représentants des personnels du SNASSE, ont sans nul doute pris la mesure de l’urgence de doter le centre de contrôle de Marseille Provence du Nouveau Bloc Technique promis depuis des années.

Déjà alerté sur ce dossier porté en CT DGAC par le SNCTA, objet d’un courrier au DGAC et souligné par plusieurs FI «PROVENCE» lus à tous les niveaux décisionnels, le DSNA affiche aujourd’hui sa volonté de trouver le financement de la phase 1 (comprenant la construction de la salle d’approche et de la salle technique).

Conscient du besoin de reconnaissance de leur engagement durant cette période de crise sanitaire et de la nécessité d’apaisement suite à la crispation du dialogue social, le DSNA a salué le professionnalisme des contrôleurs aériens Il souhaite établir un dialogue de qualité dans la durée et s’engage à revenir à la rencontre des personnels.

Le DSNA affiche trois objectifs majeurs pour l’avenir de la navigation aérienne haut niveau de sécurité, efficacité opérationnelle et modernisation technique. Ces dossiers exigent un retour à un climat apaisé, à Provence ils nécessitent, en outre, des avancées significatives sur le dossier du NBT.

Si le discours est encourageant, il est urgent qu’il se traduise en actes. RDV est pris fin août pour le financement du NBT.

FI 2021-07- 23 LFML - apres la pluie (0.2 MiB)

0

Flash Info — Télétravail : un double discours

télétravail

Lors du CT DGAC du 9 juin, la DGAC a tiré les enseignements de la crise sanitaire en matière d’efficacité du télétravail. Elle élargit ainsi son accès à tous ses personnels, sans restriction par rapport aux possibilités offertes par les textes de la Fonction publique. À tous les personnels, vraiment ?

À contre-courant, la direction des opérations (DO) restreint la politique DGAC en imposant une limitation du télétravail à 12 jours par an pour certains contrôleurs hors-salle détenteurs d’une mention d’unité. Une interdiction injustifiable est même décrétée pour les détachements courts !

Le SNCTA dénonce cette vision du « monde d’avant » qui :

  • ne reconnaît pas l’adaptabilité dont ont fait preuve les contrôleurs hors-salle lors de la crise sanitaire pour assurer pleinement leurs tâches et faire progresser les projets ;
  • déresponsabilise les encadrements locaux dans la gestion de leur service en leur imposant des limites relevant normalement du « contrat de confiance » qu’ils doivent établir avec leurs personnels et le collectif de travail (charte du télétravail) ;
  • nie les enjeux environnementaux et sanitaires en multipliant les déplacements domicile-travail, en particulier en région parisienne.

Un retour d’expérience est prévu en janvier 2022 pour faire évoluer le télétravail à la DO : la politique DGAC doit s’appliquer aux contrôleurs !

Si le SNCTA salue l’ouverture de la DGAC au télétravail, il regrette qu’elle se soit arrêtée aux portes de la DO qui démontre une nouvelle fois, son manque de considération pour le travail effectué par les contrôleurs depuis le début de cette crise sanitaire.

FI 2021-08-09 Téléravail - un double discours (0.6 MiB)

0

CÉSAME Info — CMCNA : des avancées pour les contrôleurs

Le comité médical du contrôle de la navigation aérienne (CMCNA) est la plus haute et dernière instance officielle pour exercer un recours à l’encontre d’une décision médicale impactant la Licence des contrôleurs.

Le SNCTA et sa cellule CÉSAME, spécialisée dans le suivi et conseil relatifs aux problématiques médicales des contrôleurs, ont œuvré pour obtenir une amélioration des textes régissant le CMCNA et leur mise en conformité avec la réglementation européenne en vigueur suite à un arrêt maladie, une disponibilité ou un congé maternité.

Outre ce point, les modifications votées en CT DGAC le 9 juin 2021 conduisent également à :

    • l’extension des possibilités de recours aux candidats aux concours, aux élèves et aux stagiaires, en plus des contrôleurs qualifiés ; 
    • un doublement du délai de recours suite à une décision médicale, qui passe de 15 jours à 1 mois. Ce délai reste très court, n’attendez pas pour vous faire conseiller par la cellule CÉSAME !

Les décisions médicales sont déterminantes dans la carrière des contrôleurs. Besoin de conseil ou d’assistance sur ces sujets : contactez la cellule CÉSAME : cesame@sncta.fr

FI 2021-07-30 CMCNA - Des Avancées Pour Les Contrôleurs (1.2 MiB)

0

Flash Info CDG — La formation initiale une nouvelle fois victime du dispositif RO

Le service exploitation avait créé au printemps une « shadow salle IFR » au simulateur, regroupant PC et stagiaires. Avec un trafic faible et des BV bas, un grand nombre de PC pouvait alors y participer.

Avec la remontée du trafic et en prévision des congés d’été, le SNCTA avait alerté du risque que les PC ne puissent plus fournir les effectifs nécessaires au bon fonctionnement de ces simulations sur leurs jours de travail, étant nécessairement sur le TDS.

Les contrôleurs étaient prêts à s’investir au simulateur sur leurs jours de repos mais l’administration a une nouvelle fois nié leur expertise, pourtant évidente, et a refusé de reconnaitre l’activité “simulateur” comme dérogatoire.

Lasse, depuis le début de l’été, la subdivision instruction se retrouve à jongler avec le peu de détachés disponibles pour combler les trous ou à devoir annuler des créneaux de simulateur au détriment de la formation initiale et de l’entrainement des quelques PC présents. L’obstination du service va jusqu’à mettre en péril un stage ARR1 dont les renforts nécessaires ne sont toujours pas pourvus…

Le service montre une nouvelle fois que la formation et le maintien de compétence des contrôleurs ne sont pas sa priorité. Une fois de plus, les impératifs opérationnels se heurtent aux bas calculs politiques de l’administration, qui ne souhaite visiblement pas assainir le climat social de CDG.

LFPG — FI La FI Victime De La RO (0.1 MiB)

0

Flash Info CDG — Fin de l'armement à la pointe, début des problèmes

Après avoir maintenu des BV trop bas tout le mois de juin occasionnant de nombreux dépassements de capacité, le service a décidé de remonter au BV stratégique de 10. C’est le maximum que peut garantir ce tour de service, et pourtant, 2 positions en salle restent structurellement fermées H24.

Suite à la répétition du 14 juillet de ce jour, il a été nécessaire d’ouvrir 12 positions en salle, occasionnant un dépassement du nombre de secteurs ouvrables, malgré l’abattement de capacité de 20% déjà publié par le service, faute d’avoir préparé la reprise.

Après l’avoir méprisée depuis plus d’un an, le service se réfugie derrière la seule expertise des contrôleurs pour espérer faire passer le trafic. Bien trop occupé avec des considérations plus politiques qu’opérationnelles, le service a laissé de nombreuses questions sans réponses et la sécurité est aujourd’hui mise en jeu.

Il reste moins de 48h pour assurer la sécurité du trafic le 14 juillet. Des mesures de gestion de salle assurant le non dépassement des 10 positions ouvrables doivent être actées.
Le TDS n’est pas à la hauteur des enjeux de la reprise. Les dépassements de capacité réguliers inciteront-ils le service à discuter de l’armement en salle d’approche ?

LFPG — FI Fin De L'armement À La Pointe, Début Des Problèmes (0.2 MiB)