Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se connecter Adhérer

Author: Section_Brest

0

CDA Brest — CT du 19/05/20 : Le PCA laisse place au PRA.

Malgré la crise sanitaire le CRNA-O a su répondre présent pour assurer la mise en place du Plan de Continuité d’Activité (PCA). Il est temps maintenant d’accompagner le Plan de Reprise d’activité (PRA). Plus largement ce CT était l’occasion de traiter les sujets qui vont rythmer notre vie dans les mois à venir.

Campagne de détachement : des besoins identifiés à ELECTRA et à l’instruction.

La liste des postes à pourvoir lors de la campagne de détachement 2020/2021 a été présentée aux OS. 

Le SNCTA a insisté sur le fait que le succès de la reprise de l’activité sera conditionnée par la capacité du centre à faire fonctionner le simulateur. Les élèves, les assistants de Subdivision, les ACDS mais également les PCs en salle que ce soit pour maintenir leur MU ou se préparer à la reprise du trafic en ont besoin crucial. C’est en ce sens que le SNCTA demandait 2 détachés pour venir renforcer l’équipe ELECTRA et des instructeurs en plus afin de créer de nouvelles simulations et pouvoir les faire tourner alors que la DSAC vient de valider la possibilité d’effectuer une partie des tests PC en simulateur. Pour ELECTRA le service n’en ouvrira qu’un mais un renfort sera apporté pendant 6 mois par un instructeur. Le SNCTA a donc demandé à ce que 2 postes d’instructeurs soient à pourvoir dès le mois de Juillet (dont l’un pour remplacer un départ en mutation) afin de profiter d’un été où la salle peut se le permettre. L’administration a reconnu la pertinence de la demande et y répond favorablement en ouvrant ces 2 postes pour une durée de 19 mois (juillet 2020 — janvier 2022) comptant pour 24 mois.

Le CRNA-Ouest doit se donner les moyens de répondre à la demande de formation, ceci sera un facteur déterminant pour les affectations à venir.

Pour rappel il est demandé dans un premier temps aux agents en cours de détachement, en poste depuis moins de 1 an, s’ils veulent effectuer une seconde année. Une fois les réponses collectées, la liste des postes vacants sera mise à jour et les agents en salle pourront alors postuler. Ces derniers sont départagés selon les critères habituels lors de la commission ad hoc. Rappelons que le SNCTA a déjà constaté des erreurs les années précédentes dans le calcul de l’indice de départage. Nous ne pouvons qu’inciter chaque agent à vérifier que les données le concernant soient exactes. Si vous avez la moindre question sur votre carrière n’hésitez pas à contacter un membre du bureau de section (notamment sur l’indice de départage) ou plus largement la cellule ASAP du SNCTA.

CDS : un poste à pourvoir

L’administration a décidé d’ouvrir au moins 1 poste de chef de salle. De plus, le CT a acté, conformément à la NDS correspondante, que dans le cas où aucun candidat ayant fait ou étant à la FMP ne postulerait, le nombre d’agent maximum pouvant être retenu et n’ayant jamais été ACDS serait de 1. Cet agent serait alors prioritaire pour la FMP.

ACDS : du nouveau dans le fonctionnement 

La note de service présentée en CT propose un retour à 16 ACDS. Le SNCTA a pris acte de cette volonté de l’administration qui, au vu des prévisions de trafic pour l’année à venir considère qu’il n’est pas nécéssaire d’un point de vue opérationnel de conserver 18 ACDS. Par contre le SNCTA a tenu à mener de son coté une étude minutieuse sur l’évolution des carrières au CRNA/O pour vérifier que le fait de réduire le nombre de poste ne ralentissait pas l’accès des agents au grade d’ingénieur en chef. Celle-ci montre que l’ensemble des FMPistes des dernières années, et des années à venir sont et seront déjà chef d’équipe avant leur arrivée à la FMP.

PRA : présentation de la déclinaison locale du PRA national

La présentation du PRA a été faite par le chef de centre qui dans un premier temps a tenu à insister sur les principes dans lesquels il avait été établi : prudence et progressivité. Sur le plan sanitaire le SNCTA l’a repris page par page et a proposé des amendements en séance qui ont été acceptés.

En ce qui concerne les recyclages, l’administration a proposé que ceux-ci se fassent sur des créneaux de 2h en fin ou début de vacation. Cette mesure avait été avancée par l’administration lors des négociations protocolaires. Bien que cela ait été utilisé lors du passage à EEE, la problématique nous semble différente aujourd’hui. Pour le SNCTA, cette mesure nécessite une réflexion au niveau de la gestion du temps de travail et repos lors de l’alternance entre temps en SUB et temps en salle de contrôle. C’est pourquoi nous nous sommes opposés à ce dispositif mais la section locale a proposé une solution alternative: que les détachés, assistants de sub et experts opérationnels prennent la place d’une équipe entière sur une vacation identifiée de semaine comme cela se fait dans d’autres centres (l’équipe initialement prévue devenant alors secours chaud).

Si la médecine de prévention ne reprend pas avant le 1er Juillet, la médecine à norme, quant à elle, pourra reprendre dès que les liaisons aériennes reprendront avec Air France. Le Dr Picard prévoit donc, si possible en Juin, de venir une semaine complète, pour tenter de rattraper le retard. Le SNCTA, localement et nationalement, a alerté plusieurs fois l’administration sur la situation critique du CRNA-Ouest en ce qui concerne les visites médicales à norme. Bien que, depuis l’été dernier, nous avions réussi à obtenir plus de créneaux, le retard pris nous semble véritablement compliqué à absorber. Quand aux cotés pratiques, le SNCTA a souhaité une attention particulière sur les mesures sanitaires liées aux matériels utilisés (cabine audiogramme , ECG , …)

D’autre part, en nous appuyant sur la recommandation du Recovery Plan d’Eurocontrol de baisser les monitoring values, nous avons souhaité discuter de la pertinence de conserver l’XP duration qui a été mise en place peu de temps avant le confinement. Notre volonté a toujours été et restera de protéger les agents. En effet, la salle de contrôle n’a pas eu le temps de s’approprier ces nouvelles valeurs. Le service décide de conserver cette expérimentation car elle permet une meilleur adéquation entre le nombre d’avion sur le secteur et la courbe affichée. Cependant, une information sera faites auprès de la salle de contrôle, et plus particulièrement envers les CDS et ACDS, pour sensibiliser aux évolutions de la méthode de travail (décision de dégroupement/regroupement) qu’impliquent ce changement à l’aune de la  perte d’expérience liée a la baisse de trafic.

Le CHSCT local du 9 Juin permettra de dresser le bilan de ces mesures et le cas échéant de proposer des inflexions en fonction des consignes qu’elles soient gouvernementales ou de la DSNA mais aussi pour prendre en compte les remarques qui remonteraient de la salle de contrôle.

Le SNCTA n’acceptera pas le maintien des mesures supplémentaires de flexibilité non négociées au delà de la crise.

Quelle sera le bilan de cette crise?

Comme pour le PCA, la section locale SNCTA a su être proactif dans l’établissement du PRA en cherchant à obtenir une certaine visibilité pour les agents tout en répondant aux demandes légitimes de l’administration de pouvoir adapter l’offre à la demande de trafic à venir. C’est pourquoi elle a proposé depuis le début de la crise des TDS évolutifs et capacitif ainsi que les mesures sanitaires de protection afférentes afin de protéger la santé des agents.

Afin d’être le plus agile possible et de répondre à l’intérêt général la section locale SNCTA a su accepter certains fonctionnements inhabituels mais ceux-ci ne peuvent aucunement devenir la nouvelle norme. À ce titre le SNCTA s’inquiète de voir l’administration centrale demander des bilans de toutes les mesures exceptionnelles qui ont été mises en place durant cette crise. Ceci s’ajoute à l’annonce déjà faites de la volonté d’enlever aux ICNA tous leurs JRH (ce qu’on appelle les compensatoires au CRNA-Ouest). Cette mesure vexatoire semble incompréhensible lorsque l’on sait que le nombre de présent en salle de contrôle, même lorsque l’ensemble des droits à absences sont remplis, permettra de répondre largement à la demande. 

Ce CT de printemps marque la reprise de la vie au CRNA/O. Bien que de nombreuses inconnues demeurent, la section locale SNCTA restera attentive à ce que les mesures exceptionnelles qu’elle a accepté lors de cette crise sans précédent restent exceptionnelles. Le SNCTA est conscient que les efforts sont nécessaires cependant certains piliers ne peuvent être balayés sous prétexte de crise sanitaire.

LFRR CDA 10 (0.2 MiB)

0

Breizh Info — L’heure de la consultation a sonné

Urne et enveloppes bleues
  • Suite à son entrevue avec la DO, le chef de centre nous a annoncé la tenue d’un CT le 7 juin prochain.
  • À l’ordre du jour, le nouveau tour de service (et le tableau d’absences associé) qui sera applicable au CRNA-Ouest à compter du 4 septembre 2017 et jusqu’à fin mars 2019.
  • Au vu du calendrier très serré et conformément à ses engagements, le SNCTA proposera une alternative au projet de l’administration ; il organisera une consultation des personnels à partir du 29 mai, et invite, une nouvelle fois, les autres OS à se joindre à lui.

Proposons, votons, avançons.

Breizh Info — L’heure de la consultation a sonné (0.4 MiB)

0

Nouveau tour de service. Consultation : mode d’emploi (bis)

Une nouvelle version de l’application mobile du SNCTA est disponible.

Pensez à faire la mise à jour en suivant cette procédure un peu particulière.

Le chef de centre a annoncé que le prochain CT local se déroulera le 1er février prochain avec, à l’ordre du jour, la mise en place d’un nouveau tour de service au CRNA-Ouest. Plus de report possible ! Comme il s’y était engagé, le SNCTA organisera donc une consultation entre le 23 et le 31 janvier afin de recueillir l’avis des contrôleurs.

Conformément à ce qui avait été décidé lors du GT GPSC du 3 novembre dernier :

  • ne pourront être présentés au vote que les projets officiellement validés par l’administration lors du prochain GT GPSC du 20 janvier. Pour cela, les projets devront être totalement finalisés et comprendre a minima un tour de service, un tableau d’absences associé, et toutes les mesures complémentaires prévues (vacations complémentaires, recyclages dirigés, règles de dépôt de congés, tour de service « grève »…) ;
  • l’ensemble de ces documents sera alors affiché en salle de contrôle afin que tout le monde puisse les consulter avant le vote ;
  • le vote se fera à la majorité absolue donc pas de 2nd tour si une proposition fait plus de 50 % au premier tour ;
  • pourront voter tous ceux qui ont une mention d’unité valide, les stagiaires, et les inaptes temporaires ;
  • pourront voter par procuration uniquement les personnes en congé maternité, congé parental, congé maladie, disponibilité, ou celles qui sont en vacances (ou en remplacement officiel) entre le 23 et le 31 janvier (partiellement ou en totalité). Les personnes concernées devront pour cela se rendre au service exploitation à partir du 10 janvier afin de remplir leur procuration. Chaque personne ne pourra être détenteur que d’une seule procuration.

Au-delà de toute considération syndicale, le choix d’un nouveau tour de service est avant tout un choix personnel. Le SNCTA estime que ce choix doit être partagé par le plus grand nombre et œuvre en ce sens depuis le début. Il invite donc à nouveau les autres organisations syndicales à se joindre à cette consultation.

1er tour : du 23 au 26 janvier
2nd tour : 27, 30 et 31 janvier
Horaires du bureau de vote : 10 h – 12 h 30 / 14 h – 16 h

LFRR CDA n° 017 — Nouveau tour de service. Consultation : mode d’emploi (bis) (0.1 MiB)

0

Tour de service au CRNA Ouest : où en est-on ?

Une nouvelle version de l’application mobile du SNCTA est disponible.

Pensez à faire la mise à jour en suivant cette procédure un peu particulière.

Le GT7 chargé d’étudier des alternatives aux expérimentations décrites dans le protocole s’est réuni pour la troisième fois le 14 décembre. Ce GT devait être conclusif. Il n’en a rien été. Voici donc un compte-rendu de la semaine passée.

Nationalement

L’UNSA ICNA a quitté la table des négociations au bout de 25 minutes, reconnaissant enfin que les idées mises sur la table lors du GT7 précédent étaient inacceptables.

Dès leur présentation le 24 novembre, l’ensemble des autres organisations syndicales avaient d’ailleurs dénoncé ces cadres alternatifs, source d’individualisation et de fatigue, dans lequel l’UNSA-ICNA avait annoncé vouloir « voir comment les propositions de tour de service des sections locales UNSA pouvaient y rentrer ».

Les autres organisations syndicales signataires du protocole (SNCTA, CFDT, FO) ont fait le choix de rester, notamment la CFDT qui souhaite à présent rentrer dans un autre cadre alternatif multipliant les vacations complémentaires.

Les discussions vont donc continuer pendant les prochains jours et devront avoir abouti avant le prochain GT7 prévu le 17 janvier.

Localement

Le chef de centre a annoncé que le prochain CT se tiendra le 1er février avec à l’ordre du jour le vote sur un nouveau tour de service et son tableau d’absences associé.

Il a également annoncé que, dans le cadre d’une consultation des personnels, l’administration ne proposera aucun tour de service en son nom lors de celle-ci. En revanche, en cas d’échec d’un accord lors du CT, l’administration a annoncé reconduire « pour un an le tour de service actuel assorti d’une baisse d’un congé, voire plus sur certaines périodes… » ( le service ne nous a, pour l’instant, pas fourni de document précis) ; ce nouveau tour de service ainsi que son tableau d’absences sera mis en place le 1er avril 2017.

Favorable à ce que les contrôleurs disposent du plus grand choix possible, le SNCTA repousse donc la consultation à après le 17 janvier. Mais il regrette le faible délai entre le vote en CT de ce nouveau tour de service et son application au 1er avril, générateur d’inconfort pour les personnels de la salle de contrôle, et dû à une administration et des organisations syndicales bien tardives à se mettre au travail.

Le SNCTA organisera une consultation entre le 23 et le 31 janvier 2017. Il invite une fois encore toutes les autres organisations syndicales qui le souhaitent à s’y associer.

LFRR CDA n° 016 — Tour de service au CRNA Ouest : où en est-on ? (0.1 MiB)

0

Breizh Info — GT7 et tour de service à Brest : quel moment pour le choix ?

Nœud de routes dans le brouilard, panneaux interrogatifs
Une nouvelle version de l’application mobile du SNCTA est disponible.

Pensez à faire la mise à jour en suivant cette procédure un peu particulière.

Le temps du changement. On le sait depuis longtemps, notre tour de service évoluera en 2017. Les contrôleurs ont besoin de savoir suffisamment à l’avance quel sera leur nouveau tour de service afin de pouvoir prendre leurs dispositions.

La question de la consultation des PC ne fait plus débat pour le SNCTA : le choix d’un nouveau tour, dans un contexte local particulier, doit dépasser les dogmes et les clivages syndicaux.

Quels choix auront les PC ? La question reste ouverte. Face au tour de l’administration, il n’y a que le tour du SNCTA qui soit validé… pour le moment. Les autres OS ont jeté l’éponge ou veulent mener une négociation au sein du GT7 pour proposer un cadre innovant valorisé. Le SNCTA veut laisser le temps à ceux qui travaillent d’offrir une autre perspective aux PC. Encore faut-il que ce ne soit pas du temps perdu, du temps qui nous fera défaut pour anticiper et nous organiser, du temps qui manquera aux équipes pour se configurer et gérer leur fonctionnement.

Lors du premier GT7, aucune nouvelle proposition n’a été présentée. Lors du second GT7, l’administration avancera ses pistes… Elles pourront peut-être susciter un intérêt chez certains. Cela permettra-t-il d’aboutir à un accord pour le troisième GT qui aura lieu le 14 décembre ? Le SNCTA ne peut pas l’exclure et priver ainsi, pour quelques jours, les PC du CRNA-Ouest d’un choix potentiel.

Le report : Le SNCTA veut bien décaler la consultation à après ce troisième GT. Mais il ne faut pas que cela fasse perdre du temps aux PC : il faut que toutes les OS s’engagent à en suivre le résultat, qu’elles aient présenté un tour ou pas, sans attendre le CT que le service devra aussi accepter de repousser. Autrement, ce ne serait que du temps perdu inutilement.

Le SNCTA est d’accord pour repousser la consultation, si les autres OS acceptent de suivre le choix de la majorité des PC. Dans l’intérêt des contrôleurs, y sont-elles prêtes ? En tout cas, le SNCTA est à leur disposition pour en parler !

Le SNCTA annule sa participation à l’AG du 28 novembre.

BI 2016-11-24 — GT7 et tour de service à Brest : quel moment pour le choix ? (0.4 MiB)

0

Nouveau tour de service — Consultation : mode d’emploi

Une nouvelle version de l’application mobile du SNCTA est disponible.

Pensez à faire la mise à jour en suivant cette procédure un peu particulière.

Le 3 novembre dernier, le GT GPSC a fixé les dates et les conditions de la consultation des ICNA sur un nouveau tour de service. Voici donc quelques précisions.

Une consultation à l’initiative des OS

L’administration a tenu à rappeler certains points importants :

  • cette consultation est organisée par les organisations syndicales qui le souhaitent, l’administration apportant uniquement une aide logistique afin que le vote s’effectue dans de bonnes conditions (liste des votants, mise à disposition du matériel de vote, présence d’un assesseur garantissant un vote en toute transparence…) ;
  • ne pourront être présentés au vote que les projets officiellement validés par l’administration lors du prochain GT GPSC du 25 novembre. Pour cela, les projets devront être totalement finalisés et comprendre a minima un tour de service, un tableau d’absences associé, et une description précise (nombre, modalités…) de toutes les mesures complémentaires prévues (vacations complémentaires, recyclages dirigés, règles de dépôt de congés, tour de service « grève »…). À ce jour, le projet du SNCTA est le seul à avoir été validé ;
  • l’ensemble de ces documents sera alors affiché en salle de contrôle afin que tout le monde puisse les consulter avant le vote.

Actuellement, seuls la CGT et le SNCTA ont annoncé en GT GPSC leur volonté d’organiser cette consultation ; l’UNSA-ICNA et la CFDT, interrogés directement, n’ont pas souhaité s’y associer.

Dates de la consultation

Le GT GPSC a fixé les dates de la consultation en essayant de prendre en compte plusieurs contraintes :

  • permettre au GT7 de se réunir à nouveau avant le prochain GT GPSC (le GT GPSC ayant été décalé pour cette raison) et donc avant la consultation afin d’aboutir éventuellement à une proposition de cadre alternatif ;
  • faire la consultation avant les vacances de Noël (comme cela avait été annoncé il y a plusieurs mois) afin de permettre à chacun de prendre ses dispositions avant la mise en place de ce nouveau TDS fin mars ;
  • proposer une consultation sur un nombre de jours assez important afin que le maximum de personnes puissent venir s’exprimer sur un sujet aussi important.

Les dates de la consultation ont donc été fixées :

  • 1er tour : 1, 2 et 5 , 6 décembre ;
  • 2nd tour (éventuel) : 8, 9 et 12, 13 décembre.

Modalités du vote

  • le vote se fera à la majorité absolue (donc pas de 2nd tour si une proposition fait plus de 50 % au premier tour) ;
  • pourront voter tous ceux qui ont une mention d’unité valide, les stagiaires, et les inaptes temporaires ;
  • pourront voter par procuration sur un (deux) tour(s) de vote uniquement les personnes en congé maternité, congé parental, congé maladie, disponibilité, ou celles qui sont en vacances (ou en remplacement officiel) sur l’ensemble du (des) tour(s) de vote concerné(s). Les personnes concernées devront pour cela se rendre au service exploitation à partir du 15 novembre afin de remplir leur procuration. Chaque personne ne pourra être détenteur que d’une seule procuration.

Et après ?

À l’issue du vote, l’administration organisera un CT afin de faire valider (ou pas !) par les représentants du personnel, le choix issu de la consultation.

En effet, deux cas de figure se présenteront :

  • soit un projet entre dans le cadre expérimental défini par le protocole (ouvrant ainsi droit à compensation financière). Dans ce cas, pour être officiellement mis en place, il ne devra pas être refusé en CT par plus d’un tiers des représentants des ICNA en CT local ;
  • soit un projet n’entre pas dans ce cadre expérimental. Dans ce cas, les règles classiques de vote en CT s’appliquent : lors d’un premier CT, le texte présenté par l’administration est validé, sauf opposition de l’ensemble des organisations syndicales. Si tel est le cas, un second CT est convoqué : l’administration peut alors faire passer le texte qu’elle veut, l’avis du CT étant consultatif.

Dans le cas présent, l’administration a annoncé qu’elle soutiendra le projet qui aura obtenu la majorité des voix à la consultation organisée auprès des personnels.

C’est également le cas du SNCTA : le SNCTA a annoncé en GT GPSC qu’il acceptera le résultat de la consultation et qu’il ne s’opposera donc pas au projet plébiscité par la majorité, quel que soit ce choix.

Au-delà de toute considération syndicale, le choix d’un nouveau tour de service est avant tout un choix personnel. Le SNCTA estime que ce choix doit être partagé par le plus grand nombre et acceptera de suivre le résultat de cette consultation.

Réunions d’information TDS Salle H36
Lundi 14 novembre 14 h
Vendredi 18 novembre 9 h 30
Jeudi 24 novembre 9 h 30
Lundi 28 novembre 9 h 30

AG CGT / SNCTA amphi
Lundi 28 novembre 14 h

Consultation des personnels
1er tour : 1, 2, 5 et 6 décembre
2nd tour : 8, 9, 12 et 13 décembre

LFRR CDA n° 015 — Nouveau tour de service — Consultation : mode d’emploi (0.1 MiB)

0

Suite GT effectifs

Conditions de travail dégradées

Absence de recrutement

Toujours plus d’efforts

Vous en avez assez ?

Vous êtes fatigués ?

Vous êtes en colère ?

Alors faites vous entendre !

Tous en grève le 26 janvier

com usac/sncta greve 26/1 (0.1 MiB)

0

Résultats GT effectif

Propositions
SNCTA UNSA CGT Adm.
LFRR 24 15 37 14
LFBB 24 14 12 07
LFEE 24 00 32 16
LFMM 24 33 24 12
LFFF 24 20 32 12
LFPG 24 20 24 18
LFPO 10 08 04 02

Au cours de ce GT effectifs, le SNCTA a refusé de jouer le jeu de l’administration qui consiste, à travers les propositions de chaque OS, à cautionner sa gestion calamiteuse des effectifs à la DGAC.

Le SNCTA ne peut rester sans réaction alors que :

  • aucun plan de recrutement n’est discuté ;
  • aucune revalorisation des salaires et des retraites n’est étudiée ;
  • le décret CIT n’est pas paru dans les termes acceptés par le cabinet pendant la conciliation de juillet 2015.
Pour toutes ces raison, le SNCTA appelle à la grève tous les contrôleurs mardi 26 janvier.

Breizhinfo 23 01 2016 (1.4 MiB)

0

GT effectifs ICNA 2016 : que l’administration prenne ses responsabilités !

Cela fait plusieurs années que la productivité du CRNA-Ouest est très bonne au regard de la moyenne de l’hexagone. Cela fait plusieurs années que les OS alertent l’administration sur les conséquences d’une baisse des effectifs ; l’été 2015 leur a, hélas, donné raison par la quantité catastrophique de délais générés.

L’administration est la seule responsable de cette dégradation de la qualité de service.

Les personnels, eux, ont largement fait les efforts nécessaires. Les indicateurs le prouvent :

  • un I1 à 0,63 en juin et septembre et 0,66 sur les mois d’été !
  • un PR / PD irréprochable approchant les 0,9 !
  • 80 % des régulations posées au taux max ou même au-dessus !
  • de nombreux dépassements du nombre déposé d’UCESO, imposant aux agents de réduire leur temps de pause pour faire face aux pointes de trafic.

Les organisations syndicales représentatives des ICNA du CRNA-Ouest dressent un bilan et une prospective de ce qui pourrait arriver d’ici à fin décembre 2019 (date à laquelle les derniers affectés du GT effectif 2016 devraient être qualifiés) :

Départs
Il y aura 19 départs en retraite en salle de contrôle. Il y aura aussi 4 années de mutation avec une moyenne de 6 par an (moyenne des années précédentes, sachant qu’il y aura 8 départs en retraite dans l’encadrement local, qui ont des chances d’être pourvus par la salle) donc en tout, au minimum 24 ICNA de moins en salle.

Au total, à partir de maintenant, il y a théoriquement 43 personnes qui partiront d’ici 2019.

Arrivées
26 personnes sont en cours de qualification ou bientôt affectées, 4 ont été formées depuis la fin de l’été 2015. 30 ICNA viendront renforcer l’effectif en salle d’ici 2019.

Conclusion
Pour 2019 nous aurons 43 – 30 = 13 PC en moins en salle.

En affectant 13 ressources au GT effectif du 19 janvier, on maintiendrait l’effectif PC d’aujourd’hui, qui, au vu des chiffres de cet été, est déjà bien insuffisant.

Rajoutons à cela une augmentation annoncée de trafic de 4 % pour 2016, une tendance géopolitique pérenne accroissant les flux gérés par le CRNA-O, la création d’une 4ème couche qu’il faudra bien armer, l’accroissement du nombre de détachés pour faire face au déficit d’effectif dans les services, l’impact de l’évolution du trafic océanique (dédoublement des routes océaniques, vols random en augmentation, transats low cost…)

L’administration sait pertinemment qu’une UCESO supplémentaire demande 1 PC en plus par équipe. Pour ne pas reproduire la contre-performance de l’été dernier, il faudrait donc 25 ressources pour augmenter le nombre d’UCESO d’une unité, 37 pour 2, 48 pour 3…

À l’administration centrale d’établir la péréquation entre les ressources humaines et les objectifs de performance du centre.

Pour le CRNA Ouest, pas d’AG, ni de motion pour faire reconnaitre nos besoins : les chiffres factuels suffisent amplement !

GT Effectifs ICNA 2016 Vf (0.3 MiB)

0

Tour de service

À travers ce Breizh info, le bureau de section tient à rappeler à tous (adhérents, non-adhérents, administration) la position défendue par le SNCTA sur une éventuelle évolution du tour de service au CRNA Ouest.

Localement, pour le SNCTA :

  • pas de nouveau tour de service sans un cadrage national pour le négocier ;
  • Priorité en cette fin d’année au basculement sous EEE.
Le SNCTA refusera tout gain de productivité supplémentaire sans contreparties pour les contrôleurs.

Breizh Info 23 11 2015 (0.9 MiB)

Pages:123