Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se connecter Adhérer
Flux RSS de cette catégorie

Budget DGAC

RP2 : AG à Bordeaux le 23 janvier

Il faut aujourd’hui dire STOP à cette vision simpliste qui met en danger l’avenir de notre profession et de l’ensemble des corps de la DGAC.

Il faut aujourd’hui que la CE et son commissaire aux transports, Siim Kallas, ancien apparatchik sous l’URSS devenu fervent libéral, réorientent leur politique de construction du ciel unique.

Il faut que les objectifs de performance soient réalistes et réalisables.

C’est là tout l’objet de la semaine de mobilisation.

Venez débattre nombreux à l’AG du jeudi 23 janvier, 9 h 30, dans l’amphithéâtre !

2014-01-16 Conflidentiel (0.5 MiB)

Redevances, le nerf de la guerre

Sans moyens pour entretenir ou développer les outils indispensables au contrôle, la DGAC :
‣ Retarde les investissements
‣ Continue de dégrader la compétitivité de la DSNA déjà bien mise à mal
‣ Creuse toujours plus sa dette (365 M€ en 5 ans)
‣ Dégrade les conditions d’emploi des contrôleurs et détruit tout espoir d’amélioration pour cette décennie

Évolution des redevances

Avec une masse salariale représentant plus de 50 % du budget, et des investissements inévitables, quel poste sera d’après vous amputé ?

La pression sur les personnels ne fait que commencer !

Avec une baisse des coûts de 5,1 % par an, qui d’après vous sera en mesure de gagner cette guerre ?

Et si, au lieu d’augmenter la dette, on augmentait le taux de redevance ?

La dette de la DGAC est aujourd’hui de 1,2 milliard d’euros. Elle s’est accrue sur la période 2009-2013, de 41 % par rapport à 2008 !

Évolution des dépenses d'investissement

Nos concurrents du FABEC n’ont pas attendu RP2 pour investir et se moderniser !

Extrait d’un rapport du Sénat (novembre 2013)

« La modernisation des systèmes de navigation aérienne constitue un impératif pour permettre à la France de faire face au défi technologique posé par la construction de l’Europe du contrôle aérien et les évolutions de productivité du secteur. […]

Le besoin de renouvellement et de modernisation est évalué à environ 265 M€ par an. Or la période 2008-2011 s’est caractérisée par un sous-investissement difficilement soutenable à long terme, qu’illustre le graphique suivant. »

Le SNCTA revendique une augmentation forte du taux de redevance nécessaire au maintien et au développement des futurs outils des contrôleurs.

Un taux à 75 € apporterait 160 M€ supplémentaires par an à la DSNA ! (le taux allemand est de 77,47 €)

Communiqué de presse

Le SNCTA attend du gouvernement qu’il détermine, pour la navigation aérienne française, sur la période  2015-2019, le montant des ressources qu’il entend garantir au contrôle aérien français.

Ces ressources devront permettre à un système de contrôle en pleine mutation technologique de faire face aux enjeux techniques et humains nécessaires à la performance de la navigation aérienne.

1401 Communiqué de presse (0.1 MiB)

RP2 : vers une semaine de grève !

Le SNCTA ne considère plus les correspondances successives de notre ministre coécrites avec ses homologues allemand puis italien et espagnol… ou autres, comme une réponse suffisante aux projets de démantèlement de la DSNA programmés par la Commission. Si, comme il se plait à l’écrire régulièrement, notre ministre est convaincu du bien fondé de nos revendications, alors il revient à l’État d’assumer fermement ses positions en renvoyant la Commission dans l’espace qu’elle n’aurait jamais du quitter, celui des marchés.

Semaine d’action du 27 au 31 janvier
Ensemble pour notre avenir
et nos valeurs

CDA n° 702 — La dance européenne des ministres (0.4 MiB)

Électricité, autoroutes, timbres, contrôle aérien... Cherchez l'intrus !

Comparatif inflation-redevances

RP2 : ça ne va pas mieux !

Réuni le 12 décembre, le Comité national du SNCTA a rejetté une fois de plus fermement les objectifs de performance RP2 annoncés par la Commission européenne. Le lobby inacceptable des compagnies aériennes amène aujourd’hui les technocrates de Bruxelles à proposer aux États une régulation qui conduira au démantèlement rapide des ANSP européens. Read more

Budget DGAC : Qui veut gagner des millions ?

Les inquiétantes prises de position de notre directeur

Le directeur de l’aviation civile appelle de ses vœux une baisse des charges pesant sur les compagnies, et prône « un partage différent du surplus économique ». À l’heure où des compagnies aériennes hyperactives sur le front de la baisse de leurs charges envoient des armées de lobbyistes à Bruxelles sur RP2 et emboitent, en France, le pas de la « révolte fiscale », l’empathie de notre DG envers les compagnies nous interpelle. Il ne faudrait pas qu’elle préfigure l’annonce d’une stagnation ou d’une hausse, uniquement symbolique, des redevances navigation aérienne. Read more

RP2 ou le jeu de massacre !

CDA n° 696 — RP2 ou le jeu de massacre ! (0.4 MiB)

Pages:12345