Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se Connecter / Créer un compte
Flux RSS de cette catégorie

Communiqués du BN

0

Flash Info — Remise en cause du mode de prorogation des licences : ce sera NON !

Non

Le protocole 2013 aurait pu être l’occasion de traiter, par la négociation, les problématiques touchant aux conditions d’emploi des contrôleurs et notamment aux aspects licence. La direction générale et les pouvoirs publics ont alors préféré ignorer les spécificités de nos métiers et ont fait le choix de signer un protocole d’accord avec trois syndicats qui disposent tout juste de 28 % des suffrages des ICNA.

Comment dès lors accepter la remise en cause des conditions de prorogation des licences telle que l’imagine aujourd’hui notre administration sous prétexte d’audit EASA ?

Toute remise en cause est aujourd’hui inacceptable à plus d’un titre :

  • parce que ce que demande l’administration entre en contradiction avec l’accord « Licence » signé en 2006. Celui-ci stipule que le décompte des heures est effectué sur la zone globale de compétence et qu’il doit rester confidentiel ;
  • parce que la DSAC a agréé les procédures actuelles de prorogation des licences et que les règlements, sur ce point, n’ont pas évolué depuis 2006.

La DSAC est-elle l’autorité de surveillance compétente en France ou n’est-elle qu’une courroie de transmission de l’EASA ?

Si le SNCTA est toujours prêt au dialogue et à la négociation, il refusera de la manière la plus ferme toute tentative unilatérale de remise en cause des accords signés. Vouloir imposer aux contrôleurs de nouvelles contraintes hors de tout espace de négociation provoquera immédiatement un conflit social d’ampleur.

Mesdames et messieurs les décideurs, vous n’avez pas voulu négocier avec les contrôleurs en 2013, ne leur déclarez pas la guerre !

Négociez en 2015 !

Flash Info — Remise en cause du mode de prorogation des licences : ce sera NON ! (0.5 MiB)

0

Nous sommes Charlie

Je suis Charlie
La démocratie, c’est l’affirmation du principe de liberté et du principe d’égalité. Tuer ceux qui promeuvent ces principes, c’est vouloir tuer la démocratie.

Face aux idéologies qui visent à asservir les êtres humains, nous devons affirmer toujours plus fort et porter toujours plus haut nos idéaux, pour que vivent nos démocraties dans le respect des opinions et des différences. En ces jours douloureux, nos pensées vont à ceux qui sont morts et à leurs proches. Ils sont morts parce qu’ils voulaient rester libres, ils sont morts pour la liberté d’expression comme d’autres sont morts pour la liberté syndicale.

Ensemble, faisons que vive leur idéal qui est aussi le nôtre.

Le SNCTA invite tous les contrôleurs à poste ou non à s’associer par la pensée à la minute de recueillement national dans la limite des contraintes opérationnelles.

0

Flash Info — Un métier, une réflexion, un accord

Conviction - Travail - Mobilisation - Persuasion - Négociation - Accord

Le 5 septembre, après plusieurs bilatérales cet été, M. Jean-Michel Vernhes a piloté une première réunion plénière de la Mission RP2 confiée par le ministre en juin dernier à la demande du SNCTA et confirmée par le nouveau secrétaire d’État.

Comme le SNCTA l’a voulu, cette mission consiste en une série de discussions permettant d’examiner les ressources et les moyens disponibles sur le plan technique et sur celui des ressources humaines.

Cette réunion a permis un état des lieux précis des effectifs ICNA d’ici à 2020 et une projection sur le volume et la structure du trafic pour les cinq ans à venir.

Au-delà des constats et des prévisions, le ministre a souhaité que soit définie une vision partagée des enjeux. Pour que cela soit possible, le SNCTA a donc demandé à M. Vernhes que l’administration élabore maintenant un modèle de prévision des effectifs nécessaires d’ici à 2020 en salle comme hors salle. M. Vernhes a demandé à l’administration d’effectuer ce travail, il sera présenté lors d’un prochain rendez-vous.

La prochaine réunion plénière de la mission ministérielle se tiendra le 26 septembre. Elle examinera, avec la même méthode (constats et perspectives), les aspects techniques ayant un impact sur les conditions de travail des contrôleurs.

Comme le ministre l’a indiqué dans son courrier au SNCTA du 23 juin 2014, la Mission a pour but d’aboutir à un accord sur l’élaboration de plans d’action permettant de réaliser les objectifs préalablement définis. La durée du travail de la mission est donc nécessairement bornée. Comme le SNCTA le souhaitait, son pilote en a fixé l’échéance à l’été 2015. Il a également annoncé qu’il communiquerait au ministre, mi-novembre, un rapport d’étape. Ce rapport sera public.

Le SNCTA a fait en juin dernier le choix de la négociation plutôt que la confrontation. Les débuts de la mission sont prometteurs, le travail doit maintenant s’accélérer, l’administration a suffisamment perdu de temps, les contrôleurs sont impatients et le SNCTA ne laissera pas leur avenir leur échapper.

Mission RP2, l’approche du SNCTA

Conviction → Travail → Mobilisation → Persuasion → Négociation → Accord

Flash Info — Un métier, une réflexion, un accord (0.8 MiB)

0

Hommage à Gérard Raguin

Gérard, tu es parti.

Nos premières pensées vont à tes proches. Nous nous associons à leur douleur et à leur tristesse.

Humaniste, chaleureux, militant engagé, fidèle, tu étais avant tout généreux et intéressé par les autres qu’ils soient tes collègues de travail ou tes concitoyens. Cet intérêt t’a poussé, toute ta vie, à t’engager dans de nombreuses associations locales ou caritatives.

Cette fibre sociale t’a également amené à être l’un des fondateurs du SNCTA dont les statuts ont, en grande partie, été rédigés chez toi, à Éguilles. Engagé très tôt dans notre syndicat, tu avais à cœur de défendre notre profession mais surtout l’ensemble des personnels de la DGAC dans leur vie quotidienne. Altruiste et éminent acteur de l’action sociale, tu as, logiquement, présidé le CCAS entre 2000 et 2003, années au cours desquelles ton engagement pour aider les plus vulnérables et favoriser la cohésion des personnels de la DGAC a fait l’unanimité.

Merci Gérard. Merci d’avoir contribué à tirer notre profession vers le haut, merci d’avoir participé à la construction d’une action sociale solidaire et dynamique.

« Ce n’est pas assez d’avoir l’esprit bon, mais le principal est de l’appliquer bien » a écrit Descartes qui a donné son nom à ton lycée de Tours. Toi, pupille de la nation et chevalier de l’ordre national du mérite, tu avais l’intelligence du cœur. Tu resteras pour nous tous un modèle.

Hommage à Gérard Raguin (67 KiB)

2

Flash Info – Merci !

Merci ! :-)

Le SNCTA remercie l’ensemble des contrôleurs qui ont su se mobiliser depuis des mois pour défendre les intérêts de la navigation aérienne.

Quelles que soient les stratégies choisies par les bureaux nationaux, ou les sensibilités syndicales, le SNCTA félicite les contrôleurs qui ont su se mobiliser pour inverser une tendance que beaucoup estimaient, il y a quelques mois, irréversible.

La négociation est un art qui jamais ne repose sur l’écrasement de l’autre. Il n’y a pas de victoire, il y a des avancées. Il n’y a pas de triomphateur, il y a des gagnants qui ne sont pas tous dans le même camp.

Passé l’émotion et les tensions inhérentes à toute situation conflictuelle, il nous faut analyser, comprendre et accepter.

Read more

0

Flash Info – Le poids d'un syndicat s'évalue à ses résultats

Poids SNCTA

Le coût total du protocole 2013 – 2016 est d’environ 50 M€.

Le SNCTA n’a pas signé cet accord estimant les montants, et donc les choix dédiés à la navigation aérienne, insuffisants. Cependant, son implication forte dans les négociations protocolaires a permis, de l’aveu même des pouvoirs publics et de l’administration, de doubler en juillet dernier l’enveloppe financière de l’accord.

Le coût de l’accord RP2 obtenu le 22 juin par le SNCTA sera compris entre 60 M€ et 100 M€ selon le trafic.

Considérant l’insuffisance des moyens offerts à la DSNA par le protocole, le SNCTA a donc poursuivi son action pour obtenir des pouvoirs publics des moyens supplémentaires pour notre activité. Par sa force de négociation et le soutien d’une large majorité de contrôleurs, il a décroché un accord dont le poids financier, très au-dessus de celui du protocole, permettra d’accélérer la modernisation de la DSNA et d’accompagner l’évolution de l’environnement et des méthodes de travail des contrôleurs.

Icon of Flash Info — Le poids d'un syndicat s'évalue à ses résultats
Flash Info — Le poids d'un syndicat s'évalue à ses résultats

Mobiliser pour pouvoir négocier.
Négocier pour gagner.

0

Communiqué de presse

Le SNCTA estime que le maintien d’un mouvement de grève de six jours, dans le contexte actuel et au regard des concessions faites par le Gouvernement, n’est plus justifié. C’est donc en pleine responsabilité, conscient des enjeux économiques du pays, mais également convaincu d’avoir obtenu pour la navigation aérienne les avancées nécessaires, que le SNCTA fait le choix de lever son préavis de grève.

Communiqué de presse du 22 juin 2014 (0.1 MiB)

1

Communiqué de presse du 19 juin 2014

Après avoir épuisé toutes les autres voies du dialogue social, le syndicat national des contrôleurs du trafic aérien a adressé ce jour au secrétaire d’État chargé des transports un préavis de grève de 6 jours du 24 au 29 juin prochain.

Communiqué de presse du 19 juin 2014 (0.1 MiB)

0

Flash Info — RP2 : la double peine comme principe !

Flash Info – RP2 : la double peine comme principe !

En plus de la réduction des coûts des services, le plan de performance RP2 fixe des objectifs de capacité. Ces objectifs s’expriment en une fraction de minute de retard par vol !

De 0,6 minute aujourd’hui, il doit encore être amélioré sur la durée de RP2 !

Pour y parvenir, la Commission a imaginé un dispositif de bonus-malus basé sur des montants pouvant atteindre le million d’euros !

Le mécanisme d’incitation a été conçu avec une probabilité nettement plus forte pour le prestataire de se voir affecter un malus qu’un bonus !

Bref, pour la Commission, la stratégie est simple : plus de capacité pour moins cher sous peine d’amende !

Ajoutons à cela l’objectif sécurité qui n’est jamais quantifié dans les plans de performance, et nous avons un cocktail bien connu qui mène tous les services publics au même endroit : la catastrophe !

Un accord sur RP2 dans les conditions actuelles est un coup de poignard dans le dos de la navigation aérienne française !

Flash Info — RP2 : la double peine comme principe ! (0.8 MiB)

0

Flash Info — Question de prix ? Cherchez l'erreur !

Flash Info – Question de prix ? Cherchez l'erreur !
  • 83,75 €, c’est le taux de redevance qu’appliquera la DFS en 2015 !
  • 69,50 €, c’est le taux de redevance qu’envisage d’appliquer la DSNA en 2015 !
  • 34,8 M€, c’est le prix que paiera la DFS en 2015 pour les services météo pour ses 4 centres de contrôle route et ses 16 aéroports internationaux !
  • 66,8 M€, c’est le prix que paiera la DSNA en 2015 pour les services météo rien que pour ses 5 centres de contrôle route !
  • 0 €, c’est ce que paye la DFS pour gérer les postes de stationnement des grands aéroports !
  • 740 000 € par an, c’est le prix que paye la DSNA à Aéroport de Paris pour gérer à sa place une partie des postes de stationnement sur l’aéroport de CDG !

Flash Info — Question de prix ? Cherchez l'erreur ! (1.1 MiB)