0

Flash Info Aix — XP : la DSNA s’auto-saborde !

Depuis mars, le SNCTA a été le seul syndicat à travailler sur l’organisation du travail des contrôleurs aériens pendant, et surtout après la crise sanitaire.

Si un accord avait été trouvé pour une mutualisation des expérimentations RH pour tous les centres concernés jusqu’en 2023, la DSNA a finalement fait volte-face, en décidant unilatéralement de l’ajout de mesures de flexibilité au dispositif expérimental. Malgré le coté provocateur de la manœuvre, le SNCTA s’est efforcé de la ramener à la raison, la crise n’étant pas une justification à ces modalités inacceptables

Mais la DNSA n’écoute pas. Pire, elle revisite le dialogue social et considère qu’elle peut avancer seule. Revenir sur un accord, entretenir un ersatz de concertation sur les RO, court-circuiter les instances habituelles, voilà ce sur quoi la DSNA compte bâtir sa reprise verte à laquelle tous les acteurs de l’aéronautique pourtant aspirent.

Se rend-elle compte qu’elle fonce droit dans le mur ? Comment peut-elle imaginer un seul instant les prochaines années sans dialoguer avec le SNCTA qui représente 56,7% des contrôleurs ? Que se passera-t’il quand il faudra demander aux contrôleurs de faire face à une nouvelle hausse du trafic ?

A l’aube de sa modernisation technique, la DSNA fait le mauvais choix : avancer seule, saborder une organisation du travail novatrice qui a fait ses preuves, mettre en place un système de RO pourtant inopérationel et vexatoire.

Dont acte. Mais le SNCTA et les contrôleurs ont une mémoire.

FI XP La DSNA S'auto-saborde (0.9 MiB)

Click to share thisClick to share this