0

Flash Info CDG — Formation initiale : à défaut de concertations, nos propositions

 

Le SNCTA a toujours été moteur pour réfléchir à l’optimisation de la formation initiale. Bien trop occupé à mettre en place ses RO contre les contrôleurs, le service de CDG fait la sourde oreille depuis déjà un an. Devant tant de mauvaise volonté, le SNCTA a posé de nombreuses questions, toujours restées sans réponse.

 

Les assistants et détachés de la sub INS font au mieux pour relever le défi d’une formation majoritairement réalisée sur simulateur, rendu nécessaire par le faible trafic et mettant en lumière de nouvelles problématiques :

  • l’interdépendance entre la FI et le maintien de compétence des PC
  • la nécessité de disposer de créneaux dédiés à la FI à des fins d’actions formatives spécifiques,
  • la nécessité d’être capable de répartir les créneaux en fonction des qualifs et de la remontée du trafic, si possible sans changer de méthode tous les 2 mois.

Les propositions du SNCTA :

  1. Renforcer la sub INS
    Recruter deux ILLD détachés courts, solliciter les ILF pour soutenir la cadence sur simulateur, notamment cet été, et renforcer le Pôle Outils.
  2. Reconnaitre l’expertise
    Rendre la CFU dérogatoire car les décisions prises sont opposables et le respect du quorum est nécessaire. Rendre les simulations dérogatoires pour les ILF.
  3. Répartition des créneaux de simulations
    Répartition transparente entre FI et FC, adaptabilité au trafic, prévisibilité et jalons pour les QICA.

Alors que le temps de formation a explosé et que le SNCTA demandait l’ouverture d’un espace de concertation il y a déjà 6 mois, le service préfère organiser des points réguliers avec les stagiaires pour faire de l’affichage. En réalité, il abandonne la FI à son sort alors que des solutions existent.

LFPG — FI Formation initiale, à défaut de concertation, nos propositions (0.2 MiB)

Click to share thisClick to share this