0

Flash Info — Mauvaise direction 
à la DO

Arbitre siflant un carton rouge

Depuis le début de la crise sanitaire, les contrôleurs aériens ont continué d’assurer, sans faille, leurs missions. Même en l’absence de soutien de leur encadrement, le service public a été rendu, y compris au plus fort de la pandémie malgré les conditions sanitaires et l’absence de masques.

Malgré cela, la Direction continue de s’acharner sur les contrôleurs aériens, à défaut de les soutenir.

Ce comportement est d’autant plus choquant qu’il vise en réalité à occulter l’immobilisme dont la direction des opérations a fait preuve pendant la crise et dans la préparation de la reprise. Obnubilée par des considérations plus politiques qu’opérationnelles, elle laisse les salles et les tours de contrôle aborder l’été 2021 sans s’être occupée de leurs problématiques en matière de sécurité, de pannes techniques, de gestion RH, d’accès au simulateur, de coordination ATFCM, etc.

Le directeur des opérations s’inscrit dans un management destructeur en alimentant un climat social délétère par des menaces et du mépris. Semer ainsi le trouble parmi les personnels dont il a la charge ne s’inscrit aucunement dans le champ du dialogue social et est à l’opposé du comportement espéré dans un contexte de crise.

La conduite du dialogue social par le directeur des opérations est inadmissible
et n’est pas à la hauteur des enjeux opérationnels de l’été 2021.
En s’attaquant sans cesse aux contrôleurs aériens et en évitant soigneusement la voie de l’apaisement, la DO prend une mauvaise direction : elle sera responsable des
conséquences opérationnelles et sociales à venir.   

FI BN 2021-06-26 Mauvaise direction à la DO (0.7 MiB)

Click to share thisClick to share this