0

LFFF Flash Info — Un centre à la dérive...

Un centre à la dérive le réveil risque d’être douloureux !

La salle de contrôle du CRNA Nord est en crise depuis de long mois. Le sous-effectif criant et ses conséquences sont plus ou moins masqués depuis une année avec la crise du transport aérien mais l’équilibre reste très fragile. Les actions de la direction pour faire face à la reprise sont insuffisantes.

Nous rappelons à l’encadrement du CRNA Nord qu’il y a des priorités à traiter rapidement mais que gérer le court terme n’est pas suffisant. Les dossiers ouverts, ou à traiter, sont nombreux et les avancées concrètes peu visibles.

Préparer les semaines, mois et années à venir se construit aujourd’hui. La liste des points à traiter est longue et mérite un travail de fond qu’il ne faut plus repousser.

Nous demandons des actions urgentes sur les points suivants :

  • Continuer la discussion sur les RO sur site (ROS le WE, ROB et EAO … ), la salle ne saura se contenter des propositions trop peu nombreuses de la note de fin avril. Le 1er juin, c’est demain ! La direction n’a même pas daigné répondre à nos interpellations directes sur le sujet.
  • Les stagiaires à l’entrainement, ou sur le point d’y être, n’ont pas suffisamment de moyens pour progresser depuis de trop longs mois. Le pari de nos encadrants sur la reprise du trafic en salle n’a pas marché et trop de temps a été perdu. Il est louable de proposer des séances de simulateur aux numéros 1, mais leur nombre n’est pas suffisant. Il est nécessaire d’avoir enfin la réflexion globale sur la formation que la direction a pourtant promis aux organisation syndicales depuis l’automne. En attendant, nous demandons que des moyens exceptionnels soient alloués pour augmenter significativement les séances de simulateur pour faire progresser les stagiaires à l’entraînement. Les presque 80 stagiaires sont le futur du CRNA Nord et méritent des efforts conséquents.

Après une année chaotique, il est plus que temps d’envoyer des signes forts aux contrôleurs du CRNA Nord. L’encadrement, certes famélique aujourd’hui, ne peut pas continuer de laisser notre centre à la dérive. Il doit renouer un dialogue social régulier pour construire ensemble un climat de confiance et des conditions de travail qui redonnent de l’attractivité à notre centre.

LFFF2021-0511 Réveil Sera Douloureux (0.6 MiB)

Click to share thisClick to share this