Actualités

LFEE Flash info : Attractivité/fidélisation : 2 ans de perdus

01 juillet 2022

Les résultats de la campagne de mobilité de printemps 2022 ont enfin été publiés.
Ce sont six premiers contrôleurs qui quitteront la salle dans l’année. Le SNCTA félicite nos collègues mutés et leur souhaite une bonne continuation dans leur carrière.

Cette campagne a finalement proposé un volume de postes attractifs plus acceptable.
La première mouture imposée en GT Effectifs (des sorties ÉNAC affectées en surnombre dans les CRNA du Sud pour limiter au maximum les AVE dans ces centres ; et aucune affectation à Reims) n’a pas résisté à la mobilisation des contrôleurs rémois réunis en assemblée générale à l’initiative du SNCTA.

Les grandes tendances sont confirmées : le CRNA Est reste un centre particulièrement inattractif (0 AVE pourvu parmi 3 proposés) dont l’effectif opérationnel dépend du volume de sorties ÉNAC qualifié chaque année. Aussi, le SNCTA se félicite d’avoir permis de sauvegarder 16 précieuses ressources cette année et d’avoir rééquilibré le nombre de postes attractifs proposés en mutation (8 AVE supplémentaires ouverts à Bordeaux et Aix).

La DSNA semble avoir compris que les Rémois ne toléraient plus d’être assignés à résidence.
La remontée de l'effectif opérationnel à Reims est indispensable mais doit se faire de manière équilibrée et coordonnée à travers :

  • Un nombre d'affectations au CRNA Est suffisamment élevé et constant ;
  • Des postes attractifs proposés à chaque campagne de mobilité, en volume suffisant ;
  • Un renforcement de l’attractivité du centre, en particulier avec la poursuite d’un management apaisé au niveau local et un changement d’attitude de l’échelon central ;
  • La mise en place d’une politique d’incitation des premiers contrôleurs à exercer leur mention d’unité à Reims plus longtemps.

Le SNCTA avait fait inscrire dès les premières versions de feu le protocole 2020, la mise en place d’un mécanisme de fidélisation à Reims.
La forte poussée du trafic, au-delà des scénarios les plus optimistes, et la demi-promo recrutée par concours l’an dernier rendent ce dossier urgent !

L’amélioration des conditions de travail au CRNA Est passe avant tout par une politique d’affectation soutenue.
La DSNA doit comprendre que rester à Reims est un choix. Après 2 années de reculs à tous niveaux, le SNCTA réclame la mise en place rapide de mesures de renforcement de l’attractivité et de fidélisation au CRNA Est.