Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se connecter Adhérer

Les sections locales

Les sections assurent la vie locale du syndicat. Elles sont l’interlocuteur privilégié des contrôleurs de l’organisme et de l’administration locale. Elles élisent des secrétaires de section et des représentants aux conseils régionaux. Elles participent à la mise en œuvre de la politique du syndicat et en sont le relais local.

0

Flash Info LFRR — RO : 50% de solde sur la journée de travail

Exemple: Un contrôleur est mis en RO hors site de manière unilatérale par l’administration. Et, rappelons le, sans concertation aucune avec les chefs de salle en fonction ce jour là.

Ce contrôleur doit rester joignable et pouvoir rejoindre la position de contrôle en moins d’1h30.

Il doit donc être réveillé à 4h30 du matin si sa vacation débute à 6h00.

Ce contrôleur ne peut librement vaquer à ses occupations. L’administration a confirmé lors du dernier GPSC qu’il ne doit pas seulement écouter son répondeur à temps pour rejoindre le CRNA-O dans le délai imparti mais doit être joignable au moment ou il serait rappelé.

L’agent doit donc le cas échéant prévoir un mode de garde et ce, sur la journée entière. L’agent ne peut prévoir de rendez-vous sur cette journée.

Normal ? Bien évidemment…si cela était considéré comme une journée de travail classique. Mais si l’agent n’est pas rappelé ce ne sera pas le cas.

Avant la RO un contrôleur était soit sur un jour de travail soit sur un jour de repos. L’administration invente la journée de travail au prorata en décrédibilisant le professionnalisme des ICNA. Croit-elle vraiment que le futur se fera sans et contre les ICNA ?

LFRR FI RO (0.5 MiB)

0

Flash Info Athis - 7600

Depuis la réunion des responsables d’équipes le 8 janvier, l’administration reste bien muette. Obtenir des informations est devenu compliqué alors que les questions sont pourtant nombreuses :

  • Toujours pas de plan clair et ambitieux pour les C en formation, la période de faible trafic s’éternise, comment renforcer et garantir leur progression ?
  • OLAF TDS mis en place au forceps. Cet outil est plus facile d’utilisation mais beaucoup de fonctionnalité restent encore floues. Après une formation bienveillante par nos gestionnaires RH, les utilisateurs ont besoin d’un mode d’emploi simple sur les possibilités offertes et à venir.
  • Le 17 février, date de la mise en place du compte temps, approche… Où en est-on de la mise en place des RO ? Comment se fera le rappel si les agents ne fournissent pas leurs coordonnées téléphoniques ? Quel sera le BV au 17/02 ? Même si la situation est transitoirement adaptée avec les RO non décomptées jusqu’au 30/04, les agents doivent connaître toutes les modalités !

La situation sanitaire a mis nos secteurs au ralenti, le centre continue néanmoins de fonctionner mais l’information et le dialogue restent primordiales pour avancer.

Lorsque la reprise arrivera nous devrons être prêts : nos PC de demain sont à former aujourd’hui.

LFFF2021-0212 FI 7600 (0.7 MiB)

0

FI LFEE - RO : La formation initiale n'est pas la priorité du service

Les demandes du SNCTA en CT étaient raisonnables : accorder prioritairement et systématiquement aux équipes au moins une branche du simulateur ELECTRA en semaine, et de permettre un accès libre les soirs et week-ends. Après des heures de débat, la seule justification du refus du service a tenu en deux mots : « arbitrage national ».

La situation plaidait pourtant pour une adaptation du dispositif RO au CRNA Est. 16 contrôleurs ont été qualifiés en 2020, malgré la crise sanitaire. Cette performance n’a été possible que grâce au sens des responsabilités et au dévouement des équipes qui se sont investies sur le simulateur d’une manière inédite.

Le simulateur tourne à plein régime, tôt le matin jusqu’à tard le soir, parfois avec le concours de contrôleurs autoformés à la fonction de pilote écho-radar. Les retards de qualifications du premier confinement ont ainsi été résorbés ! Au final, ces efforts auront permis un gain de 8 ressources opérationnelles net en 2020. La remontée des effectifs opérationnels devrait être un objectif partagé par le service. Il est désormais clair que non.

De toute évidence, la charge de formation des équipes et le trafic hivernal confiné ne permettent pas d’offrir des situations d’entraînement suffisantes pour progresser. L’utilisation du simulateur est indispensable. Le SNCTA exige que des RO « site » sur simulateur soient systématiquement proposées, et en nombre suffisant. Au lieu de cela, si le service venait à dégrader sciemment la formation initiale, il devra rendre des comptes !

La spécificité rémoise en matière d’instruction n’est pas reconnue. Idéologiquement, le service pour garder la main sur tout, préfère priver les opérationnels de l’accès libre à un outil qui a fait ses preuves.
Voilà une nouvelle mise en évidence que la vocation première des réserves opérationnelles est de générer une flexibilité bien opportuniste mais très court-termiste !

 

2021-02-03 FI LFEE - RO Instruction (0.7 MiB)

0

FI LFEE - RO Hors site - Procédure de Rappel

A compter du 17/02/2021, malgré l’opposition unanime des organisations syndicales, les Réserves Opérationnelles seront mises en place à Reims. Celles ci peuvent être sur site ou hors site. Les agents en RO hors site sont rappelables le jour J pour effectuer une vacation de contrôle prévue au tour de service 1h30 avant et jusqu’à 3h après le début de celle ci.

Ce rappel doit se faire via un TELEPHONE DE FONCTION fourni en prévision, PAR LE SERVICE, à chaque agent placé en RO hors site. Pour le SNCTA son absence implique l’impossibilité pour un agent d’être placé en RO hors site !

Les numéros de téléphones personnels transmis dans le cadre de l’annuaire Rvro ne peuvent légalement être utilisés afin de rappeler des agents en RO hors site. Le service exploitation vient de faire distribuer une «Autorisation de la collecte des données personnelles». Sachez que rien ne vous oblige à la remplir et la rendre !

Il n’existe aucune obligation légale pour un salarié du secteur public (ou privé) de fournir un numéro de téléphone personnel ou fixe à son employeur. Un agent qui n’est pas considéré en temps de travail effectif, a droit au respect de sa vie privée et dispose du droit à ne pas être dérangé par son employeur sur son temps de repos.

Pour le SNCTA, la mise en place des RO et du compte temps marque la fin de collaboration active et volontaire des agents avec l’administration qui profite d’un contexte économique exceptionnel pour leur imposer des mesures oppressives et inefficaces. Le SNCTA veillera plus que jamais à ce que soient protégés les droits et les conditions de travail des contrôleurs aériens.

FI Rappel RO (0.3 MiB)

 

0

CDA LFMN - Salade niçoise à la Toulonnaise

La question de la reprise de l’approche de Toulon est arrivée dans les discussions niçoises. Le SNCTA affirme que celle-ci doit avant tout être abordée par ses aspects opérationnels, dans un cadre défini et en concertation avec les contrôleurs aériens, acteurs principaux détenant l’expertise recherchée. À défaut,
l’administration locale, en contradiction avec ses messages d’appel à la concertation, invente une recette totalement indigeste et agrandit le fossé qu’elle a créé avec les ICNA.

Un savant mélange…

Prenez d’un côté des simulations de rafraîchissement, proposées chaque printemps aux contrôleurs niçois de manière facultative, comme indiqué au PCU. En raison de la baisse du trafic, le chef SE souhaiterait les rendre obligatoires. Cela signifie que sans ces simulations, nous ne serions plus qualifiés pour faire notre travail. Si le débat réglementaire d’un réentraînement progressif, après des mois de très faible trafic, se conçoit, il ne saurait être local. A minima national, voire européen.

De l’autre, la reprise de l’approche de Toulon par le centre de contrôle d’approche de Nice. La demande de l’exploitant à la DGAC remonte à mars 2020. En effet, les effectifs militaires ne permettent plus une ouverture de l’approche cohérente avec l’exploitation commerciale envisagée. Invité il y a seulement 3 semaines à en discuter en bilatérale, le SNCTA Nice, découvrant l’affaire, pose des conditions simples et claires : un mandat de reprise de niveau national, permettant au CT SNA/SE de mandater à son tour le GEPEN (Groupe d’étude des Procédures et Espaces de Nice), où siègent représentants d’équipe et organisations syndicales. Seul ce cadre strict, ayant fait ses preuves au moment de la V3, garantit le traitement complet et dans le bon ordre de tous les aspects d’une reprise d’espace.

…aux résultats douteux

Mercredi 10 février, toujours sans mandat national (dont la demande a été relayée nationalement par le SNCTA au dernier CT/DO) et sans aucune concertation, le service décide de lancer d’ici un mois une formation, sur simulateur, à la gestion des ARR/DEP Toulon. Celle-ci, annoncée comme obligatoire, ne s’appuie sur aucun GT ni expertise contrôle. Le SNCTA condamne ce lancement de projet inopérationnel et incompréhensible.

Cette façon d’encadrer les contrôleurs aériens constitue une erreur, sanctionnée unanimement par les équipes et leurs CDT. Les contrôleurs niçois ne peuvent que  s’indigner de la méthode et demandent le retrait de cette note de service.

Un lien entre salle et encadrement brisé

Le management ne peut se faire en oubliant l’ingrédient essentiel à la réussite de tout projet : les femmes et les hommes qui vont le faire vivre.

Ainsi le SNCTA refuse la tenue d’une formation à de nouvelles méthodes de travail, non concertées et définies avec l’ensemble des équipes et dont le cadre d’étude n’est même pas écrit. Le SNCTA exige le retrait de la NDS05_21.

Toutefois, le SNCTA, en gage de son espoir de sortir par le haut de la situation perdant-perdant initiée depuis de trop nombreux mois par notre administration, a accepté un détachement court afin de débuter un travail d’étude préliminaire à la reprise des espaces d’approche de Toulon.

Cependant, l’expertise des équipes absentes des GT n’y sera pas contournée par la présence de détachés.

Dans un contexte social hautement sensible, malgré la demande d’un mandat national, l’encadrement niçois semble refuser toute main tendue. Il doit rétablir les conditions d’un dialogue social et technique propice à la reprise espérée du trafic ainsi qu’à l’étude de toute reprise d’espace et de toute nouvelle procédure.

LFMN - CDA 50 (0.2 MiB)