Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se connecter Adhérer
Flux RSS de cette catgorie

Sections locales

0

GT Effectifs 2021
 : 10 affectations pour Aix

La DGAC « navigue à vue ». Alors que depuis 2018, le SNCTA avait convaincu l’administration d’adopter une nouvelle méthode de répartition des effectifs, celle-ci décide une fois de plus de faire cavalier seul sous couvert de la crise, malgré son manque de visibilité manifeste et avoué.

2021, les fruits du protocole 2016. Les recrutements obtenus lors du protocole 2016 permettent l’affectation de 94 sorties ENAC à répartir entre tours, approches et CRNA. Cela aurait du permettre l’ouverture de nombreux postes AVE, et donc un GT effectifs serein.

Recrutements et mobilité, la DSNA se saborde. L’administration a décidé unilatéralement de réduire le nombre de recrutements sur le concours externe 2021 de 60 à 16, hypothéquant ainsi  ses chances d’anticiper la fin de décennie qui verra le départ à la retraite de plus d’un tiers du corps ICNA. Le CRNA/SE sera en première ligne et ce sont ENTRE DEUX ET TROIS ÉQUIPES (!!!) qui partiront à la retraite par an à partir de 2029. De même, au lieu d’anticiper et de lisser la mobilité sur plusieurs années, l’administration préfère limiter fortement le nombre de postes AVE ouverts pour Aix (6 postes). L’échelon central affirme d’ailleurs que le nombre d’affectations correspond aux demandes de l’encadrement aixois qui devrait pourtant être conscient de la situation

Non rassasiée par la contre-performance qu’elle inflige à la DSNA avec la RO et le compte-temps, l’administration continue son travail de sape. En bloquant les recrutements et la mobilité des ICNA, en sous-alimentant le CRNA/SE, elle va à l’encontre du bon sens qui appelle à anticiper la vague de départs à la retraite sans précédent de la fin de décennie.

FI GT Effectifs 2021 (0.9 MiB)

0

Flash Info Aix — RO et compte-temps : les vices cachés

Avec la mise en place de la RO et du compte-temps, l’administration est censée proposer des activités aux contrôleurs.

Les textes (passés en force) sont pourtant clairs : 

  • sur un jour de travail, une activité ou une RO sur site (ROS) n’a pas de durée minimale.
  • sur un jour de repos, une activité de moins de 4h30 crédite le compte-temps de 0,5 et une activité de plus de 4h30 crédite le compte-temps de 1.

OUI MAIS … cela ne plaît pas à notre administration car il ne faudrait tout de même pas que le compte-temps augmente trop !

Qu’à cela ne tienne ! Voici quelques exemples de mesures pour rigidifier et verrouiller le système :

  • la formation 4F est considérée à part : l’administration dirige des dispenses au lieu de créditer le compte-temps ;
  • pour que l’activité en ROS d’un contrôleur soit validée, il faudra qu’il optimise son temps de travail : 2h de simu ne suffiront pas, il faudra par exemple y ajouter un QCM puis 1h d’anglais en one-to-one ;
  • des contrôleurs venant faire du simulateur sur un jour de repos en vue de la reprise du trafic ou pour entraîner un élève sont considérés comme bénévoles et ne verront pas leur compte-temps crédité !
  • les contrôleurs en ROS sur simulateur doivent maintenant émarger ! Quelle belle preuve de confiance à l’aube de la reprise du trafic !

Moins de 2 mois après le passage en force de la déclinaison locale de la RO et du compte-temps, l’administration affiche clairement vouloir optimiser, parfois même au-delà de ce que prévoient les textes. Elle peine désormais à dissimuler son unique réel objectif : mettre le compte-temps des contrôleurs du CRNA/SE le plus bas possible pour ne pas compenser le dépassement des 32h. Le SNCTA dénonce cet état d’esprit qui sera rapidement désastreux pour le CRNA/SE.

FI RO Et Compte-temps Les Vices Cachés (0.6 MiB)

0

Aix — Déclaration liminaire SNCTA au CT du 9 décembre 2020

Aix-en-Provence, mercredi 9 décembre 2020.

Monsieur le Président du comité technique,

Le Comité Technique Spécial que vous avez convoqué aujourd’hui est l’ultime instance de concertation pour décliner localement une décision nationale qui a reçu une opposition unanime des syndicats lors des CT DSNA du 28 octobre 2020 et du 12 novembre 2020.

Étant donné l’importance capitale de ce sujet et au regard d’un dialogue social que nous estimons fictif, nous avons demandé la tenue de ce CT/S en présentiel. En vous réfugiant derrière des arguments sanitaires alors que dans l’enceinte de ce même bâtiment se tiennent des réunions similaires, vous vous inscrivez une fois de plus dans la nouvelle dynamique insufflée par l’administration centrale : avancer seul là où un contexte d’accompagnement de reprise du trafic devrait appeler à travailler de concert avec les syndicats.

Pis, les quelques réunions plénières programmées localement devaient servir à concerter les éléments renvoyés du national vers le local mais se sont finalement avérées être des réunions d’information où les syndicats n’ont pu que déplorer le manque flagrant de transparence de l’administration qui impose des consignes n’apparaissant pas dans la décision DSNA.

Les dispositions délétères que vous voulez faire appliquer et ce manque de transparence inédit marquent une rupture et créent un climat de défiance chez les contrôleurs du CRNA/SE. Ce sont pourtant ces mêmes contrôleurs qui, depuis toujours, ont su adapter leur organisation du travail face à une hyper-saisonnalité unique en France. Ce sont ces mêmes contrôleurs qui ont prouvé leur résilience face à la crise sanitaire. Ce sont ces mêmes contrôleurs qui ont fait preuve de motivation pour les différents projets au fil des années. C’est tout cela que la DSNA remet en cause aujourd’hui à travers une décision opportuniste, vexatoire et dénuée de tout sens opérationnel.

Le SNCTA continuera de défendre les contrôleurs et saura mettre l’administration face à ses responsabilités quand la réalité opérationnelle dépassera l’utopie managériale mise en place par nos décideurs.

LFMM Déclaration liminaire SNCTA 2020-12-09 (0.1 MiB)

0

Flash Info Aix — RO : La magie de Noël ?

Noël arrive et sous couvert de crise sanitaire, ne nous y trompons pas, l’administration a plutôt décidé de porter le déguisement du Père Fouettard. En effet, notre administration s’arroge le droit de mettre en œuvre ce dont elle a toujours rêvé : mépriser les ICNA, étouffer le dialogue et s’asseoir sur des décennies de négociations. Sans discernement, elle impose au détriment de toute logique son système de RO totalement vexatoire et inopérationnel.

Alors que certaines dispositions sont renvoyées aux CT/S locaux, laissant croire à quelques négociations, notre encadrement, le doigt sur la couture, se fait dicter la conduite à tenir par des consignes nationales. Des heures de réunions plénières féeriques se sont tenues mais, même si nous avons voulu y croire, nous ne sommes définitivement plus des enfants … Ainsi, malgré notre opposition ferme au système de RO, nous avons travaillé pour tenter de faire bouger les lignes, a minima remettre en conformité une déclinaison locale tentant même d’aller plus loin que le texte DSNA passé en force.

Mais à l’image d’un lendemain de fête, le SNCTA et les ICNAs se réveillent avec la gueule de bois. La quasi-totalité de nos propositions ont été balayées d’un revers de la main. 

Les soldes d’hiver débuteront donc avec le CT/S local le 9 décembre. Les OS devront y rendre un avis sur la déclinaison des RO au CRNA/SE, avis que l’administration affiche clairement ne pas considérer.

Après un hold-up national sur un système autant vexatoire qu’inopérationnel, l’administration locale semble suivre le même chemin. Est-elle consciente qu’elle bâtit de ce fait un mur historique entre contrôleurs et encadrement ? Avec le besoin imminent d’accompagner la reprise du trafic, le SNCTA  condamne fermement l’acharnement de l’administration à vouloir se priver de la bonne volonté des contrôleurs et saura lui faire assumer ses responsabilités.

FI RO La Magie De Noël (0.6 MiB)

0

LFMM — DÉCLARATION LIMINAIRE — CT du 23/10/2020

Aix-en-Provence, vendredi 23 octobre 2020.

Monsieur le Président du comité technique,

Les négociations en cours depuis plusieurs mois au sujet de la mutualisation des expérimentations n’ont pas abouti à un consensus. En l’absence d’accord sur un cadre national conforme à l’esprit des expérimentations et en l’absence des textes réglementaires associés, le SNCTA a demandé le report de ce comité technique. Suite à votre décision de le maintenir, le SNCTA votera contre les textes soumis au vote concernant les expérimentations.

Déclaration liminaire SNCTA 2020-10-23 (0.1 MiB)

0

Flash Info Aix — XP : la DSNA s’auto-saborde !

Depuis mars, le SNCTA a été le seul syndicat à travailler sur l’organisation du travail des contrôleurs aériens pendant, et surtout après la crise sanitaire.

Si un accord avait été trouvé pour une mutualisation des expérimentations RH pour tous les centres concernés jusqu’en 2023, la DSNA a finalement fait volte-face, en décidant unilatéralement de l’ajout de mesures de flexibilité au dispositif expérimental. Malgré le coté provocateur de la manœuvre, le SNCTA s’est efforcé de la ramener à la raison, la crise n’étant pas une justification à ces modalités inacceptables

Mais la DNSA n’écoute pas. Pire, elle revisite le dialogue social et considère qu’elle peut avancer seule. Revenir sur un accord, entretenir un ersatz de concertation sur les RO, court-circuiter les instances habituelles, voilà ce sur quoi la DSNA compte bâtir sa reprise verte à laquelle tous les acteurs de l’aéronautique pourtant aspirent.

Se rend-elle compte qu’elle fonce droit dans le mur ? Comment peut-elle imaginer un seul instant les prochaines années sans dialoguer avec le SNCTA qui représente 56,7% des contrôleurs ? Que se passera-t’il quand il faudra demander aux contrôleurs de faire face à une nouvelle hausse du trafic ?

A l’aube de sa modernisation technique, la DSNA fait le mauvais choix : avancer seule, saborder une organisation du travail novatrice qui a fait ses preuves, mettre en place un système de RO pourtant inopérationel et vexatoire.

Dont acte. Mais le SNCTA et les contrôleurs ont une mémoire.

FI XP La DSNA S'auto-saborde (0.9 MiB)

0

Flash Info Aix — Congés et JRH 2020/2021

Report des congés au-delà du 31 décembre 2020. Habituellement autorisé jusqu’au 31 mars, le report de jours de congés au-delà du 31 décembre pour cet hiver sera possible jusqu’à la fin des vacances scolaires de février : le 7 mars 2021. Jusqu’à 9 jours (JCF ou récup J0) peuvent être reportés. 

JRH 2020 et 2021. Le calcul du dépassement horaire 2020 donne 5 JRH. Une partie des contrôleurs a déjà posé plus de 5 JRH et pour des soucis d’équité, l’administration déduira ce surplus des JRH 2021. L’administration laisse également le choix à chaque contrôleur de poser plus de 5 JRH en 2020, et appliquera les déductions sur 2021 en fonction. Un contrôleur n’ayant posé que 5 JRH en 2020 commencera 2021 avec la totalité de ses JRH. Il est également possible de remplacer des JRH antérieurs par des JCF afin de conserver davantage de JRH en 2021.

Suite aux demandes du SNCTA tant au niveau local que national, le report de congés 2020 est possible jusqu’au 7 mars 2021, et le calcul de JRH prend en compte les dépassements horaires effectués par les contrôleurs du CRNA/SE pour répondre à la forte demande de trafic à laquelle ils font face malgré la crise sanitaire.

2020-08-28 Congés Et JRH 2020 (0.9 MiB)

0

Aix — CT du 25 juin 2020 : Déclaration liminaire

Depuis le début de la crise sanitaire, le SNCTA a été force de proposition pour protéger les contrôleurs qui ont pu poursuivre leurs missions et assurer la continuité du trafic dans un contexte très particulier.

Alors que la situation dans le milieu aéronautique demande un travail national collectif des organisations syndicales et de l’administration centrale, le SNCTA condamne et rejette fermement les tentatives opportunistes de cette dernière relatives à la gestion des jours de congés, des jours de récupération horaire et de la réserve opérationnelle. Ces mesures unilatérales sont dénuées de sens opérationnel et sont vexatoires face au professionnalisme dont les contrôleurs aériens ont su et sauront toujours faire preuve. Les défis de demain sont nombreux, et ce n’est qu’avec l’adhésion des contrôleurs et du SNCTA, syndicat représentatif majoritaire, que la DSNA parviendra à les surmonter.

Malgré ce climat délétère, en tant que syndicat responsable, professionnel et soucieux de donner de la visibilité aux contrôleurs aixois, le SNCTA a prôné la mise en place d’une organisation estivale avec une augmentation des droits à congés et un tour de service adapté. Celle-ci fait l’objet du CT/S reconvoqué de ce jour, suite d’un premier CT/S auquel le SNCTA était, une fois de plus, seul à siéger. Pendant que d’autres organisations syndicales préfèrent s’adonner à des manoeuvres politiques, le SNCTA saura, comme à son habitude, obtenir un accord gagnant-gagnant si notre encadrement local est en mesure de répondre aux attentes des contrôleurs. 

Déclaration Liminaire SNCTA (0.1 MiB)

0

LFMM FI — Transfo 4F : mise en place du projet alternatif

Après plus d’un mois de présentations et d’explications autour de notre projet alternatif qui concerne la première partie de la transformation
4-Flight, les contrôleurs du CRNA-SE se sont exprimés largement en faveur de celui-ci lors de la consultation.

Le SNCTA a porté l’avis majoritaire issu de la consultation en comité technique (CT).

L’administration centrale a alors suivi le résultat majoritaire de la consultation et l’expression démocratique des contrôleurs. Ainsi, une expérimentation, associée aux modalités qui ont été négociées (HQ, F4F, etc.), est mise en place au CRNA-SE

Une période de transition avait été négociée pour anticiper le court préavis, portant au 1er mars 2020 le début de la programmation de recyclages dirigés et du dépôt des congés à J-25. À ce titre, un congé le 1er mars devra être déposé avant le 5 février (avec une latitude d’une semaine, si besoin), le dépôt restant possible au-delà en fonction du trafic.
La
revalorisation sera, quant à elle effective dès le 27 janvier.

L’administration centrale a arbitré dans le sens de l’avis majoritaire exprimé lors de la consultation : la mise en place du projet alternatif SNCTA au CRNA-SE sera effective du 27 janvier 2020 au 2 mai 2021 inclus. Les contrôleurs aixois vont pouvoir entamer la transformation 4F dans un cadre négocié, sécurisé et revalorisé.

2020-01-24 FI Tranfo 4F - Mise En Place Du Projet Alternatif (1.6 MiB)

 

0

LFMM FI — CT du 17 janvier 2020

Arbitre siflant un carton rouge

 

Le comité technique, appelé à se prononcer sur la mise en place d’expérimentations pour la transformation 4F, s’est déroulé aujourd’hui, vendredi 17 janvier, de 14h à 14h26. Voici le résultat du vote :

 

 

SNCTA : POUR

Le SNCTA suit l’expression majoritaire des contrôleurs issue de la consultation (95 % des suffrages exprimés).

 

 

UNSA-AC, USAC-CGT : CONTRE

L’UNSA-AC et l’USAC-CGT ignorent l’expression majoritaire des contrôleurs issue de la consultation. 

L’avis ainsi émis est de facto au profit d’une transformation 4F selon les conditions de l’administration, option n’ayant pourtant recueilli que 5 % des voix.

 

Par ce vote, l’UNSA-AC et l’USAC-CGT font fi de la consultation démocratique des contrôleurs qui se sont très largement exprimés en faveur du projet alternatif porté par le SNCTA. Nous demandons aux contrôleurs de rester mobilisés face à ce déni de l’expression démocratique.

Nous appelons à l’apaisement et au respect de la liberté de parole. 

FI CT Du 17 Janvier (1.0 MiB)

Pages:123456