Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se connecter Adhérer
Flux RSS de cette catgorie

Athis-Mons — LFFFLe blog de la Section Locale du CRNA Nord.

banniere_athis

0

LFFF Flash Info - CT local Enjeux de capacité pour 2022

 

Le CT local s’est réuni le 14 décembre dans un climat plus que jamais incertain. A l’aube de l’année 2022, début de la transformation 4F pour les PC du CRNA Nord et d’un possible retour à un trafic proche de celui de 2019 voire supérieur en pointe, tous les voyants restent au rouge ! 

Dans ce contexte difficile, le SNCTA a réaffirmé son suivi des dossiers : mise en place du nouveau dispositif RO avec période probatoire (CT=0) en attendant la mise à jour d’OLAFATCO-TDS, effectifs de Seine, SIVs jointifs, suivi du quotidien …

L’administration a souhaité reconduire pour une troisième année, la NDS « congés et absences » des équipes à 8 PC (+1 ACDS). Nul ne peut ignorer qu’au printemps 2022, conjointement à notre formation 4F, le CRNA Est sera alors en déploiement final de 4F (MESO le 05/04/22), avec en parallèle un manque d’effectif sans précédent au CRNA Nord. Le simple fait de diminuer les formations statutaires ne suffira pas. Les effets sur le trafic paraissent inéluctables et les questions restent sans réponses. 

L’ouverture d’un espace de concertation dès janvier 2022 a été annoncé pour discuter des enjeux 4F et plus généralement de capacité et d’organisation du travail avec comme finalité un CT mi-février.

La formation 4F va débuter au CRNA Nord alors que les effectifs en équipe restent toujours trop faibles. En parallèle, le CRNA Est va réguler dès le 5 avril 2022 impactant fortement les secteurs du CRNA Nord. Le SNCTA restera aux côtés des contrôleurs du CRNA Nord pour que notre futur ne nous échappe pas.

FI LFFF 2021-12-14 CT Local V1 (0.6 MiB)

0

LFFF Flash Info — Des avancées sur le projet SIV Normandie

Lors de la validation du projet SIV Normandie à l’automne 2019, le CRNA Nord pouvait enfin se projeter vers une gestion pérenne des basses couches à l’ouest de la région parisienne avec leurs reprises par Lille. 

Une adaptation du projet validé en 2019 est aujourd’hui sur le bureau du DO. 

Cette démarche s’inscrit pleinement dans la continuité du projet initial validé en 2019. Les volumes repris resteraient identiques mais seraient partagés différemment entre Rennes et Lille, en gardant à l’esprit de minimiser et optimiser le nombre d’interlocuteurs. Avec l’abandon du projet NDDL, les points bloquants côté Rennes (dans l’étude 2016) ont disparu. 

Il faut suivre cette nouvelle opportunité pour sécuriser le maillage des espaces inférieurs du CRNA Nord avec des organismes robustes et H24. Les SIV jointifs sont gage de sécurité pour tous les usagers, IFR comme VFR. 

Quelques dates :

  • Protocole 2013 : mandat du projet;
  • Juillet 2016: rapport de l’étude sur le SIV Ouest RP- Normandie; 
  • Mai 2019 : le CT DO valide le scénario 1;
  • Eté 2021 : pas d’avancées …  
  • 8 octobre 2021 : le GS espace donne de nouvelles orientations;
  • Fin 2021 : adaptation du projet ? (à valider techniquement avec les subdivisions concernées);
  • Printemps 2023 : mise en place côté Rennes ? 

Les reprises des approches de Deauville et Rouen ont été actées en 2019.

Nous soutenons l’adaptation du projet SIV Normandie qui accélérerait la mise en placede SIV jointifs H24.

 

0

LFFF Flash Info — RO 2022 : résumé des changements

Le SNCTA a obtenu des avancées sur les RO et le CT au CT DSNA du 24 septembre.

Ces nouvelles modalités, applicables au 01/01/2022, seront déclinées et validées au CT local de décembre.

 

 

Le compte-temps :

  • Le compte-temps n’est plus qu’un « compteur » de réserves opérationnelles hors-site non rappelées (CT≤0)
  • Les récupérations obtenues ne sont plus absorbées dans le compte-temps
  • Le compte-temps de l’année n n’a plus d’impact sur l’année n+1, en particulier sur les journées de récupérations horaires (JRH).

Classification des récupérations :

  • JLibres posables toute l’année;
  • JMT posables sur une période de moindre trafic (6 mois de l’année sécable en 2, à définir localement);
  • JRO posables à la place d’une RO.

NB : en cas de compte-temps = 0, toutes les récupérations peuvent être posées librement.

Gestion de la transition :

  • si fin 2021 le compte-temps est positif, sa valeur est reportée au 1er janvier 2022 en JLibres;
  • si fin 2021 le compte-temps est négatif, pas de récupération à reporter;
  • si fin 2022 le compte-temps est égal à 0, les récupérations JRO/JMT/JLibres sont reportées en 2023;
  • si fin 2022 le compte-temps est négatif, les JRO puis les JMT (dans cet ordre) sont diminués d’autant avant d’être reportés sur 2023. Ainsi, en cas de compte-temps suffisamment négatif, il n’y a pas de JRO /JMT à reporter. Concrètement et dans ce cas, cela signifie, à l’instar des JRH de période précovid, qu’il s’agit de les poser sur l’année civile.

Pour un contrôleur en salle au 1er janvier 2022 :

  • reliquat V2021 validité 08/03/2021
  • 9 1⁄2 cycles de 6 jours, dont 5 1⁄2 cycles fractionnables en 15 Vf
  • 10 JMT pour dépassement des 32H du TDS
  • forfait 1 JMT et 1 JRO
  • 2 JLibres pour fonctions spécifiques (maître de mémoire, chef d’équipe gestion, correspondant sécurité)
  • si le CT est positif au 31/12/2021, report en JLibres

Les ACDS, détachés 12/36, détachés courts et syndicaux ainsi que les assistants de subs (et les C) ne sont pas concernés par les RO : ils n’ont pas de compte-temps et ne génèrent pas de RO. N’ayant pas de CT actif, les JRH sont à poser avant le 31/12.

La section locale exige un briefing à l’ensemble de la salle pour présenter ces changements.
La complexité du dispositif est telle qu’un 2ème chef d’équipe gestion à minima doit bénéficier du forfait de 2 JLibres, revendication portée au niveau national.

La fin du dispositif des RO est toujours au 31 décembre 2023. L’assouplissement des contraintes imposées aux contrôleurs suite à la crise sanitaire était nécessaire pour envisager la transformation 4F et préparer l’année 2022. A l’administration de montrer qu’elle souhaite travailler avec ses contrôleurs et ne plus les stigmatiser.

0

LFFF Flash Info — Transformation 4F ???

À douze semaines du lancement de la transformation 4F, les échéances approchent et la salle est en manque cruel d’informations.

Il est plus qu’urgent de reprendre l’information vers la salle. Qui sait aujourd’hui comment va se passer 2022 ? C’est le rôle de l’administration d’expliquer à la salle les conséquences sur la gestion des équipes.

1er semestre 2022 : 

  • B0: 1 jour, inscription au choix des agents , jour travaillé ou non.
  • B1: 3 jours, choix de créneaux pour chaque équipe, 13 créneaux proposés avec 1 place max par équipe.

Congés et absences :

  • 01/01/22 – 21/04/22: max 1 en transfo 4F et inclus dans les absences (pas de FC).
  • 3/05/22 – 13/07/22 : les formés sont hors du quota absences.

L’effectif tendu rend complexe la gestion et nécessite de l’anticipation. Comment peut-on penser, sans explications préalables, que les contraintes imposées à venir seront acceptées ?

Les enjeux de la modernisation sont primordiaux et il est urgent que les contrôleurs aient enfin un outil de travail du 21ème siècle.

Néanmoins, ils doivent être inclus dans la démarche. Le SNCTA demande un briefing au plus vite pour expliquer les conséquences de la transformation au premier semestre 2022.

0

LFFF Flash Info – Panne au CRNA Nord

Ce 30 septembre 2021, le CRNA Nord a subi une panne entraînant la perte de la visualisation radar (STR) et du traitement plan de vol (STPV).

Les contrôleurs aériens ont répondu présents pour garantir la sécurité des vols et prendre des mesures de régulations protectrices permettant d’assurer le bon écoulement du trafic. La capacité reviendra à la normale lorsque la situation sera pleinement stabilisée et les causes établies.

Cette situation est le symptôme d’un système en bout de vie. Le retard accumulé depuis de trop nombreuses années dans la modernisation des systèmes et outils de contrôle a des conséquences opérationnelles concrètes. Elle n’est pas sans rappeler les multiples pannes STIP de 2018-2019 ayant également plongé l’ensemble des contrôleurs aériens dans des situations dégradées.

L’obsolescence des systèmes et des outils de contrôle n’est plus acceptable dans la gestion opérationnelle du trafic.

Malgré cela, les contrôleurs sont présents pour assurer leurs missions.

0

LFFF Flash Info — Mauvaise gestion ou incompétence ?

Un briefing, obligatoire pour la zone Ouest, se tiendra en plein été : 15 dates hors week-end à partir du 16 août viennent d’être annoncées ! Il sera nécessaire d’y avoir assisté pour pouvoir exercer sa licence à partir du 9 septembre, date de mise en place du projet MODOU.

Le très court préavis et le manque d’anticipation est incompréhensible et bien loin de la réalité de la salle et de ses contrôleurs.

La sonnette d’alarme sur les briefings obligatoires, qui ne se tiennent pas le week-end, avait déjà été tirée ! Cette fois-ci l’administration en programme un quand les équipes sont au maximum des congés. No comment !

Les divers trous dans l’encadrement ne peuvent pas tout expliquer et il serait temps que notre centre retrouve un fonctionnement normal et adapté à la réalité opérationnelle.

Pour palier le manque d’anticipation, nous exigeons que ce briefing puisse être effectué sur toutes les vacations (en ROB), qu’il y ait des sessions le week-end et a minima 2 jours de « rattrapage » planifiés début septembre qui seraient compensés, si besoin, par un crédit de 0,5 sur le CT.

Ce briefing bien mal géré est la preuve flagrante que notre centre est à la dérive. Pour ce cas précis, une solution pour rattraper l’erreur est encore possible pour éviter que 50 PC ne puissent plus contrôler mi- septembre. Mais quid de la prochaine fois ? Le climat délétère qui règne aujourd’hui fera que les contrôleurs ne feront plus d’efforts, et ils auront raison.

Les contrôleurs du CRNA Nord ont depuis toujours montré leur grand professionnalisme mais là on touche le fond. Si l’administration ne leur donne pas de moyens, à elle d’en assumer les conséquences… même si cela doit passer par un décalage du projet MODOU.

 

0

LFFF Flash Info — Un centre à la dérive...

Un centre à la dérive le réveil risque d’être douloureux !

La salle de contrôle du CRNA Nord est en crise depuis de long mois. Le sous-effectif criant et ses conséquences sont plus ou moins masqués depuis une année avec la crise du transport aérien mais l’équilibre reste très fragile. Les actions de la direction pour faire face à la reprise sont insuffisantes.

Nous rappelons à l’encadrement du CRNA Nord qu’il y a des priorités à traiter rapidement mais que gérer le court terme n’est pas suffisant. Les dossiers ouverts, ou à traiter, sont nombreux et les avancées concrètes peu visibles.

Préparer les semaines, mois et années à venir se construit aujourd’hui. La liste des points à traiter est longue et mérite un travail de fond qu’il ne faut plus repousser.

Nous demandons des actions urgentes sur les points suivants :

  • Continuer la discussion sur les RO sur site (ROS le WE, ROB et EAO … ), la salle ne saura se contenter des propositions trop peu nombreuses de la note de fin avril. Le 1er juin, c’est demain ! La direction n’a même pas daigné répondre à nos interpellations directes sur le sujet.
  • Les stagiaires à l’entrainement, ou sur le point d’y être, n’ont pas suffisamment de moyens pour progresser depuis de trop longs mois. Le pari de nos encadrants sur la reprise du trafic en salle n’a pas marché et trop de temps a été perdu. Il est louable de proposer des séances de simulateur aux numéros 1, mais leur nombre n’est pas suffisant. Il est nécessaire d’avoir enfin la réflexion globale sur la formation que la direction a pourtant promis aux organisation syndicales depuis l’automne. En attendant, nous demandons que des moyens exceptionnels soient alloués pour augmenter significativement les séances de simulateur pour faire progresser les stagiaires à l’entraînement. Les presque 80 stagiaires sont le futur du CRNA Nord et méritent des efforts conséquents.

Après une année chaotique, il est plus que temps d’envoyer des signes forts aux contrôleurs du CRNA Nord. L’encadrement, certes famélique aujourd’hui, ne peut pas continuer de laisser notre centre à la dérive. Il doit renouer un dialogue social régulier pour construire ensemble un climat de confiance et des conditions de travail qui redonnent de l’attractivité à notre centre.

LFFF2021-0511 Réveil Sera Douloureux (0.6 MiB)

0

LFFF Flash Info — Rappel des RO ? Questions-réponses

Qui est rappelable le jour J ? Deux cas de figure se présentent selon le caractère de la RO, sur ou hors site :

  • les contrôleurs en « RO sur site », donc exerçant une activité dite compatible, s’ils sont rappelés, doivent rejoindre une position avec un préavis de 30 minutes (considéré comme du temps de pause). À noter qu’un contrôleur en RO sur site ne peut pas être rappelé avant et après l’activité;
  • les contrôleurs en « RO hors site » ne peuvent être rappelés que dans un intervalle compris entre 1h30 avant la vacation et 3h après le début de la vacation. Le cas échéant, ils effectuent la totalité de la vacation (le temps total ne devant pas aller au delà de 11 heures).

Et les jours d’avant ? Nul n’est tenu d’être joignable les jours précédents une vacation. Avoir votre téléphone éteint la veille d’une vacation ne pourra vous être reproché…

Comment est-on rappelable ?

  • en amont, la liste des contrôleurs en RO est censée être fournie par les équipes avec ordre de rappel indiqué sur OLAFATCO. Si les équipes ne sont pas en mesure de transmettre ces données, le service désigne les agents selon la procédure définie dans la NDS;
  • le jour J, seuls les CdS peuvent rappeler un contrôleur.

Pour quelles raisons peut-on être rappelé ?

Le Cds n’est pas censé rappeler qui que ce soit pour des raisons de sous-capacité opérationnelle.

Les CdS pourront rappeler les contrôleurs en RO dans des cas très précis : en cas d’absence imprévue, d’indisponibilité d’un centre adjacent, de prévisions d’orages ou de pannes techniques. Magie administrative d’une décision autoritaire, ils devront en informer le RPO puis remplir un formulaire en fournissant les justifications opérationnelles du rappel.

On ajoute au CDS de la complexité pour gérer la salle dans des situations où il aurait besoin de ressources pour faire face à des situations complexes. Le dispositif des ROs est résolument inopérationnel et ne répond pas aux besoins tactiques de gestion de l’effectif.

Les prévisions de trafic sont enfin à la hausse ces prochaines semaines, la révision du BV sur toutes les vacations est nécessaire pour anticiper la remontée du trafic et permettre aux contrôleurs de gérer sa complexité. L’administration doit donner les moyens aux CDS d’assurer une gestion sereine de la salle.

LFFF2021-0506 FI - Rappels RO (0.6 MiB)

0

LFFF Flash Info — Rappels des RO : Protégeons nos droits

Le service, peu soucieux jusqu’à présent des moyens de rappel pour les RO, sort de sa léthargie et propose de distribuer des téléphones pros.

Attachés au respect de la vie privée et aux droits des contrôleurs, nous encourageons tous les PC à demander l’attribution d’un téléphone pro et à ne pas communiquer leurs coordonnées personnelles à l’administration.

Il n’existe aucune obligation légale pour un salarié du secteur public (ou privé) de fournir un numéro de téléphone personnel ou fixe à son employeur : c’est pour cette raison que conformément aux décisions du DSNA, l’administration doit fournir des téléphones de fonction.

Un agent a droit au respect de sa vie privée et encore plus sur son temps de repos. Rien n’oblige à répondre aux appels en dehors des horaires de travail.

Pourquoi accorder de la flexibilité au service qui a choisi unilatéralement de rigidifier notre fonctionnement ?

LFFF2021-0506 FI - RO Protégeons Nos Droits (0.7 MiB)

0

LFFF Flash Info — RO le 3 mai ? On navigue toujours à vue

A 18 jours de la mise en place du décompte effectif des RO hors site, la NDS sur les types de RO est en relecture côté OS. La proche échéance laisse les équipes dans l’expectative pour gérer leur effectifs avec ce court délai.

Les avancées obtenues le 2 avril élargissant les notions de choix y figurent, mais en corollaire, les activités compatibles ROB (Sur Site) restent toujours anecdotiques. Les EAO FC évoquées avec les organisations syndicales n’y figurent pas. Nous enjoignons notre chef de centre de mettre en place au plus vite un panel d’activités sur site qui devra permettre à ceux qui le souhaitent de ne pas se voir imposer des ROA (Hors Site).

Si la situation sanitaire le permet, les équipes pourront utiliser, quand cela est possible, le dispositif ROS (Simulateur) pour enrichir la formation de tous les C en équipe.

Nous demandons également au DO d’envoyer des signes positifs aux CE/CDS en valorisant les tâches RH qui leur sont dévolues.

D’autre part, nous rappelons que mettre en place le décompte des RO hors site début mai ne peut être décorrélé de la situation sanitaire. Si les consignes nationales restent « privilégier au maximum le télétravail pour protéger les personnels », il nous semblerait inconcevable que nos dirigeants refusent le report du décompte négatif.

Le trafic repartant à la hausse, le CRNA Nord doit retrouver au moment opportun le BV défini en CT pour que les CDS puissent gérer sereinement les ouvertures de secteurs nécessaires.

Le SNCTA dénonce depuis des mois les RO, bien loin des réalités de l’opérationnel.

Mobilisés plus que jamais aux côtés des contrôleurs pour les accompagner dans la mise en place, nous exigeons que les négociations locales continuent.

La situation sanitaire devra également être un paramètre considéré avec attention après le 3 mai.

LFFF2021-0415 RO 3 Mai (0.6 MiB)

Pages:12345678