Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se connecter Adhérer
Flux RSS de cette catgorie

Brest — LFRRLe blog de la Section Locale du CRNA Ouest, basé à Brest.

Brest LFRR

0

LFRR Flash Info — GT effectif : pas de recrutements, pas de mobilité.

Le GT effectif du 22 Mars a livré ses conclusions : ce sera 8 affectations pour le CRNA-O, réparties ainsi : 2 ENAC et 6 AVE.

C’est aussi la fin de la mobilité pour les ICNA. La DGAC, en affectant sciemment les ab initio dans les centres attractifs, porte un coup fatal à la mobilité. Le but avoué est de limiter le volume de contrôleurs en formation pour des raisons économiques.

La mobilité est, pour le SNCTA, une valeur primordiale. Non seulement elle est un barème de paix sociale, mais elle permet également un brassage des populations et donc une amélioration de l’expertise pour toute la profession. Pourquoi alors freiner cette mobilité alors que le trafic est au plus bas, et que le coût de cette mobilité est ridiculement faible ?

Pour le CRNA-O ce n’est pas tout. Le nombre de PC par équipe, dont la fourchette cible était encore jusqu’à l’année dernière entre 20 et 22, est maintenant abaissée à 19-21. Pire encore, l’objectif officiel pour le radar de Bretagne est désormais de 19, c’est à dire la fourchette basse, soit 3 PC en moins par équipe.

Non tenue de répondre de sa gestion calamiteuse des recrutements post crise 2008 car sauvée in extremis par une crise sanitaire, la DGAC n’apprend pas de ses erreurs et mise une nouvelle fois sur les mêmes solutions pour résoudre les mêmes problèmes.

Le message est désormais limpide. Cette gestion des effectifs est une nouvelle atteinte envers les contrôleurs, qui voient leur profession attaquée de toute part. Face à ce simulacre de dialogue social, le bureau national du SNCTA a légitimement décidé de quitter le GT effectif. L’administration croit-elle que le futur se fera sans et contre les ICNA ?

LFRR — FI GT Effectif (0.7 MiB)

0

Flash Info Brest — RO téléphone maison

Les contrôleurs en RO hors site sont rappelables le jour J de 1h30 avant à 3h après l’heure de début de vacation.

Les contrôleurs en RO sont responsables de fournir et de tenir à jour les numéros de téléphone sur lesquels ils sont joignables (Numéro professionnel ou personnel, étant entendu que l’agent n’est pas tenu de fournir son numéro personnel).

Le SNCTA tient à rappeler qu’il n’existe aucune obligation légale pour un salarié du secteur public (ou privé) de fournir un numéro de téléphone personnel ou fixe à son employeur.

Le SNCTA tient à rappeler qu’un contrôleur pendant ses jours de repos a droit au respect de sa vie privée et dispose du droit à ne pas être dérangé par son employeur au même titre que d’autres agents pendant leur week end.

Le DSNA s’est engagée à fournir des téléphones de fonction pour mettre en place la réforme RO. Si ceux-ci devaient être en nombre insuffisant, le chef de salle n’aurait aucun moyen de joindre un agent sans téléphone de fonction s’il n’a pas donné un accord formel pour pouvoir être joint sur son téléphone personnel.

Pour le SNCTA, la fin du dispositif VRO siffle la fin de la transmission des numéros de téléphone personnels. Le SNCTA rappelle qu’il n’est pas du ressort des chefs de salle ou d’équipes de gérer ces téléphones. Encore un exemple de l’absurdité de ce système voulu par l’administration.
Croit-elle vraiment que le futur se fera sans et contre les ICNA ?

LFRR — FI RO Telephone (0.5 MiB)

0

Flash Info LFRR — RO : 50% de solde sur la journée de travail

Exemple: Un contrôleur est mis en RO hors site de manière unilatérale par l’administration. Et, rappelons le, sans concertation aucune avec les chefs de salle en fonction ce jour là.

Ce contrôleur doit rester joignable et pouvoir rejoindre la position de contrôle en moins d’1h30.

Il doit donc être réveillé à 4h30 du matin si sa vacation débute à 6h00.

Ce contrôleur ne peut librement vaquer à ses occupations. L’administration a confirmé lors du dernier GPSC qu’il ne doit pas seulement écouter son répondeur à temps pour rejoindre le CRNA-O dans le délai imparti mais doit être joignable au moment ou il serait rappelé.

L’agent doit donc le cas échéant prévoir un mode de garde et ce, sur la journée entière. L’agent ne peut prévoir de rendez-vous sur cette journée.

Normal ? Bien évidemment…si cela était considéré comme une journée de travail classique. Mais si l’agent n’est pas rappelé ce ne sera pas le cas.

Avant la RO un contrôleur était soit sur un jour de travail soit sur un jour de repos. L’administration invente la journée de travail au prorata en décrédibilisant le professionnalisme des ICNA. Croit-elle vraiment que le futur se fera sans et contre les ICNA ?

LFRR FI RO (0.5 MiB)

0

LFRR Flash Info — RO : recyclages non digérés !

Avant les recyclages se faisaient sur la vacation choisie par l’agent (hors recyclages dirigés liés aux XP qui étaient valorisés par la prime associée).

Aujourd’hui l’administration met des contraintes supplémentaires en limitant le nombre de recyclages simultanés sur une même vacation (limitation à la création de 2 RO).

L’administration met en porte à faux les recycleurs. Au delà du premier, leurs recyclages impliquent qu’un agent de l’équipe soit mis en RO et que ce dernier voit donc le cas échéant son compte temps débité.

Créer une tension salle/hors salle semble être le nouveau jeu de l’administration car accueillir un recycleur sera dorénavant une contrainte pour l’équipe recevante.

Non contente d’attaquer le professionnalisme des ICNA l’administration choisit en plus, au travers d’une soupe indigeste, de créer des tensions entre agents et de compliquer pour les recycleurs le maintien de leur MU. Croit-elle vraiment que le futur se fera sans et contre les ICNA ?

LFRR FI RO Détachés (0.6 MiB)

0

LFRR Flash Info — RO : CDS un métier d’avenir ?

Le jour J, l’administration aura donc décidé du nombre de PC dont le CDS disposera et dont il n’aura connaissance qu’à la prise de son service.

En cas de nécessité de rappel, obligatoire dans certains cas, le CDS DEVRA pour pouvoir le faire

  • Vérifier qui est en RO et pas en congés.
  • Vérifier quel agent est sur site et lequel ne l’est pas.
  • Vérifier sur quel créneau il peut rappeler cet agent. Possible seulement pendant l’activité de celui-ci pour une RO sur site, par exemple de 8h00 à 10h00 pour l’un mais de 13h00 à 15h00 pour l’autre.
  • Vérifier où l’agent se trouve et comment le joindre: chez lui, sur un téléphone pro, au simulateur, dans une salle qui peut changer en temps réel, car fonction du nombre des participants et du respect de la jauge.
  • Calculer quand l’agent pourra être disponible selon la situation de chacun : 30 mn ? 45mn si l’agent n’a pas mangé ? 1h30 ?

Tout ça en cas de situation dégradée ou imprévue…

L’administration affiche clairement, via un dialogue social à l’arrêt, le manque de considération qu’elle a pour les ICNA. Dans ce contexte, qui peut croire qu’en cas de soucis la responsabilité du CDS ne sera pas engagée… L’administration croit-elle vraiment que le futur se fera sans et contre les ICNA ?

LFRR FI RO CDS 2 (0.7 MiB)

0

LFRR Flash Info — RO : CDS, une responsabilité accrue.

Un BV stratégique est défini en CT. Même si la décision a finalement été celle de l’administration, au moins vos représentants ont pu faire part de leur expertise opérationnelle. Maigre consolation car ensuite l’administration fait finalement ce qu’elle veut de ce BV jusqu’à la veille.

L’administration décide, sans demander l’expertise des CDS en fonction ce jour là, du nombre de contrôleurs en salle, décrédibilisant ainsi leur professionnalisme. Le CDS découvrira donc l’effectif qui est à sa disposition au moment de sa prise de service le jour même.

Le CDS DEVRA pourtant se débrouiller pour trouver du monde si cela s’avère nécessaire (maladie, problème technique ou cause météo). Il s’agit bien d’une obligation qui est indiquée dans l’arrêté.

L’administration décide donc de contraintes sur l’effectif à disposition du CDS mais rejette la responsabilité de sa bonne utilisation sur les CDS, qui devront rappeler et rendre des comptes via un formulaire à remplir qui sera ensuite épluché par l’administration.

Avant la RO, un CDS gérait sa salle et son armement en fonction de la totalité des PC disponibles au TDS. Maintenant le CDS devra gérer sa salle en étant tributaire du nombre de PC que l’administration lui aura imposé, mais avec une complexité et donc une responsabilité accrue. L’administration croit-elle vraiment que le futur se fera sans et contre les ICNA ?

LFRR FI RO Cds 1 (0.5 MiB)

0

LFRR Flash Info — "Rassurez-vous, les réserves opérationnelles n’auront pas de conséquences..."

L’agent X approche de ses 16 ans de titularisation, il candidate et est retenu pour faire sa formation chef d’équipe.

Cette formation, importante dans la carrière des agents n’est organisée qu’une fois par an au grand dam du SNCTA qui demande depuis longtemps des sessions supplémentaires pour ne pas pénaliser les agents dans leurs carrières.

Malheureusement, monsieur X est rappelé pendant sa formation car celle-ci est RO compatible. Elle ne sera donc pas validée.

Ce n’est pas grave, il la terminera l’année prochaine. Monsieur X verra alors ses changements d’échelon retardés et va donc perdre plusieurs milliers d’euros sur sa carrière.

Les réserves opérationnelles ont des conséquences réelles sur la carrière des contrôleurs. Le SNCTA se bat pour rendre “incompatible RO” toutes les formations ayant trait à la carrière des agents.

FI RO HEA (0.9 MiB)

0

LFRR Flash Info — Passage en force au CRNA-O : un déni du dialogue social.

Deuxième CT où l’administration n’a pas de réponses à donner à des questions précises du SNCTA.

Deuxième CT où le SNCTA rappelle que les agents ne seront rappelables que sur des téléphones professionnels qui n’existent pas.

Deuxième CT où l’administration se rend compte de la difficulté à mettre en place ce système inopérationnel et refuse ou botte en touche en «notant» les amendements que le SNCTA défend pour les agents.

Deuxième CT où une administration décomplexée confirme que la reconnaissance de l’expertise des représentants en GT sera fonction de critères comme l’équipe concernée, la date et l’individu lui même !

Deuxième CT où toutes les OS s’opposent unanimement à la mise en place du système des réserves opérationnelles.

Deuxième CT où l’administration confirme que ce système sera bien mis en place dans 10 jours !!

Le SNCTA note une fois encore la nouvelle définition du dialogue social à la DSNA : une écoute passive des arguments dont le refus systématisé – presque mécanique de toute inflexion – est auréolé d’une atmosphère dédaigneuse. L’administration croit-elle vraiment que le futur se fera sans et contre les ICNA ?

LFRR FI CT 18.12.2020 (0.5 MiB)

0

LFRR — Déclaration liminaire SNCTA au CT du 18 décembre 2020

Monsieur le Président du comité technique,

L’année 2020 aura été une année particulière. Cette crise sanitaire sans précédent a plongé la DGAC dans une crise économique majeure, nous en sommes bien conscients. Cependant les contrôleurs aériens n’ont jamais failli à leur mission et ont répondu présents pour assurer la continuité du service de la navigation aérienne, et ce à chaque fois que nécessaire. Ils avaient aussi répondu présents quand il leur a été demandé de faire des efforts d’adaptabilité technique comme avec la mise en place de 3E, ou pour la mise en place des expérimentations qui ont permis de faire face à un trafic en constante croissance . Les contrôleurs aériens répondent toujours présents quand il s’agit d’améliorer le service public, service dont ils sont fiers.

Aujourd’hui, notre administration centrale remercie ses contrôleurs avec un dispositif qui fait l’unanimité contre parmi tous les représentants des personnels. Un dispositif absurde tant sur le fond que sur la forme. Avez-vous conscience que la réaction de la salle de contrôle sera vive ? Avez-vous, monsieur le président, fait remonter les problématiques d’applicabilité opérationnelle à l’échelon national, qui semble totalement déconnecté de la réalité ?

Nous re-voilà donc en CT local et avec encore beaucoup d’interrogations. De trop nombreux points de la réforme n’ont pas été traités et nous attendons toujours de pouvoir en discuter avec vous. En effet vous avez souhaité il y a 8 jours passer au vote sur des notes qui n’ont pratiquement pas été abordées en CT alors que vous pouviez vous donner le temps de le poursuivre à une autre date. Nous voici donc aujourd’hui dans un cadre de CT reconvoqué suite à un vote unanime des organisations syndicales, ce qui vous en conviendrez n’est pas la même chose en terme de dialogue social. De plus reconvoquer un CT suite à un vote unanime contre permet normalement de se donner du temps pour discuter de ce qui a entrainé un refus et de proposer alors des documents amendés. Force est de constater que nous n’en avons reçu aucun, ne serait- ce que sur les quelques points que vous nous avez laissés le temps d’aborder.

Nous vous avons prévenu que la confiance et le respect des contrôleurs se trouvaient insultés. La question qui se pose maintenant est de savoir comment vous voyez l’avenir ? Pensez-vous vraiment réussir à accompagner la reprise du trafic dans cette ambiance ? Les contrôleurs aériens se souviendront de ce texte vexatoire et punitif qui sans aucun doute laissera des traces quant à la manière dont il a mis a mal le dialogue social.

M. le président, en tant que représentants des personnels nous regrettons cette décision unilatérale et tenons à vous rappeler que la gestion efficace du trafic aérien et sa modernisation ne peut se faire sans les contrôleurs.

LFRR Déclaration Liminaire - CT 18 12 20 (0.1 MiB)

0

LFRR Flash Info — Dialogue social : un mépris pour les ICNA ouvertement affiché.

Deux morceaux choisis au cours d’un CT dont le changement de ton marque la considération de l’administration pour la profession :

Pas de difficultés à organiser le maintien de sa licence pour les contrôleurs 

Vous trouviez probablement qu’il était déjà facile de s’organiser pour faire vos heures de contrôles, programmer vos stages statutaires et organiser votre visite médicale ? Vous allez pouvoir ajouter la déprogrammation instantanée sous décision du Chef de Service des stages PPS, QCM et les formations en anglais. « Faciles à ré-organiser » selon l’administration.

Représentants des équipes et des personnels dispensables

Vous aviez prévu de vous investir en GT pour suivre un projet ou porter l’avis de votre équipe ? L’administration pourra vous le déprogrammer au dernier moment car votre avis n’est pas jugé indispensable. « Le GT n’a pas besoin de vous pour débattre». C’est assumé officiellement de façon décomplexée.

Le SNCTA note la nouvelle définition du dialogue social à la DSNA :

une écoute passive des arguments dont le refus systématisé – presque mécanique de toute inflexion – est auréolé d’une atmosphère dédaigneuse. L’administration croit-elle vraiment que le futur se fera sans et contre les ICNA ?

LFRR — FI Dialogue Social 2 (0.9 MiB)

Pages:123456789