0

SNA-SE — Déclaration Liminaire du SNCTA au CT du 10 décembre

Nice, le 10 décembre 2020

Monsieur le Président,

Le SNCTA déplore la volonté de l’Administration de mettre en place de manière plus qu’expéditive un système de Réserves Opérationnelles qui a pourtant fait l’unanimité contre lui à deux reprises au niveau national.

Alors qu’elles devaient originellement répondre aux conséquences opérationnelles immédiates de la crise sanitaire, les Réserves Opérationnelles présentées aujourd’hui sont devenues, dans les mains d’une DSNA sans complexe et bafouant le dialogue social, un outil purement comptable et vexatoire, mais surtout une ineptie opérationnelle.

Profitant de l’absence historique de trafic, la DSNA s’appuie sur la surcapacité induite en « potentiel de contrôle » pour transférer une partie de la gestion des effectifs présents en salle de contrôle vers les services exploitation. Outre le fait que ceux-ci n’ont aucune compétence opérationnelle dans ce domaine (ce n’est pas leur métier), la DSNA laisse les chefs de tour ou les contrôleurs sur position (dans les centres sans CDT) dans une situation dénuée de bon sens opérationnel : ils sont responsables le jour J de pallier un effectif inadéquat en rappelant des collègues, réputés disponibles dans un délai d’une heure et demi s’ils sont hors-site, ou d’une demi-heure s’ils sont sur site. Une éternité en cas de situation d’urgence nécessitant des renforts!

Voilà un aperçu de ce que des spécialistes du management écrivent pour organiser le travail des spécialistes de la sécurité des usagers de l’espace aérien. Quel lien logique y a t’il entre une crise sanitaire mettant à l’arrêt des pans entiers de l’économie mondiale dont le nôtre, et l’organisation opérationnelle de notre activité?

Le SNCTA dénonce aujourd’hui le mépris et l’opportunisme avec lesquels la DSNA s’empresse de sacrifier sur l’autel de la crise ceux dont le professionnalisme et le volontarisme ont permis de faire face aux niveaux records de trafic des années passées alors qu’elle-même manquait lamentablement à sa mission de modernisation des outils de contrôle.

Le lien de confiance entre les contrôleurs aériens et la DSNA est rompu.

 

2020-12-10 Declaration Liminaire SNA-SE (0.3 MiB)

Click to share thisClick to share this