Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se connecter Adhérer

Tag: immersion

0

FI LFEE RO : one-to-one, collateral damage

Les immersions qui comptaient pour 2/3 d’un PIFA ont été suspendues pour raisons sanitaires et cette suspension est malheureusement appelée à durer pour des considérations budgétaires. Alors que les besoins en formation en langue anglaise sont immenses, le chef de service exploitation donne l’ordre aux lecteurs d’anglais de cesser les one-to-one. La raison ? Des contrôleurs ont demandé au service RH d’appliquer la note RO !

Sur ce point, les dispositions de la consigne DSNA sur les réserves opérationnelle, reprises dans la note de service locale, sont pourtant limpides, toute « activité d’une durée inférieure ou égale à 4,5 heures réalisée sur une journée où le contrôleur était normalement de repos » crédite le contrôleur d’une demi-récupération.

Visiblement insatisfait d’un concept qu’il a pourtant lui-même inspiré, le chef de service exploitation s’est livré lors du premier GT RO à un marchandage de tapis indigne. Il a proposé aux participants de rétablir les one-to-one contre le « deal » suivant : 5 one-to-one contre une demi-récupération !

Cette proposition est triplement dérangeante :

    1. L’organisation du travail relève du dialogue social et des représentants du personnel ;
    2. La consigne RO valorise 1/2 récupération, chaque activité inférieure à 4h30 ;
    3. 5 heures d’une seule activité doit être valorisé une récupération entière.

Il existe un principe de base, l’administration doit respecter les règles qu’elle édicte ! Le SNCTA rappelle que la DSNA a décidé seule de supprimer le forfait VRO ; seule de mettre en place le système de crédit-débit du compte-temps ; seule de valoriser toute activité inférieure à 4h30, 0,5 récupération.

Jouer avec la mention linguistique des contrôleurs, c’est jouer avec leur outil de travail.

Le SNCTA appelle à l’offre d’anglais la plus large possible et enjoint le service à rétablir au plus vite les one-to-one qui sont un dispositif indispensable. La SNCTA demandera en CT local, un point sur les mentions linguistiques des contrôleurs.

2021-03-18 FI LFEE RO One-to-one, Collateral Damage (2.0 MiB)

0

Stages en immersion à Aix : BREAKING NEWS!

La nouvelle formule « Institut – Hôtel » est enfin arrivée à Aix. Il aura fallu plus d’un an de travail à la section locale aixoise du SNCTA pour l’obtenir. Mais au moment où notre PIFA est menacé, il est primordial de disposer de l’offre de stages en immersion la plus large possible.

Brève 23 — Immersions Breaking News (0.3 MiB)

2

PIFA. What else?

Lors de la mise en œuvre de la licence pour les contrôleurs, le SNCTA a obtenu que tous les ICNA qui suivent un plan individuel de formation à l’anglais soient réputés avoir le niveau 4. Niveau nécessaire à l’obtention et au maintien de notre mention d’unité. Un récent audit de la DSAC par l’EASA a fait apparaître certaines non conformités qui pourraient avoir un impact sur la façon dont les compétences des contrôleurs sont évaluées.

En ce qui concerne le PIFA, il est probable qu’il ne puisse perdurer dans sa forme actuelle. La DSAC pourrait nous imposer une évaluation des compétences sous une forme différente : un test ? une évaluation continue ? par qui ?

Le SNCTA déplore que la DGAC n’ait à ce jour pas réussi à convaincre l’EASA de l’efficacité du modèle français de formation continue à l’anglais et restera très vigilant sur ce dossier.

En ce qui concerne les formations en langue anglaise à Aix, la section locale agit pour obtenir une offre de stages en immersion la plus large possible pour mieux répondre aux souhaits de chacun. Nous essayons d’obtenir notamment la mise en place d’un stage à l’école avec hébergement à l’hôtel. Offre qui existe déjà dans de nombreux centres.

Pifa (0.5 MiB)