0

CDG en grève du 24 au 29 juin

Le SNCTA avait levé la fin du préavis de juin dernier suite à l’engagement du gouvernement sur une hausse importante des redevances en route. Suites aux pressions des compagnies et en particulier d’Air France, elle a renoncé à les mettre en oeuvre. Alors que tous les autres pays ont connu une forte hausse lorsqu’il a fallu moderniser les outils de contrôle (il y a 10 15 ans), la France du contrôle aérien non seulement n’est pas encore passée au 21e siècle mais elle est incapable de faire les investissements indispensables au renouvellement d’un matériel déjà arrivé en bout de courses.

Ecrans noirs en CRNA, code 1000 sur toute la France, positions VISSEC défectueuses, et à CDG, plus grand aéroport d’Europe, perte de 2 ILS pendant l’été, mettent les passagers en danger. Il est du devoir des contrôleurs de les avertir : notre responsabilité est engagée.

Si les décideurs ne font pas bien leur métier, il ne nous reste plus qu’à utiliser le seul moyen laissé à notre disposition pour nous faire entendre. Et l’utiliser massivement, car derrière ce matériel en état d’obsolescence avancée, cela peut être chacun d’entre nous.

LFPG CDA 150 grève fin juin 2014 (0.1 MiB)