Username:

Password:

Mot de passe oublié ? / Help
Se connecter Adhérer

Tag: sdrh

0

CDA LFEE — 10 ans de plus à Reims

Les GT Effectif et GS 32h ont eu lieu le 22 mars après deux reports. Les choix assumés de la DSNA de réduire drastiquement la mobilité anéantissent des années d’efforts commun de répartition équitable de la baisse des effectifs entre centres… dus aux sous-recrutements de la crise de 2008 ! Ce bis repetita est inexcusable. Le SNCTA n’a pas été écouté et a quitté le GT Effectif. Les Rémois sont floués.

Empêchés de partir UFN

À peine 12 AVE sont attribués aux CRNA du Sud en 2021 et cette tendance inacceptable est appelée à durer en 2022 et 2023. Le GS 32h affecte des sorties ÉNAC plutôt que des AVE dans les approches attractives. Nice par exemple, n’a pas proposé de postes PC depuis 2016 !

Ces maigres ressources proposées en CDM seront en partie préemptées par les priorités légales qui sans le contrôle de la CAP, sont appliquées par SDRH avec de bien mauvaises intentions !

Autre surprise désagréable : constater via Legifrance que les recrutements de contrôleurs aériens sont révisés à un niveau famélique : 16 places offertes par le concours externe alors que ces ressources ne seront pas opérationnelles avant 2026. Conséquence, lorsque seront étudiées leurs affectations en centres lors du GT Effectif 2024, quasi aucune place en mutation ne devrai—t être proposée pour compenser. Les départs massifs en retraite des générations 1970 et plus, à horizon 2029 ne sont pas non plus anticipés.

Le CRNA Est : une affectation subie

Indéniablement, Reims est le centre de début de carrière par excellence : affectés jusqu’à 10 par promotion, personne ne peut arguer que tous ces élèves-contrôleurs choisissent réellement ce centre.

La mobilité divisée par trois, c’est un temps d’attente multiplié d’autant.

Le départ moyen en mutation vers l’affectation de son choix s’effectuait déjà autour de 12 ans après l’acquisition de la mention d’unité. Visiblement, ce n’est pas suffisant pour nos encadrants encouragés eux, à muter tous les 3 ans !

L’inattractivité renforcée par les comportements locaux

Agir sur l’attractivité et la fidélisation des centres du Nord reste le seul moyen pour que les contrôleurs qui y sont affectés consentent à retarder leur projet de mobilité et à maintenir leur investissement dans les projets et la vie de leur centre. Cette reconnaissance écrite était l’un des rares motifs de satisfaction de la V0 de feu le protocole.

Pourtant, l’attractivité du CRNA Est sombre avec les comportements autoritaires de l’encadrement local. Toutes les atteintes aux conditions de travail sont autant d’incitations à quitter le centre coûte que coûte, même avec moins de postes opérationnels disponibles. La DSNA sera perdante sur tous les tableaux et ratera une fois de plus, son rendez-vous avec la reprise !

La gestion décomplexée de la DSNA agite dangereusement une nouvelle allumette au dessus du ciel rémois où des barils de poudre ont déjà été savamment entreposés par des politiques verticales appliquées avec excès de zèle par l’encadrement local.

La mobilité est un contrat social intangible. Sans elle, pas de reprise possible.

2021-03-31 CDA LFEE 10 Ans De Plus À Reims (0.1 MiB)

0

CDA LFEE - GT Effectif 2021

Le prochain GT Effectif approche et comme chaque année, les vieilles rengaines reviennent : bouchon à l’instruction, temps de qualification qui exploserait, crainte de trop de départs en mutation… Le SNCTA rétablit quelques faits.

Le bouchon n’a pas eu lieu

Une seule promotion a été affectée en centre en 2020. SDRH pariait sur un bouchon de la formation à Reims et projetait de n’affecter aucune sortie ÉNAC. L’action du SNCTA a permis de sauver 6 ressources. Les résultats lui ont donné raison.

Les contrôleurs rémois se sont adaptés à la situation. Le trafic réel étant moins souvent significatif, les ISP se sont appropriés des simulateurs dès le mois de mai 2020 et pour assurer un fonctionnement étendu de cet outil aujourd’hui indispensable à la formation initiale, ils se sont auto-formés à la fonction de pilote écho-radar. Avant que la note punitive des réserves opérationnelles s’applique, les simulateurs tournaient 18 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Bilan, le CRNA Est compte 17 nouvelles mentions d’unité depuis mai 2020. Une douzaine supplémentaire est prévue avant la fin de l’année 2021. Un nouveau record à la baisse du temps de qualification a été établi : la moyenne est descendue à 39 mois, malgré la parenthèse forcée de 2 mois.

L’idéologie dessert la formation

Pourtant, le service exploitation a décidé, seul une fois de plus, de mettre en place les RO de simus les plus rigides de la DSNA. Ces journées ne répondent pas à la problématique de la formation initiale mais à une volonté idéologique de rappeler les PC sur la plage horaire la plus étendue possible en remplissant les trous par des formations e-learning sorties du chapeau. Par l’utilisation rigide des RO sites, il dégrade sciemment le fonctionnement agile des simulateurs que les équipes avaient mis en place. Le SNCTA n’acceptera pas que les indicateurs de formation se dégradent et en tirera toutes les conséquences si cela se vérifie.

Recrutements 2021

Les erreurs de jugement du service exploitation ne doivent toutefois pas priver les Rémois de nouvelles ressources. Le CRNA Est ne peut accepter un gouffre de qualification à l’horizon 2023-24. Les AVE ne sont que très rarement pourvus. Le nombre de nouveaux PC est quasi-exclusivement pilotable par de nouvelles sorties ÉNAC.

Si l’on sent la DSNA tentée de couper le flux des AVE Nord-Sud, les dernières campagnes de mobilité ont démontré que les Rémois partent vers tous les horizons. Ce n’est pas en verrouillant tel ou tel centre attractif, que les mutations s’arrêteront. Les futurs départs de nos collègues et la remontée des effectifs opérationnels doivent donc être anticipés.

Si beaucoup l’oublient, le volontarisme et le professionnalisme des équipes ont permis d’absorber le déficit de qualifications. Quand l’objectif est partagé et compris, les contrôleurs savent s’organiser. Après la mise en pause de la notion de fidélisation, tout stratagème visant à réduire voire bloquer les mutations de Reims serait une nouvelle trahison sociale de la DSNA envers les Rémois. L’effort de recrutement doit être maintenu.

2021-03-04 CDA LFEE GT Effectif 2021 (0.1 MiB)